Lexique (0-9)

0-9

Logo 100 Hz

100 Hz

Vitesse de rafraîchissement de l'image vidéo. La norme PAL (DVD, TNT) implique un balayage à 50 Hz, pour une cadence réelle de 25 images /sec. Afin de diminuer les scintillements et l'impression de mouvements saccadés, les fabricants de téléviseurs ont mis au point des technologies offrant un balayage plus rapide. L'image gagne ainsi en fluidité et en précision. Cette technologie profite surtout aux émissions en direct et aux jeux de consoles vidéo. En revanche, les films de cinéma perdent en naturel. D'ailleurs, les téléviseurs plats récents proposent un mode 24 Hz, avec 24 images /sec, en tout point identique aux conditions de projection des salles de cinéma.


1080p/24

Le 1080p/24 est le format vidéo haute définition retenu pour l'encodage des films sur Blu-ray. Chaque image est constituée de 1080 lignes comprenant chacune 1920 pixels, numérisée progressivement à une fréquence de 24 images par seconde. Cette fréquence a été retenue pour sa parfaite correspondance avec le format des films de cinéma tournés à 24 images par seconde partout dans le monde. Ainsi chaque image numérisée correspond à une image physique réellement impressionnée sur la pellicule.
Les produits diffusant et affichant des images au format 1080 standard le font à une fréquence de 50 ou 60 trames par seconde (1080i) ou 50 ou 60 images par seconde (1080p), ces fréquences résultant directement du format de courant électrique disponible selon les régions du monde (50 Hz ou 60 Hz). Le format d'image haute définition 1080i/p standard résulte donc toujours d'un processus de travail de l'image pour la faire concorder avec la fréquence d'affichage du diffuseur. Or ce processus, s'il n est pas parfaitement réalisé, entraîne inévitablement une dégradation plus ou moins prononcée de la qualité des images.
L'expérience cinématographique montre bien qu'une fréquence de 24 images par seconde suffit pour que l'oeil et le cerveau humains traduisent la succession d'image fixes projetées sur l'écran comme la représentation d'une séquence animée.
Forts de ce constat et compte tenu du fait que le format retenu pour le transfert des oeuvres cinématographiques sur Blu-ray est le 1080p/24, les fabricants d'électroniques proposent des appareils compatibles avec ce format (lecteurs Blu-ray, téléviseurs LCD, téléviseurs plasma et vidéoprojecteurs LCD, DLP, etc.). On supprime ainsi les défaut de fluidité et tout risque d'artefacts pouvant résulter des multiples conversions tout en se rapprochant au maximum de l'oeuvre cinématographique originale.


Logo 3 LCD

3 LCD

Technologie de vidéoprojection qui utilise 3 micro-panneaux LCD (un pour chaque couleur Rouge, Vert et Bleu). La technologie de vidéoprojection 3LCD repose sur un système de miroirs dichroïques chargés de séparer la lumière blanche émanant de la lampe en trois couleurs : rouge, vert et bleu. Chaque matrice LCD traite le signal électrique qu'elle reçoit et crée une image. Les images en trois couleurs sont combinées à l'aide d'un prisme afin de former une image en pleine couleur. L'image en pleine couleur, passe à travers un objectif et est projetée à l'écran.

3 LCD

Logo 3D 1080p

3D 1080p

Les vidéos en relief (3D) sont prises en charge jusqu'à la résolution de 1920x1080 pixels, appelée Full HD 3D ou 3D 1080p.


3D Active

La 3D active nécessite des lunettes à obturateur qui ont besoin d'être alimentées en énergie pour fonctionner (piles ou batterie rechargeable). L'écran ou le vidéoprojecteur diffuse alternativement une image destinée à l'oeil droit puis une image destinée à l'oeil gauche, plusieurs dizaines de fois par seconde (50 images droites alternées avec 50 images gauche par seconde sur un écran 100 Hz). Les lunettes actives intègrent un module synchronisé avec l'écran ou le vidéoprojecteur qui déclenche autant de fois par seconde l'ouverture et la fermeture de chaque verre (qui devient alternativement transparent puis noir), pour que chaque oeil reçoive l'image qui lui est destinée. Le cerveau n'a plus qu'à réunir ces images pour percevoir l'image tridimensionnelle.


3D Passive

La 3D passive fait appel à des lunettes polarisantes, légères et peu couteuses, comparables à celles utilisées dans la plupart des salles de cinéma 3D. L'afficheur diffuse une double image tramée et polarisée, les lignes paires constituant une image destinée à un oeil, les lignes impaires une image destinée à l'autre oeil. Chaque verre de la paire de lunettes ne laisse passer qu'une seule des deux images et pas l'autre. Le cerveau se charge ensuite de réunir ces deux images pour offrir une perception 3D. Cette technologie n'est pas exploitable en haute définition 1080p puisque chaque image affichée à l'écran contient en fait deux images. Avec un écran HD 3D 1080p passif, la résolution de l'image 3D est donc divisée par deux.


Logo 3D Ready

3D Ready

Il s'agit d'un label indiquant qu'un périphérique vidéo ou un téléviseur est apte à lire, transmettre ou diffuser une image en relief. La transmission des données se fait par le biais d'une liaison HDMI 1.4.


Logo 4K (UHD 4K)

4K (UHD 4K)

Le format 4K, appelé aussi Ultra HD ou UHD 4K, correspond à 4 fois le format HD 1080p, soit 3840 x 2160 pixels.
Depuis août 2012, l'ITU (International Communication Union) a officiellement retenu la norme de diffusion Super Hi-Vision UHD 4K et 8K, expérimentée depuis plusieurs années par la NHK, comme standard international pour la diffusion des programmes TV d'une résolution supérieure au format 1920 x 1080. Cette nouvelle réglementation intitulée ITU-R BT.2020, précise les normes de diffusion pour les programmes 16/9 en 4K (3840 x 2160 pixels) et en 8K (7680 x 4320 pixels). La diffusion se fera uniquement en mode progressif (plus de mode entrelacé), avec des fréquences d'images de 120 Hz, 60 Hz, 60/1.001 Hz, 50 Hz, 30 Hz, 30/1.001 Hz, 25 Hz, 24 Hz et 24/1.001 Hz. La profondeur de couleur sera de 10 bits au minimum, avec possibilité d'encodage en 12 bits, et les gammes de couleurs seront plus étendues qu'avec les normes HDTV actuelle.


8K (UHD 8K)

Le format 8K, ou UHD 8K, correspond à 16 fois le format HD 1080p, soit 7680 x 4320 pixels.
Depuis août 2012, l'ITU (International Communication Union) a officiellement retenu la norme de diffusion Super Hi-Vision UHD 4K et 8K, expérimentée depuis plusieurs années par la NHK, comme standard international pour la diffusion des programmes TV d'une résolution supérieure au format 1920 x 1080. Cette nouvelle réglementation intitulée ITU-R BT.2020, précise les normes de diffusion pour les programmes 16/9 en 4K (3840 x 2160 pixels) et en 8K (7680 x 4320 pixels). La diffusion se fera uniquement en mode progressif (plus de mode entrelacé), avec des fréquences d'images de 120 Hz, 60 Hz, 60/1.001 Hz, 50 Hz, 30 Hz, 30/1.001 Hz, 25 Hz, 24 Hz et 24/1.001 Hz. La profondeur de couleur sera de 10 bits au minimum, avec possibilité d'encodage en 12 bits, et les gammes de couleurs seront plus étendues qu'avec les normes HDTV actuelle.