Téléviseurs plasma : notre sélection

Téléviseurs plasma : comment choisir ?

tv panasonicPrincipalement, l'écran plasma (avec les LCD/LED) est le seul à être vraiment plat (il mesure moins de 10 cm d'épaisseur, parfois moins de 5 cm), il procure une image d'une qualité exceptionnelle, d'une belle luminosité, et avec un superbe taux de contraste (bien supérieur à celui des LCD/LED). Le mode de fonctionnement du plasma garantit en outre une image numérique sans conversion analogique, une grande qualité dans l'ère numérique du home-cinéma notamment. Par ailleurs, tous les téléviseurs plasma supportent les signaux informatiques et la télévision haute-définition.

Les différences de prix s'expliquent par

  1. la taille de l'image,
  2. les traitements vidéo plus poussés (600 Hz, 1200 Hz, 2400 Hz, ICF, DLNE+, Direct Colour Filter)
  3. la finesse de l'écran (épaisseur) et,
  4. des fonctionnalités plus nombreuses sur les modèles haut de gamme.

Cette appellation signifie que le téléviseur est en mesure de recevoir des signaux haute définition (720p et 1080i/1080p) et d'afficher une image recompressée pour s'adapter à la résolution native du téléviseur.

HDTVHDTV 1080pHDTV et HDTV 1080p

Depuis le 1er décembre 2008, les appellations et les logos HD Ready et Full HD disparaissent progressivement pour laisser place respectivement aux appellations HDTV et HDTV 1080p.
HDTV signifie que le téléviseur offre une résolution native de 720p (720 points par ligne) et qu'il intègre un tuner TNT HD (MPEG4).
HDTV 1080p signifie que le téléviseur offre une résolution native de 1080p (1920 x 1080 points) et qu'il possède un tuner TNT HD (MPEG4).

Il est à noter que tous les nouveaux modèles de téléviseurs de plus de 26 pouces (66 cm) commercialisés à partir du 1er décembre 2008 doivent être équipés d'un tuner TNT HD.

HD ReadyHDTV (anciennement HD Ready)

On retrouve le label sur les téléviseurs (DLP, DILA, LCD, plasma) et vidéo-projecteurs compatibles avec la télévision haute définition (TVHD). La haute définition est une vraie évolution de la qualité d'image des téléviseurs. L'affichage d'une vidéo haute définition sur un téléviseur labélisé HDTV offre un détail et un piqué bien supérieurs à ce que nous connaissons habituellement dans un salon. Aujourd'hui la diffusion de programmes de télévision en haute définition n'en est qu'à ses débuts mais bientôt beaucoup de programmes seront diffusés en haute définition. Il est donc préférable d'opter pour ce type d'écran si vous possédez déjà plus de 6 chaînes... La labélisation HDTV impose à l'appareil plusieurs contraintes :
- il doit être capable d’afficher une image en HD avec une résolution minimale de 720 lignes,
- il doit être capable de recevoir tous les formats de vidéo HD : 720p et 1080i et
- il doit intégrer une interface HDCP permettant la protection des contenus, souvent via les prises vidéo numériques HDMI et/ou DVi.

full hdHDTV 1080p (anciennement Full HD)

L'appellation HDTV 1080p signifie que le téléviseur en question peut afficher au minimum 1080 lignes. Actuellement les meilleurs appareils peuvent afficher jusqu'à 1920 x 1080 pixels. Si l'on compare un téléviseur dit HDTV 1080p (ou Full HD) avec un téléviseur HD ready, on constate que ce dernier affiche en général une résolution de 1024 x 720, 1280 x 768 pixels ou 1366 x 768 pixels, cela dépend souvent des constructeurs. La résolution HDTV 1080p est calibrée pour s'adapter idéalement à la définition de la vidéo filmée à l'origine par une caméra haute définition. Vous profitez idéalement du contenu HD des disques Blu-ray, des jeux haute définition PS3 et XBox 360, de la TNT HD, etc.

