Choisir un ampli home cinema

ampli home cinémaLes amplificateurs stéréo sont conçus pour être particulièrement précis sur 2 canaux, avec une excellente séparation des canaux, souvent meilleure que celle des amplis home cinéma multi-canaux d'entrée de gamme. Si l’écoute de musique est plus importante que la vidéo, on n’hésitera pas à opter pour un système stéréo de qualité. Mais lorsqu'on dispose d'un budget adéquat, rien n'empêche d'investir dans un ampli home cinéma (AV) de bonne qualité qui saura concilier plaisir de la musique et émotions du home-cinéma.


Bien choisir un ampli home-cinéma : pour amplifier combien d'enceintes ?

Le propre de l'ampli home cinéma est d'être conçu pour alimenter de deux à onze enceintes. Deux lorsque vous écoutez vos CD-Audio ou vos fichiers audio numériques stéréo (MP3, FLAC, etc.). Six lorsque vous goûtez aux joies des pistes audio des films stockés sur DVD-Vidéo. Huit lorsque votre source est un lecteur de disques Blu-ray et que vous choisissez une piste audio 7.1 Dolby True HD ou DTS HD Master Audio. Dans ce cas, vous disposez sans doute de deux enceintes frontales principales, d'une centrale, de deux surround latérales (ou de deux frontales hautes compactes), de deux enceintes surround arrière et d'un caisson de basses.

Elipson Prestige Facet 24F8 System 5.1

Le pack d'enceintes home-cinéma Elipson Prestige Facet 24F8 System 5.1 permet de profiter des pistes audio Dolby Digital et DTS sur 5.1 canaux.

Dolby AtmosIl est possible d'étendre encore le nombre d'enceintes si l'on prend en compte les possibilités offertes par le Dolby Atmos, le DTS:X et le son immersif Auro-3D qui autorisent des configurations home cinéma comprenant jusqu'à 13 enceintes accompagnées d'un ou plusieurs caissons de basses.

Tous les packs d'enceintes 5.1 proposés sur Son-Vidéo.com peuvent être déclinés en version 7.1/7.2, 9.1/9.2 voire 11.1/11.2 ou 13.1/13.2 en configuration Auro-3D

En résumé :

  • Pour les DVD et les programmes TV de la TNT HD en multicanal, un ampli prenant en charge le Dolby Digital et le DTS accompagné d'un pack d'enceintes 5.1 est suffisant.
  • Pour les Blu-ray UHD-4K, les Blu-ray et les films numérisés (MKV,...) dotés de pistes audio Dolby True HD et DTS HD Master Audio, un ampli compatible avec les formats audio HD accompagné d'un pack d'enceintes 7.1 est recommandé, pour profiter de tout le potentiel des pistes audio haute définition.
  • Pour augmenter les performances surround et décupler les sensations, un ampli 9.1 ou 9.2 voire 11.2 (le .2 signifiant que deux caissons de basses peuvent être connectés) compatible Dolby Atmos, DTS:X et/ou Auro-3D est idéal, avec des enceintes surround hautes (au-dessus des enceintes frontales) et/ou des enceintes surround au plafond (encastrables ou ultra-plates) en complément d'un pack 7.1.

DTS HD Master AudioLe choix d'un nouvel ampli home cinéma doit donc se faire en fonction des sources et du nombre d'enceintes utilisées. Notez qu'un disque Blu-ray lu sur un ampli home cinéma 5.1 donne des résultats exceptionnels. Un modèle d'entrée de gamme peut donc convenir, même si ceux plus haut en gamme (7.1/9.1/11.1) sont souvent équipés de composants de meilleure qualité, et s'avèrent plus mélodieux et performants, même utilisés avec seulement 6 enceintes (en configuration 5.1).

Le choix de l'ampli home cinéma est très important. Si vous voulez vous assurer d'acheter un ensemble homogène, visitez notre rayon des chaînes composées home-cinéma ou consultez-nous.

