Comparaison des supports enregistrables

Pouvoir enregistrer soi-même est souvent nécessaire. Les principales applications sont :

  • la création de copies sur mesure (compilations),
  • le report sur un autre support pour la voiture ou pour un baladeur numérique,
  • l'enregistrement d'une émission de radio pour l'écouter à un autre moment ou la conserver,
  • la conservation de moment précieux : les premiers mots du petit, un petit message pour mamie...
  • l'enregistrement de notes pour un usage professionnel (conférences, idées) ou encore
  • l'enregistrement de créations personnelles (musique, chant).

Toutes les technologies ne sont pas égales face à ces besoins, tant en performances qu'en facilité d'utilisation. Cette page devrait vous éclairer pour mieux choisir. Chacun établira parmi les critères ci-dessous l'ordre de ses priorités mais tous ces éléments sont à prendre en compte.

La qualité sonore

C'est souvent le principal... mais pas toujours. On peut vouloir privilégier la durée d'enregistrement. Les supports analogiques souffrent d'un bruit de fond que compensent en partie les réducteurs de bruit. Les supports numériques utilisent généralement un encodage à compression (sauf le DAT) qui perd plus ou moins d'informations. C'est surtout gênant pour la prise de son live. Cela ne l'est pas pour la copie de musique pré-enregistrée dont le niveau est déjà optimisé.

La mobilité

Tous ces supports bénéficient de lecteurs portables. Les enregistreurs le sont plus ou moins. On prendra garde à l'autonomie des batteries pour l'enregistrement en extérieur.

La durée d'enregistrement

La durée est généralement paramétrable suivant l'encodage pour les supports numériques. Le format numérique à qualité variable est aujourd'hui le champion pour la durée. Elle dépend désormais de la capacité de la mémoire flash de l'appareil

La souplesse d'utilisation

Au delà de l'enregistrement, on peut aussi préparer du montage ou des corrections. La connectivité vers un ordinateur peut être un plus important (USB). La présence d'entrées micros est aussi très utile. Certains supports permettent un accès direct et rapide aux pistes (les disques et non les bandes bien-sûr) ce qui est parfois nécessaire pour certaines applications.

La cassette analogique

La cassette est encore un support bien vivant, malgré ses plus de 30 ans d’âge. Economique, très répandue, pas fragile... Le principal usage est la réalisation de compilations et l’enregistrement d’émissions de radio. On peut aussi la laisser à la portée des petits enfants pour écouter leurs musiques. La qualité audio est à présent complètement dépassée.

Le MiniDisc

Très utilisé autrefois par les professionnels du théâtre et par les amateurs d'enregistrement sur le terrain, le MD est aujourd'hui supplanté par l'encodage numérique qui augmente considérablement sa capacité et améliore la qualité audio à l'infini.

Le Hi-MD

Le format HI-MD a été introduit par Sony en Janvier 2004. Il a offert un second souffle au format MD en étendant sa capacité à 1 Go/disque soit 45H* de musique. Le disque de 1 Go utilisait la technologie DWDD (Domain Wall Displacement Detection) qui permettait d'atteindre 22 Go sur un disque de 12 cm.
Les disques MD classiques sont bien-sûr utilisables sur cet enregistreur, reformaté en Hi-MD, il double de capacité. Avec le Hi-MD, les données ne sont plus encodées en EFM (Eight to Fourteen Modulation) comme sur le CD mais par le RLL1.7, plus efficace et usuel sur les disques durs. La compression du son utilise le codec ATRAC3+ qui garantit une excellente qualité musicale. Il inclut aussi les technologie OpenMG et MagicGate de protection anti-copie.
Le support amovible a la même dimension que le MD classique.
*La capacité dépend du format d'encodage, sur un disque de 1 Go est de :
Linéaire PCM 1,4 Mb/S: 1h34m
ATRAC3+ 256 kb/S HiSP: 7h55m
ATRAC3+ 64 kb/S HiLP: 34h
ATRAC3+ 48 kb/S: 45h

La cassette DAT

Le format DAT était un standard pour les professionels du son. Il offre une qualité supérieure à celle du CD audio (fréquence d’échantillonage de 48 kHz au lieu de 44,1 kHz).
Les modèles professionnels ont, en plus, des entrées/sorties symétriques sur prise XLR.
Même si les lecteurs deviennent plus rares et sont souvent remplacés par des enregistreurs sur disque dur, le DAT reste encore un bon support pour la prise de son stéréo professionnelle.