La 3D

La technologie d'affichage en 3 dimensions offre une immersion totale au coeur de l'image avec beaucoup de réalisme et une qualité visuelle époustouflante. On est bien loin de vieux films 3D anaglyphes aux couleurs dénaturées qui nécessitaient le port de lunettes avec un filtre bleu et un filtre rouge ! Désormais, la 3D s'affiche en haute définition avec une colorimétrie aussi riche qu'en 2D.
À l'heure actuelle, deux technologies sont disponibles pour l'affichage d'images en 3D, l'une dite Active et l'autre dite Passive : 

  • La 3D active nécessite des lunettes à obturateur qui ont besoin d'être alimentées en énergie pour fonctionner (piles ou batterie rechargeable). L'écran ou le vidéoprojecteur diffuse alternativement une image destinée à l'oeil droit puis une image destinée à l'oeil gauche, plusieurs dizaines de fois par seconde (50 images droites alternées avec 50 images gauche par seconde sur un écran 100 Hz). Les lunettes actives intègrent un module synchronisé avec l'écran ou le vidéoprojecteur qui déclenche autant de fois par seconde l'ouverture et la fermeture de chaque verre (qui devient alternativement transparent puis noir), pour que chaque oeil reçoive l'image qui lui est destinée. Le cerveau n'a plus qu'à réunir ces images pour percevoir l'image tridimensionnelle.
  • La 3D passive fait appel à des lunettes polarisantes, légères et peu couteuses, comparables à celles utilisées dans la plupart des salles de cinéma 3D. L'afficheur diffuse une double image tramée et polarisée, les lignes paires constituant une image destinée à un œil, les lignes impaires une image destinée à l'autre œil. Chaque verre de la paire de lunettes ne laisse passer qu'une seule des deux images et pas l'autre. Le cerveau se charge ensuite de réunir ces deux images pour offrir une perception 3D. Comme l'image affichée est divisée en deux (chaque image affichée à l'écran contient en fait deux images : une image pour l’œil droit et une pour l’œil gauche), cette technologie n'offre pas un affichage HD1080p. Avec un écran HD 3D 1080p passif, la résolution de l'image 3D est donc divisée par deux. L'arrivée de la technologie UHD 4K devrait cependant changer la donne et permettre de diffuser une image 3D passive en haute définition.

Une troisième voie existe à l'état de prototype : la 3D autostéréoscopique, c'est-à-dire sans lunettes, basée sur la technologie du réseau lenticulaire (c'est la même technologie que celle utilisée pour créer les images 2D lenticulaires avec effet de relief ou qui changent d'aspect en fonction de l'angle de vision de l'observateur. Vous savez, les images d'animaux dans les tablettes de chocolat ou les jacquettes de certains DVD 3D !). Cette technique permet de s'affranchir du port de lunettes tout en offrant plusieurs emplacements possibles au spectateur devant l'écran pour profiter de l'image en relief. Les plus grands fabricants de téléviseurs maîtrisent cette technologie mais elle reste actuellement trop coûteuse pour envisager une rapide mise sur le marché.

Qu'est ce que le DLNA ?

La technologie DLNA permet de profiter des contenus multimédia de votre ordinateur directement sur votre écran plat en utilisant simplement votre télécommande. Avec la technologie DLNA, vous avez la possibilité de diffuser sur votre téléviseur une photo, une vidéo ou un fichier MP3 stocké sur le disque dur de votre ordinateur ou sur un disque dur de type NAS. Vous pouvez même diffuser sur plusieurs écrans simultanément pour partager images et musiques. Ainsi, vos contenus multimédia deviennent accessibles où que vous soyez dans votre maison. Pour accéder à ces contenus multimédia, votre ordinateur, votre NAS et votre téléviseur doivent être reliés à votre réseau local en WiFi ou avec un câble ethernet de type RJ45. Disponible ici.