N.B. La présence de 2 paires d’enceintes commutables permet d’installer une zone d'écoute dans une deuxième pièce, une chambre ou un bureau. Certains amplis home cinéma proposent même la gestion d'une zone 2. On les dit multiroom car vous pouvez piloter le volume de la zone 1 indépendamment de celui de la zone 2. Cela permet aussi de profiter de 2 sources différentes dans 2 pièces distinctes.

Bien choisir un ampli home-cinéma : quelle puissance est nécessaire ?

La puissance doit être confortable, adaptée à la taille de la pièce d'écoute. Généralement, il est recommandé de disposer d'une puissance minimale de 40 Watts RMS par canal. Cependant, si vous choisissez des enceintes ayant une faible sensibilité (inférieure à 90 dB), il est judicieux de choisir un ampli home cinéma plus puissant.

Puissance d'amplification annoncée et puissance réelle
Le plus souvent, les fabricants communiquent sur des puissances à la fréquence de 1 kHz et pour un seul canal en fonction, et non pas sur la bande passante utile, soit de 20 Hz à 20 kHz... avec tous les canaux en fonction.
7 x 100 Watts ainsi présentés équivalent en réalité... à 7 x 40 Watts. Ce qui reste une très belle puissance, dans la mesure où l'essentiel de l'énergie est produite par le caisson de grave, qui dispose de son propre amplificateur.

Cambridge CXR120

L'ampli home-cinéma Cambridge CXR120 développe 7 x 60 watts RMS par canal sous 8 ohms, de 20 Hz à 20 kHz, tous canaux actifs.

Contrairement à une idée trop répandue, un ampli dont la puissance maximale est plus élevée que la puissance admissible des enceintes est moins dangereux pour celles-ci que l'inverse. En effet, un amplificateur trop faible risque d’écrêter lorsqu'on pousse le volume et de produire un très fort niveau d’harmoniques qui peut détruire les haut-parleurs d’aigus.

La bande passante des amplis home cinéma est presque toujours largement dimensionnée, et le taux de distorsion très faible, pratiquement imperceptible pour les modèles à transistors. Le temps de montée, par contre, est plus variable d’un modèle à l’autre : un temps de montée très élevé est gage d’une bonne musicalité car il restitue bien les transitoires, essentielles dans le signal musical.
La section préamplificateur doit également être soignée : une possibilité de déconnecter le correcteur de tonalité est indispensable aux yeux des audiophiles, la présence d’une entrée phono (préampli RIAA) comblera les possesseurs de disques microsillon pour connecter une platine vinyle.

Bien choisir un ampli home-cinéma : quelles sources connecter ?

Si la face avant des amplis home-cinéma a su rester simple, la connectique arrière, très riche, peut impressionner le néophyte. Véritable centre de contrôle, l'ampli home cinéma est connecté à tous les autres appareils et tous les signaux audio et vidéo y transitent.

Avec l'essor du tout numérique et de la connectique HDMI, les liaisons audio-vidéo se sont cependant considérablement simplifiées. Dans la plupart des cas, un câble HDMI entre la source (lecteur Blu-ray, lecteur réseau audio-vidéo, box TV par Internet, console de jeux vidéo...) et l'ampli suffit à faire passer l'image et le son. Avec les sources audio-vidéo analogiques, on peut généralement choisir entre une entrée vidéo en mode composite (prise jaune RCA), S-Vidéo (5 broches) ou composantes YUV/RVB (3 prises : rouge, vert et bleue de type RCA) accompagnée d'une entrée audio stéréo RCA.

Les sources purement audio peuvent être connectées en numérique également, les entrées audio numériques étant souvent présentes dans plusieurs formats pour s'adapter plus facilement aux différentes sources (platine CD, lecteur réseau audio...). La liaison stéréo analogique est également possible via une ou plusieurs entrées stéréo RCA.

