Acoustique : qu'est ce qu'une bonne isolation ?

Acoustique : qu'est ce qu'une bonne isolation ?

L'isolation d'une pièce accueillant un système home-cinéma est très importante pour pouvoir en profiter quand on le souhaite, sans s'attirer les foudres de ses voisins. Cet article sur l'isolation acoustique intéressera aussi les audiophiles : la qualité du silence d'un auditorium est, en effet, déterminante pour l'obtention d'une dynamique importante.

acoustique : réverbérationL'acoustique en quelques mots

Le traitement acoustique d'un local d'écoute (Hi-Fi) et de vidéoprojection (home-cinéma) a pour but d'optimiser d'une part la qualité de diffusion et d'autre part de l'isoler de l'extérieur. Cette introduction se concentre sur l'isolation, le traitement des surfaces internes est traité séparément.

Pourquoi isoler son auditorium ?

L'isolation peut être coûteuse, surtout quand elle doit être effectuée dans des bâtiments anciens. Elle doit donc être sérieusement étudiée. Quelques solutions simples peuvent suffire pour un usage courant. Dans les cas difficiles de voisinage, on pourra envisager des solutions lourdes. Une bonne isolation doit apporter une bonne qualité de silence (atténuation des bruits de voisinage, de circulation) pour permettre d'écouter moins fort avec la même sensation de dynamique mais aussi offrir la possibilité d'utiliser son installation à toute heure du jour et de la nuit.

Principes de la transmission des sons

Le signal sonore étant une vibration de l’air, il se transmet par tout ce qui peut entrer en vibration. Toutes les fréquences ne se transmettent pas de la même manière : les aigus sont absorbés très facilement par un simple tissu mural. Les médiums et les graves sont plus délicats car il se transmettent par les portes et les cloisons minces. Les fréquences d'extrême grave sont très difficiles à arrêter car leurs très grandes longueurs d’onde et leur grande énergie se propagent même dans des structures assez lourdes.

Principes de l’isolation

Pour isoler un local de l’environnement extérieur, il faut que les ondes soient absorbées ou réfléchies, avant de traverser la paroi. Suivant la nature de cette paroi, le coefficient d’absorption détermine la part de signal qui traverse. Le système le plus courant pour isoler consiste à doubler la paroi avec un vide d’air. Cet espace est rempli de panneaux amortissant (laine de verre) pour éviter les réflexions internes (qui ne feraient qu’ajouter des fréquences de résonance dans le bas médium). La laine de verre absorbe aussi toutes les fréquences médium et aiguës.
Cette double cloison ne fonctionne que si les 2 parois sont posées sur des supports amortissant pour que les vibrations ne se transmettent pas par le sol ou le plafond.

Pour une pièce dédiée, on peut utiliser des panneaux décoratifs fixés par attaches élastiques (silent-bloc) ou collés sur des plaques de mousses. Le vide d'air entre le panneau décoratif et le mur est un bon isolant. On prendra soin de tapisser les parois internes (entre les deux cloisons) avec de l'absorbant. (voir notre guide sur la salle de home-cinéma idéale).

Isolation des portes

La porte est une ouverture, et donc un point à bien isoler. La différence entre une porte isolante et une porte légère peut atteindre 40 dB !
Qu’est-ce qu’une porte isolante ? C’est une porte assez lourde pour ne pas être excitée par la moindre vibration. Elle est équipée de joints qui empêchent l’air de passer autour. Il est préférable de la capitonner pour réduire l’influence des aiguës. Pour une salle à grand spectacle, rien ne vaut un sas, comme au cinéma. Sa profondeur n’est pas très importante, quelques centimètres suffisent.

Isolation de fenêtres

L'isolation des fenêtres est la plus simple à mettre en œuvre car il existe de nombreux fabricants qui proposent des systèmes complets avec double ou triple vitrage. La pose par un professionnel est recommandée. L'isolation reste limitée à 40 dB environ. Pour aller plus loin, il faut passer aux doubles-fenêtres (2 châssis séparés par 10 cm). Il faut dans ce cas penser à prendre des châssis coulissants pour pouvoir les ouvrir. Pour une salle équipée d'un vidéoprojecteur, un système de volet peut aussi améliorer l'isolation vers l'extérieur. Des volets en bois seront évidemment plus efficaces que des modèles en PVC.

