Bien choisir ses enceintes : le filtrage

Bien choisir ses enceintes : le filtrage

 

Filtre d'une enceinte acoustiqueDès lors que plusieurs haut-parleurs sont utilisés pour couvrir l'ensemble des fréquences audibles, cela nécessite un filtre séparateur pour aiguiller les fréquences vers les bons haut-parleurs.

La plupart des enceintes utilisent un filtrage passif. La principale caractéristique est la pente. Elle est généralement de 6, 12 ou 18 dB/octave. Cela signifie que le signal est atténué de 6, 12 ou 18 dB à l'octave en dessous de la fréquence de coupure, du double 2 octaves plus loin. Le plus simple à fabriquer est le filtre à 6 dB/octave. Il possède en plus une réponse en phase très douce, ce qui le rend très musical. Ce filtrage exige par contre des haut-parleurs très linéaires, sans accident de courbe hors de leur plage de travail. Le plus courant est le filtre à 12 dB/octave. Il équipe la quasi-totatilité des enceintes Hi-Fi. Les modèles à 18 dB/octave sont surtout utilisés dans les enceintes 3 ou 4 voies.

La pente importante nécessite un alignement rigoureux en phase. Les pentes d'atténuation encore plus raides sont utilisées en filtrage actif. Les filtres actifs peuvent être analogiques ou numériques. Les filtres numériques sont courants en usage professionnel. Ils intègrent un réalignement temporel des haut-parleurs pour une mise en phase parfaite. Les pentes sont de 24 dB ou plus. Le filtrage actif implique l'emploi d'un amplificateur par haut-parleur... et la suppression du filtre passif. C'est assez complexe à mettre en œuvre pour un usage domestique. Cette technologie explique les performances exceptionnelles des monitors de studio bi-amplifiés.
Dans tous les cas, il faut savoir que la conception d'un filtre nécessite une mise au point rigoureuse et complexe de la part du bureau d'étude et qu'il est peu recommandé de vouloir modifier le filtre d'origine d'une enceinte.


Nous vous conseillons

Toutes les catégories associées :