Yamaha Aventage RX-A870 : connectique

Ampli home-cinéma Yamaha MusicCast RX-A870 : connectique

Bien choisir un ampli home-cinéma : la connectique HDMI

En entrée de gamme, très peu d'amplis home cinéma sont capables de numériser les signaux vidéo analogiques ou d'upscaler les signaux numériques de résolution standard (DVD...) ou de résolution HD 1080p pour alimenter un téléviseur HD ou un téléviseur UHD 4K via son entrée HDMI. Par conséquent, il faut souvent utiliser une batterie de câbles audio et vidéo, et la qualité d'image est souvent moyenne si le processeur vidéo du téléviseur n'est pas à la hauteur. Les amplis home cinéma de coeur de gamme sont en revanche équipés de processeur de numérisation et de mise à l'échelle (upscaling). Conséquence, l'image d'un lecteur DVD est alors "gonflée" en HD, généralement 1080p, et l'image d'un Blu-ray en UHD 4K, puis acheminée via la sortie HDMI de l'amplificateur vers le téléviseur ou le vidéoprojecteur. Par ailleurs, le processeur de mise à l'échelle de l'ampli home-cinéma peut appliquer toute une palette de traitements vidéo afin d'améliorer la qualité globale de l'image, d'en renforcer le contraste et la palette de couleurs.

En liaison numérique HDMI, il est important de vérifier la version des contrôleurs HDMI embarqués dans les sources et dans l'ampli. Pour la 3D, il faut a minima une connectique HDMI 1.4. Pour l'Ultra Haute Définition (UHD 4K), la norme HDMI 1.4 est limitée à 24 images/seconde et n'est pas compatible HDR. Les normes 2.0 et 2.1 sont a privilégier pour bénéficier de l'UHD 4K jusqu'à 60 images/seconde et des contenus HDR.

En faisant transiter la vidéo ET le son par l'ampli home cinéma, vous vous simplifiez la vie au quotidien : une seule télécommande pour tout piloter (y compris le téléviseur et le lecteur Blu-ray dans le cas des télécommandes universelles, courantes sur le haut de gamme). En appuyant sur une touche, le son ET l'image sont commutés. Si l'avantage est modeste quand on ne possède qu'un simple DVD comme source, il devient important lorsqu'on ajoute 2 ou 3 appareils (enregistreur de DVD/Blu-ray ou CD, décodeur câble/satellite, lecteur réseau, etc.).

Généralement, une interface simple est intégrée à l'ampli home cinéma afin de le paramétrer. S'il est toujours possible de régler les paramètres courants sur l'afficheur, il est beaucoup plus simple d'utiliser l'OSD (On Screen Display ou Affichage à l'Écran) qui affiche les menus sur l'écran du téléviseur. Prenez le temps de bien régler votre système lors de son installation, c'est essentiel. Cela demande un peu de patience... mais on ne le fait qu'une fois. Ensuite, il n'y a plus qu'a profiter des performances exceptionnelles du son Surround 5.1 (ou plus pour les modèles 6.1 ou 7.1). Les modèles connectés peuvent même être configurés via une application de contrôle à télécharger sur un smartphone ou sur une tablette.

Bien choisir un ampli home-cinéma : la calibration automatique

accessoire pour ampli home cinema

De plus en plus courant, la calibration automatique par microphone simplifie la configuration de votre chaîne home-cinéma. Il suffit de positionner le microphone exactement au niveau de votre position d'écoute (sur le fauteuil ou le canapé, à hauteur d'oreille de préférence). Vous n'avez plus qu'à appuyer sur la touche de calibration automatique et le tour est joué. Relié au microphone, l'ampli home cinéma envoie un signal à chaque enceinte. Ce message sonore est capté par le microphone puis envoyé à l'amplificateur qui, par l'intermédiaire d'un logiciel spécifique, détecte le nombre d'enceintes connectées et la présence éventuelle d'un caisson de basses, calcule la distance de chaque enceinte par rapport à la position d'écoute, évalue la taille de chacune d'elles et analyse leurs caractéristiques propres (rendement, puissance). Le système de calibration par microphone prend aussi parfois en compte les caractéristiques acoustiques de la pièce pour ajuster tous les réglages (niveau des enceintes, bruit ambiant, égalisation, réponse en fréquence...) pour obtenir un équilibre parfait.

