Choisir une enceinte de monitoring

Une enceinte de monitoring présente plusieurs particularités. La première est d'être active, ce qui signifie que l'enceinte intègre son propre amplificateur. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette configuration interdit d'utiliser un amplificateur externe et donc de modifier la signature sonore de l'enceinte. En effet, celle-ci doit être un étalon et non une girouette, si l'on peut dire. Par ailleurs, l'intégration de modules d'amplification est très souvent accompagnée d'un filtrage actif de l'enceinte.

L'intérêt du filtrage actif

Premier bénéfice : l'absence de filtre passif (selfs, résistances, condensateurs) permet de préserver le signal audio, pour une écoute plus transparente et dynamique. Second bénéfice : la plupart des enceintes de monitoring sont équipées d'un module d'amplification pour chaque haut-parleur et sont donc bi-amplifiées ou tri-amplifiées. Là encore, cette méthode donne de meilleurs résultats qu'une amplification classique, notamment dans les fréquences médium et aiguës car les amplificateurs ne sont pas perturbés par les fortes variations d'impédance du haut-parleur de grave. Troisième grand bénéfice : l'amplification active est souvent accompagnée de correcteurs/égaliseurs électroniques pour ajuster la courbe de réponse de l'enceinte à l'acoustique de la pièce d'écoute.

Enfin, le filtre actif permet de n'adresser aux haut-parleurs que les fréquences qu'ils peut réellement reproduire. Lorsqu'une enceinte de monitoring est conçue pour reproduire les fréquences de 60 Hz à 25 kHz, les fréquences sous 60 Hz sont considérablement réduites, afin d'éviter un débattement de membrane trop important. La tenue en puissance s'en trouve augmentée, tout comme le régime transitoire du haut-parleur.

L'enceinte de monitoring est par définition une enceinte d'une très grande fidélité, autrement dit d'une linéarité exemplaire. Aucun registre ne prédomine donc. Cependant, il serait erroné d'imaginer que la courbe de réponse de ces enceintes étant très linéaire, toutes sonnent de la même manière ou sont ennuyeuses... bien au contraire. Chaque haut-parleur ayant des performances variables sur la plage de fréquences qu'il reproduit, chaque enceinte de monitoring a évidemment sa signature propre.

À qui se destinent les enceintes de monitoring ?

Tout d'abord à toutes celles et tous ceux qui souhaitent se lancer dans le mixage audio ou le montage audio-vidéo. Ensuite, ces enceintes de monitoring sont des solutions prêtes à l'emploi, qui évitent de se tromper en associant un amplificateur inadapté à une enceinte. Haut-parleurs et électroniques sont forcément parfaitement appairés. En outre, ces enceintes très souvent compactes sont faciles à mettre en oeuvre. Enfin parce qu'elles produisent un son équilibré et plaisant.

Peut-on utiliser des enceintes de monitoring en Hi-Fi ?

Absolument, ces enceintes étant utilisées pour produire des CD-Audio, elles peuvent parfaitement être utilisées pour leur diffusion dans une pièce de vie, une chambre ou un bureau. Pour les utiliser, il suffit de les connecter à la sortie Monitoring de n'importe quel amplificateur, ou, mieux encore, à la sortie ligne variable (pré-out). Un DAC audio avec sortie variable ou un préamplificateur sont des solutions d'excellence pour tirer toute la quintessence des enceintes de monitoring.

Peut-on utiliser des enceintes de monitoring en home-cinéma ?

Évidemment, mais à la condition d'utiliser un amplificateur home-cinéma équipé de sorties pré-out, à niveau variable donc. A défaut, impossible de modifier le volume sonore de toutes les enceintes simultanément : il serait nécessaire de régler le niveau enceinte par enceinte. En outre, il existe des enceintes centrales de monitoring et même des caissons de basses.

Les haut-parleurs utilisés sont-ils spécifiques ?

Les plus grandes marques intègrent à leurs gammes de monitoring les mêmes haut-parleurs qu'aux gammes "passives". Chez Focal, on trouve par exemple des tweeter au Beryllium, comme sur la gamme Utopia.

Elles n'auraient donc que des avantages ?

Oui, à ceci près que la très grande majorité des enceintes de monitoring sont des compactes et qu'opter pour cette technologie revient à renoncer aux colonnes. Il est donc nécessaire de faire l'acquisition d'un caisson de grave pour reproduire les premières octaves. Autre paramètre : la puissance des amplificateurs embarqués est parfois essentiellement adaptées à une écoute de proximité. Avec 25 Watts développés, une compacte aura du mal à tenir la cadence en home-cinéma ou pour les soirées de réveillon. Enfin, l'impossibilité d'utiliser un autre amplificateur que celui qui est intégré interdit toute mise à niveau de l'amplification.

Comment choisir une enceinte de monitoring ?

Les critères de sélection d'une enceinte de monitoring diffèrent peu d'une enceinte passive. La taille de l'enceinte doit être adaptée à la pièce d'écoute et à l'utilisation envisagée. Pour une application Hi-Fi stéréo dans une petite pièce de vie, une amplification de 25 Watts est suffisante. Pour une utilisation home-cinéma, cela peut suffire également, à condition d'utiliser un caisson de basses en complément. Dans une pièce de plus de 20 m², il est préférable d'opter pour des enceintes équipées d'une amplification de plus de 50 Watts RMS. Pour le reste, reportez-vous aux textes descriptifs qui accompagnent les fiches produits.