Le CDR-RW enregistrable

Le CD enregistrable 1 fois (CD-R) ou plusieurs fois (CD-RW) peut stocker des données, du son au format CD-Audio (70 minutes) ou au format MP3, soit de nombreuses heures de musiques pour un coût dérisoire. C'est le support d'archivage et de diffusion idéal et économique. Les lecteurs de CD ont tendance à disparaître au profit des enregistreurs de DVD. Seuls les modèles professionnels resteront à brève échéance.

Les formats informatiques

Les formats de codage de son se sont beaucoup développés avec Internet. On les retrouve sur les baladeurs : MP3, WMA mais aussi sur certains téléphones et enregitreurs numériques portables. Ces formats optimisent considérablement la taille des fichiers. La qualité de la compression est très bonne et permet des temps d'enregistrement extrêmement importants. Tous dépend de la capacité de l'appareil et de la qualité d'encodage numérique.

Données en 2005 K7 analogique MD Hi-MD DAT Gravure CD Mémoire/HD
  cassette mini disc hi-md DAT gravure CD Memoire hd
Durée d'enregistrement (minutes) 60, 90, 120 min. 60 ou 74 min. 1,34H à 45H 46 à 180 min. 74 ou 80 min. suivant support
Capacité (Mo)   177Mo 1Go     32Mo à + de 60 Go
Dimension du support (mm)   68 x 72 x 5 68 x 72 x 5      
Prix du lecteur de salon 140 à 300€ 200 à 700€ N.D. 800 à 3000€ 300 à 1000€ -
Prix d'un modèle portable 35 à 60€ 160 à 290€ 290 à 900€ 800 à 3000€ - - de 50 à 1000€
Prix moyen du support (60") 2€ 3,5€   7€ 2€ -
Technologie Analogique, bande magnétique, têtes fixes. Numérique, lecture optique enregistrement opto-magnétique.   Numérique, bande magnétique, têtes rotatives. Numérique, CD ré-inscriptible ou gravable 1 fois. Numérique, carte mémoire, disque informatique...
Bande passante 20-20kHz 20-20kHz   20-20kHz 20-20kHz 20-20kHz
Dynamique 60 à 88 dB ?? dB   98 à 100 dB    
Compression/perte   ATRAC - psychoacoustique ATRAC3+ sans Suivant codage MPEG
Applications domestiques musique, voix musique   audiophile musique musique
Applications professionnelles bloc-notes bruitage, théâtre,radio archive audio, radio, musique studio, musique,radio, mastering    
Date de mise sur le marché 1987 1992 2004 1987 1980 1998

Les autres formats

La micro-cassette : utilisable uniquement comme bloc-note vocal et pour les répondeurs.
DCC : Cassette numérique compatible avec l'ancienne cassette. Ce fut un flop commercial... Elle n'a pas trouvé sa place entre la cassette, le minidisc et le CD.

ADAT [Professionel]
Bande MASH [Professionel]
MDU [Professionel] - bande numérique sur cassette
SADIE [Professionel]
DTD [Professionel] enregistrement direct sur disque dur
DCC = 175 MBytes (pour une cassette d'une heure)


Nous vous conseillons

Elipson Ultimate Technical CD

Elipson Ultimate Technical CD
CD de test Elipson Ultimate Technical CD

Ajouter au panier

Premium Records Best Audiophile Voices Vol. 5 CD

Premium Records Best Audiophile Voices Vol. 5 CD
Disque compact Premium Records Best Audiophile Voices Vol. 5 CD

Ajouter au panier

Dali CD Volume 4

Dali CD Volume 4
Disque CD de test Dali Volume 4

Ajouter au panier

Toutes les catégories associées :