Les amplis home cinéma sont aujourd'hui prévus pour amplifier au minimum une enceinte centrale, deux enceintes frontales et deux enceintes arrière (surround). Les décodages Dolby True HD et DTS HD Master Audio (7.1 HD) permettent l'ajout d'une seconde paire d'enceintes surround latérales, positionnées entre les enceintes frontales et les surround arrière. Le Dolby Atmos, le DTS:X et l'Auro-3D permettent d'étendre le nombre d'enceintes pour créer un environnement sonore tridimensionnel, appelé aussi son immersif, en plaçant des enceintes supplémentaires en hauteur. Enfin, le caisson de basses est un complément auto-amplifié (amplification interne) qui nécessite seulement une sortie pré-out sur l'ampli home cinéma. Certains amplis haut de gamme possèdent 2 sorties pour une configuration avec 2 caissons de basses, ce qui se révèle utile pour les grandes salles home-cinéma.

L'ampli home cinéma est au coeur de l'installation home-cinéma. Il est donc très important de le choisir soigneusement. Pour être sûr d'acheter une chaîne home-cinéma homogène, visitez notre espace chaînes composées home-cinéma ou consultez-nous.

Bien choisir un ampli home-cinéma : les formats de son cinéma

Voir notre rubrique, les formats de son cinéma.

La puissance de l'ampli home cinéma doit être suffisante pour prendre en charge efficacement les fortes montées en puissances sur certaines bandes son du cinéma. La puissance nécessaire dépend principalement de la taille de la pièce destinée à recevoir le système home-cinéma. Le caisson de basses associé aux enceintes joue un rôle important et ne doit pas être sous-dimensionné pour offrir aux pistes audio tout l'impact nécessaire à une séance home-cinéma réaliste et spectaculaire.

Bien choisir un ampli home-cinéma : les fonctions de confort

Le tuner radio (AM/FM, voire numérique DAB/DAB+ et radios Internet) est très souvent intégré, permettant d'éviter un élément supplémentaire, de réduire ainsi l'encombrement du système et le coût total de l'installation.

Les fonctions DSP permettent de recréer des ambiances grâce à des modules de traitement numérique du son. Les DSP efficaces donnent à l'auditeur la sensation d'être au centre d'une cathédrale, d'un club de Jazz ou encore au milieu d'un stade en plein concert Live !

Certains amplis home cinéma sont évolutifs et peuvent adopter de nouvelles fonctions, soit par mise à jour logicielle, soit par l'ajout de cartes contrôleurs pour s'adapter à de nouvelles connectiques ou de nouveaux usages.

La connectivité informatique et réseau

C'est la tendance depuis plusieurs années et c'est une vraie bonne chose. Prises USB, connecteurs made for iPhone/iPod, prise Ethernet, contrôleur WiFi, Chromecast Built-in ou Apple AirPlay, l'ampli home cinéma ratisse large. Là encore, il convient de déterminer ses besoins. Brancher une clé USB contenant de la musique (MP3, FLAC HD...), ou encore un iPod, un iPhone ou un iPad, accéder directement au contenu audio d'un NAS ou d'un ordinateur connecté au réseau local via la connexion Ethernet ou bien sans fil en WiFi. Certains amplis home-cinéma sont compatibles Apple AirPlay, afin de recevoir sans fil la musique d'un smartphone, d'une tablette ou d'un ordinateur Apple, et/ou intègrent la technologie Chromecast pour faire la même chose depuis un smartphone ou une tablette fonctionnant sous Android.

La télécommande, véritable centre de contrôle

Les performances de la télécommande sont également importantes, vous permettant de régler l'ensemble des fonctions depuis votre canapé. Rétro-éclairée, avec panneau LCD tactile, les télécommandes de dernière génération font tout pour rendre le contrôle des appareils le plus intuitif possible. Certains amplis home cinéma haut de gamme adoptent même 2 télécommandes : une complexe et l'autre simplifiée à l'extrême afin de combiner une bonne compacité et la présence des commandes classiques de volume et de sélection de source. Certaines télécommandes d'amplis home cinéma permettent également de commander les autres appareils de votre installation, agissant comme une télécommande universelle.

