Choisir un ampli de puissance

ampli hifiPourquoi un amplificateur de puissance séparé ?

Choisir un préampli séparé avec un ou plusieurs amplificateurs de puissance est toujours un peu plus cher que de choisir un amplificateur intégré (c'est à dire avec le préampli dans l'amplificateur).
Ce choix s'adresse donc d'abord à ceux qui veulent s'offrir une chaîne d'exception avec des performances hors du commun.

Amplificateur stéréo, blocs mono ou double-mono ?

Les amplificateurs de puissance n'ont généralement pas de réglage de volume, cette fonction étant placée sur le préampli. L'architecture interne s'organise autour de l'alimentation qui est généreusement dimensionnée pour répondre aux demandes de courant.
Les blocs de puissance stéréo ont une alimentation commune pour les 2 canaux avec généralement les composants de puissance de part et d'autre. Ces modèles peuvent parfois être montés en pont (bridges) pour obtenir un amplificateur mono deux fois plus puissant. Cette fonction est surtout présente sur les amplificateurs professionnels, plus rarement en Hi-Fi.
Les blocs mono sont des amplificateurs mono de puissance, possédant leur propre coffret. Chacun alimentant une enceinte, cela permet de réduire la distance entre l'amplificateur et l'enceinte.
Les amplificateurs double-mono sont en en fait deux blocs mono complètement indépendants, réunis dans un même coffret et ne partageant que le câble d'alimentation et le bouton de marche/arrêt. Chaque canal dispose cependant de son alimentation indépendante.

Nota Bene :

ampli audio

On indique parfois la classe de l'amplificateur (classe A, AB, B, D, H). Cette caractéristique indique le mode de fonctionnement de l'électronique.

  • La classe B ou AB est la plus répandue. Elle offre d'excellentes performances, tant musicales que de rendement. La classe A pure est appréciée des audiophiles ultra-exigeants car elle permet de réduire la distorsion sur les signaux très faibles. Seuls les matériels les plus coûteux en classe A font la différence avec les très bons modèles en classe AB. De plus, la classe A produit peu de puissance et chauffe énormément.
  • La classe D travaille par découpage très rapide en largeur d'impulsion. Ce mode très particulier offre un excellent rendement (et chauffe peu). Il demande une qualité de fabrication plus sophistiquée, notamment au niveau du filtrage. Il est réservé aux amplis de très forte puissance pour les caissons de graves et les usages professionnels (jusqu'à 2x1200 Watts).
  • La classe H est une classe AB avec modulation de l'alimentation pour les signaux très forts. Elle est surtout utilisée en sonorisation professionnelle.
  • La classe A+ consiste à travailler en classe A jusqu'à une puissance significative (quelques watts) et à basculer en classe B ensuite.