Traitement de la tuyauterie

La tuyauterie est le principal vecteur de transmission des vibrations dans un bâtiment. Nous n’aborderons pas le problème des bruits induits par la tuyauterie elle-même (bruits de cavitation, robinets). La première chose à faire est de désolidariser les tuyauteries des cloisons en les fixant avec des colliers surdimensionnés permettant l’insertion d’un amortisseur (mousse) entre le collier et le tuyau. Quand les vibrations sont transmises par les radiateurs, il faut tenter de réduire leur entrée en vibration. C’est souvent difficile à concilier avec leur fonction de chauffage. Il faut tout d’abord rendre le radiateur indépendant des murs et du sol, en le posant sur des patins absorbants (caoutchouc, feutre). Il faut ensuite chercher quel est la fréquence de résonance propre pour l’atténuer au maximum. Si elle est basse, le plus simple est de l’isoler complètement en insérant un raccord souple vers le reste de l’installation. Si la fréquence de résonance se situe dans les registres médium ou aigus, il suffit souvent de placer un panneau de bois avec de l’isolant vers l’intérieur, devant le radiateur. Ce panneau arrêtera une bonne part des fréquences indésirables. Il faut prendre garde à laisser un espace dessous et autour du radiateur pour qu’il assure bien sa fonction de chauffage. Pour les installations en cours de conception, le mieux reste de ne pas mettre de radiateurs à eau chaude dans cette pièce. On choisira alors, soit de l’air pulsé avec un échangeur, soit un radiateur électrique.

Gaines de ventilation

Les gaines de ventilation doivent être particulièrement soignées dans une salle de home-cinéma. Dans le cas d'une pièce entièrement fermée (cave, local dédié), cette ventilation est indispensable pour recycler l'air, assurer le chauffage et la climatisation. Les problèmes acoustiques liés à la ventilation sont :

  • le bruit d'air qui augmente le bruit de fond... et encourage à monter le son.
  • la perte d'isolation vers l'extérieur.

Les bruits d'air peuvent être réduits en utilisant des gaines de très grande section. Cela réduit la vitesse du flux pour un débit identique. On peut aussi placer des absorbants acoustiques dans les angles de la gaine (en feutre ou en tissu, car il vaut mieux éviter de mettre de la laine de verre, fortement allergène dans l'arrivée d'air). L'isolation vis-à-vis de l'extérieur passe par l'insertion de silencieux qui utilisent des chicanes (4 à 10) en matériaux absorbants. Il est recommandé de faire arriver les gaines de ventilation par le haut, pour rafraîchir l'air.

Quelques erreurs courantes

Rendre la pièce trop absorbante quand on a des problèmes de nuisance vis-à-vis des voisins. En effet, il faut alors monter le niveau sonore pour compenser la réduction de la réverbération et cela fait encore plus de bruit chez les voisins. Utiliser des cônes pour isoler du voisin du dessous. Les cônes concentrent les vibrations pour les transmettre dans le sol... qui constitue le plafond des voisins du dessous. L'idéal dans ce cas consiste à poser l'enceinte ou la source de vibration sur un lit de sable (ce n'est certes pas très esthétique, mais on peut mettre une poche de sable dans un coussin).

Quelle pièce choisir pour son auditorium ?

La chaîne Hi-Fi et le système home-cinéma ne sont pas condamnés à se trouver dans le salon. Les critères à prendre en compte peuvent en effet faire préférer une autre pièce :

  • Un endroit calme et silencieux, si possible hors du passage des enfants aux heures où l'on veut se détendre en écoutant un bon disque.
  • Une pièce assez éloignée des chambres... pour éviter de réveiller le petit dernier avec votre nouveau film d'action.
  • Une pièce assez grande pour que le son puisse s'exprimer. Plus la pièce sera grande, meilleure sera la réponse en grave.

Nous vous conseillons