Vous avez la possibilité également d'opter pour une télécommande universelle regroupant tous les appareils du salon : plus pratique et aussi beaucoup plus esthétique.

Les applications de contrôle iOS et Android

À chaque nouvelle génération, les amplis home-cinéma se parent de nouvelles fonctionnalités souvent complexes à mettre en oeuvre avec la seule télécommande fournie. L'installation d'un ampli home-cinéma peut être délicate, tant les menus de réglages peuvent paraître tentaculaires et rebuter les néophytes. Lorsqu'un ampli est équipé d'une prise réseau ou d'un contrôleur WiFi - et même si l'écoute de radios sur Internet ou de musiques en réseau n'est pas envisagée - il est fortement recommandé d'installer l'application officielle sur un smartphone ou une tablette. Il est alors possible de procéder à des réglages avancés de manière intuitive via une interface généralement bien pensée, sans aucune difficulté.

Outre les fonctions de base comme le contrôle du volume, le changement de source, le choix du mode d'écoute et l'allumage ou l'extinction de l'ampli audio-vidéo, des fonctions plus avancées sont également disponibles sur les applications de contrôle. On peut ainsi ajuster l'égalisation en effleurant du doigt l'écran du smartphone, accéder à différents services de streaming (sur le réseau local ou depuis Internet : Deezer, Qobuz, Spotify, etc.). Il est également possible de renommer les entrées de l'amplificateur, de vérifier les résultats de la calibration acoustique, de changer d'ambiance sonore ou de contrôler les différentes zones d'écoute. Certains fabricants ont mis l'accent sur le streaming audio vers leur amplificateur, à l'image de Yamaha ou Denon, dont les applications de contrôle permettent d'écouter facilement les radios Internet ou les fichiers partagés sur le réseau domestique. Fichiers MP3, FLAC, AAC ou ALAC (Apple M4A) sont ainsi parfaitement gérés.

Un petit mot sur l'ARC (Audio Return Channel)

Introduit avec la norme HDMI 1.4, le canal de retour audio (ARC) permet de renvoyer le son multicanal du téléviseur vers l'ampli AV sans ajouter de câble. Le son du récepteur TNT HD intégré au téléviseur peut ainsi être diffusé par le système son home-cinéma. Cette fonction doit être implantée dans les 2 appareils concernés.
L'Audio Return Channel (ARC) des périphériques et téléviseurs récents nécessite quelques conditions pour fonctionner. Il ne suffit pas de brancher, par exemple, un téléviseur et un ampli home cinéma pour que le premier transmette par le biais du câble HDMI le son du programme visionné. Pour que la liaison entre téléviseur et ampli home cinéma soit opérationnelle, il faut activer dans le menu de chacun, à la fois l'option ARC, mais également le protocole CEC. Pour rappel, cette technologie permet d'établir une communication entre différents appareils HDMI (norme HDMI 1.4 et suivantes), afin de les rendre pilotables par une unique télécommande. L'activation du Consumer Electronic Control est donc nécessaire au bon fonctionnement de l'Audio Return Channel. Notez enfin que cette technologie a été rebaptisée chez pratiquement chaque fabricant : Viera Link chez Panasonic, Bravia Theatre Sync chez Sony, AnyNet+ chez Samsung, Regza link chez Toshiba, Aquos Link chez Sharp… Un coup d'oeil au manuel d'utilisation de vos appareils n'est donc pas inutile pour vous y retrouver facilement dans leurs menus OSD.


Nous vous conseillons

Yamaha RX-V481 Noir

Yamaha RX-V481 Noir
Ampli home-cinéma Yamaha RX-V481 Noir

Ajouter au panier

Onkyo TX-NR656 Noir

Onkyo TX-NR656 Noir
Amplificateur home-cinéma Onkyo TX-NR656 Noir

Ajouter au panier

Yamaha RX-A2060 Noir

Yamaha RX-A2060 Noir
Amplificateur home-cinéma Yamaha RX-A2060 Noir

Ajouter au panier

Toutes les catégories associées :