Les critères de choix

Il existe actuellement sur le marché plusieurs tailles d'écrans (diagonale), les 37 pouces (94 cm), les 42 pouces (107 cm), les 50 pouces (127 cm), les 60 pouces (150 cm), les 65 pouces (165 cm) et le 152 pouces Panasonic ! Ensuite il s'agit de prendre en compte la résolution de l'appareil (HDTV ou HDTV 1080p) afin de garantir une excellente compatibilité avec les sources choisies. Tous les écrans disposent d'une connectique vidéo et informatique pour brancher la totalité de vos sources.

meuble tvDistance et hauteur d’utilisation

Les technologies LCD, LED et plasma permettent désormais de regarder la télévision de plus près, sans aucune gêne visuelle. Néanmoins, pour profiter d'une image parfaite (selon vos critères d'exigence), pensez bien, que plus vous êtes près, plus vous serez à même de percevoir certains défauts de l'image... Au final, la distance entre vous et le téléviseur dépend de la qualité de l'image que vous regardez et donc de la source : DVD, Blu-ray, TNT, etc.
En général, la distance confortable entre l’utilisateur et un téléviseur écran plat normal équivaut à 1,5 à 3 fois la largeur de l'écran. THX conseille une distance idéale normalisée à 0,73 pour 1, soit environ 2 mètres de distance pour une image de 1,5 m de large... Pour un confort visuel optimal, vos yeux doivent se trouver à la même hauteur que le milieu de l’écran lorsque vous vous asseyez normalement devant le téléviseur.

meuble tv meliconiComment installer un écran plasma ?

  • Pose au mur : les plasmas peuvent être posés au mur grâce à un support mural qu'il suffit de fixer au moyen de chevilles classiques pour un mur en pierre, plâtre ou plein, ou de chevilles de type "Molly" si vous avez des murs en plaques de plâtre. Le poids d’un plasma n’est pas très élevé, entre 25 et 50 kg seulement selon la taille.
  • Pose sur un meuble : si vous optez pour un plasma avec support de table, il vous suffira de le poser sur un meuble, comme un téléviseur. Il existe désormais des meubles avec support intégré (type Norstone Beos), n'hésitez pas à consulter toutes nos offres de meubles TV, pour trouver celui qui vous convient le mieux.
  • Pose au plafond ou sur un pied : n’hésitez-pas à nous consulter pour ce type de supports spécifiques, nous pouvons vous proposer des solutions sur catalogue ou sur-mesure en fonction de vos besoins.

cable video svd proLe câblage

Les plasmas proposés ici permettent de raccorder des appareils vidéo standards (console de jeu, démodulateur câble/satellite, récepteur TNT, enregsitreur ou lecteur DVD, etc.). Les entrées vidéo disponibles sur les plasmas sont généralement de type composite (RCA vidéo jaune), S-Vidéo (prise Y/C classique), composantes (RVB sur trois connecteurs RCA), DVi et HDMI. Seuls le signal RVB, la prise vidéo numérique DVi et la prise HDMI acceptent les formats vidéo 720p et 1080i/1080p pour une compatibilité parfaite avec le signal issu de la télévision haute définition (HDTV et HDTV 1080p).

Le plasma aussi pérenne que le LCD... ou le LED

Les écrans plasma sont conçus pour une très longue durée de vie. Les derniers écrans plasma Panasonic annoncent désormais une durée de vie de près de 100 000 heures ! Soit 34 ans de durée de vie à raison de 8 heures par jour, de quoi voir venir...

tnt hdLe plasma dispose-t-il d’un tuner TNT HD ?

C’est toujours le cas depuis 2008, sauf pour les très grandes tailles dès 103" (260 cm !). Par ailleurs, si vous disposez d’un démodulateur satellite ou câble ou encore d'un boîtier TV par ADSL, vous pouvez profiter de chaînes supplémentaires (gratuites ou payantes). Dans ce cas, optez pour une sortie composantes RVB ou HDMI pour obtenir la meilleure qualité d'image possible.

Comment fonctionne le plasma ?

Contrairement à un téléviseur LCD, un téléviseur plasma n'a pas besoin de rétroéclairage à part. Sur un écran plasma (Full HD), chacun des 2 millions de pixels produit lui-même de la lumière et sa propre luminosité. L'écran plasma est constitué de cellules lumineuses que l'oeil humain perçoit directement là où la lumière apparaît, on parle alors de formation directe de l'image. Le nom technique de l'écran plasma est le PDP (Plasma Display Panel). Représentez-vous un "sandwich" composé de deux feuilles de matériau transparent, entre lesquelles est incorporée une structure en nid d'abeille composée de nombreux pixels. Chaque pixel est composé de trois enveloppes colorées en rouge, vert et bleu remplies d'un mélange de gaz inertes (néon et xénon). Chaque enveloppe est reliée à deux électrodes entre lesquelles passe un courant électrique. Lorsque le niveau électrique est suffisant, les molécules de gaz contenues dans l'enveloppe choisie perdent des électrons et le gaz prend la texture appelée "plasma". Ces molécules de gaz, déficientes en électrons émettent alors des ultra-violets. Ces UV excitent une couche de phosphore se trouvant au fond de l'enveloppe qui s'illumine et crée une lumière de couleur rouge, bleue ou verte.
L'intensité de cette couleur est obtenue en modulant le nombre et la tension des impulsions électriques entre les électrodes. Le plasma ne dessine pas l'image ligne par ligne comme un téléviseur classique, il affiche une image entière à la fois en stimulant tous les pixels. L'électronique de commande comprend donc un doubleur de ligne permettant de désentrelacer le signal vidéo et d'afficher une image entière. La technologie plasma a été conçue spécialement pour le home-cinéma. L'éclairage de l'écran est homogène, activable et régulable individuellement pour afficher le meilleur contraste et la colorimétrie la plus juste et naturelle. Les plasmas séduisent par le très grand angle de vision qu'ils offrent. Toute la famille peut profiter d'une image parfaite de n'importe quel point de vue, sans dégradation de la qualité d'image. De plus, grâce au temps de réaction très faible (0.001 ms), le plasma est capable d'afficher des images en mouvement d'une exceptionnelle fluidité.

Un petit mot sur l'ARC (Audio Return Channel)

Défini par le standard HDMI 1.4, le canal de retour audio (ARC) permet de renvoyer le son multicanal du téléviseur vers l'ampli AV sans ajouter de câble. Le son du récepteur TNT HD intégré au téléviseur peut ainsi être diffusé par le système son home-cinéma. Cette fonction doit être implantée dans les 2 appareils concernés.
L'Audio Return Channel (ARC) implémenté dans la connectique HDMI 1.4 des périphériques et téléviseurs récents nécessite quelques conditions pour fonctionner. Il ne suffit pas de brancher, par exemple, un téléviseur et un amplificateur home-cinéma pour que le premier transmette pas le biais du câble HDMI le son du programme visionné. Tout d'abord, l'ARC ne fonctionne qu'avec les programmes de la TNT. Ensuite, pour que la liaison entre téléviseur et amplificateur soit opérante, il faut activer dans le menu de chacun, à la fois l'option ARC, mais également le protocole CEC. Pour rappel, cette technologie permet d'établir une communication entre différents appareils HDMI 1.4, afin de les rendre pilotables par une unique télécommande. L'activation du Consumer Electronic Control est donc nécessaire au bon fonctionnement de l'Audio Return Channel. Notez enfin que cette technologie a été rebaptisée chez pratiquement chaque fabricant : Viera Link chez Panasonic, Bravia Theatre Sync chez Sony, AnyNet+ chez Samsung, Regza link chez Toshiba, Aquos Link chez Sharp… Un coup d'oeil au manuel d'utilisation de vos appareils n'est donc pas inutile pour vous y retrouver facilement dans leurs menus OSD.