B&W CM10 Vue principale Pin It
B&W CM10 B&W CM10 B&W CM10 B&W CM10
B&W CM10

L'enceinte colonne B&W CM10 est le vaisseau amiral de la gamme CM. Il s'agit d'une élégante colonne à 3 voies, fruit du savoir-faire du célèbre fabricant britannique.

Pas moins de trois haut-parleurs de grave de 16,5 cm de diamètre à membranes en papier et Kevlar, puissamment motorisés, assurent une reproduction articulée et vive des basses fréquences. Ils sont chargés dans un volume d'air accordé en bass-reflex, par le biais d'un résonateur de type évent "flush" atypique. En effet, B&W l'a doté d'une surface similaire à celle d'une balle de golf, soit criblée de petites cavités incurvées qui régulent la vitesse de circulation de l'air. Le résultat est une meilleure réponse transitoire et un registre grave extrêmement délié et réactif, malgré une diffusion indirecte des ondes délivrées par l'évent, orienté vers le sol.

Un haut-parleur FST (Fixed Suspension Transducer) de 15 cm de diamètre, à membrane en fibres Kevlar et ogive assure quant à lui la reproduction du médium, avec une quantité d'informations et une rigueur surprenante. Ce trait de caractère est directement lié au type de suspension employé. En réduisant l'excursion de la membrane par l'emploi d'une suspension fixe, B&W permet à son haut-parleur de médium FST de reproduire plus efficacement cette partie du spectre. Le haut-parleur d'aigu à double dôme en aluminium et à charge tubulaire Nautilus, file lui jusqu'à 50 kHz, apportant ainsi une dynamique subjective élevée à l'écoute. 

La B&W CM10 est une enceinte d'exception, belle et racée, dédiée entièrement à votre plaisir musical. Il conviendra de lui adjoindre un amplificateur et des sources de qualité, afin d'en tirer toute la quintessence.

Conception 3 voies bass-reflex
Puissance d'amplificateur recommandé : 30 Watts à 300 Watts sous 8 ohms

Technologies employées (voir notes techniques)
Kevlar
Réglage filtre
Tube Nautilus
Flowport
FST

Haut-parleurs
Aigu x 1 : dôme aluminium chargé par le tube accordé Nautilus, diamètre : 25 mm
Médium x 1 : structure en fibre de Kevlar et cône FST, diamètre : 150 mm
Basse x 3 : structure en papier et Kevlar, diamètre : 165 mm

Mesures
Gamme de fréquences : -6 dB à 28 Hz et 50 kHz
Réponse en fréquence : 45 Hz à 28 kHz (± 3 dB)
Directivité (-2 dB sur la courbe de référence)
Horizontale : + de 60°
Verticale : + de 10°
Distorsion harmonique : 2nde et 3ème harmoniques (90 dB, 1 m)
Inférieure à 1% de 86 Hz à 28 kHz
Inférieure à 0,5% de 110 Hz à 20 kHz
Sensibilité : 90 dB SPL (2.83 V, 1 m)
Impédance nominale : 8 Ohms (minimum 3,1 Ohms)

Généralités
Dimensions (lxhxp) : 200 x 1087 x 337 mm (pied 366x364 mm)
Poids : 33,5 kg

Membrane en Kevlar
Le médium est le registre du spectre sonore où se concentrent la majorité des informations musicales, et une reproduction équilibrée du médium est une qualité essentielle pour toute enceinte acoustique. C'est ici qu'intervient le Kevlar. B&W l'a choisi depuis 1974, et ce pour deux raisons : sa rigidité et sa légèreté. La fibre de base est tout d'abord enduite d'une résine de rigidification qui va permettre de former le cône. Celui-ci est ensuite traité avec un revêtement polymère, qui scelle les fibres entre elles et apporte un amortissement bénéfique. Le résultat est une membrane semi-flexible, qui offre un amortissement particulier et régulier, inconnu sur les autres types de matériaux. La directivité est constante, quelle que soit la fréquence reproduite, le traînage minimal, qui reste totalement imperceptible pour les auditeurs. Le son est plus transparent.

Tube Nautilus
Tous les sont émis par un haut-parleur ne sont pas bons à entendre. Celui qui se crée à l'arrière d'un haut-parleur en fonctionnement, dans un coffret conventionnel, peut même devenir envahissant au point de détériorer celui qui est émis par l'avant de la membrane. L'enceinte pionnière B&W Nautilus a définitivement résolu le problème des « boîtes ». Des tubes de charge arrière, progressivement effilés et remplis d'une ouate absorbante atténuent graduellement l'énergie de cette onde arrière, jusqu'à éliminer virtuellement toute résonance indésirable.
Ce principe de charge tubulaire Nautilus est peu à peu appliqué à toutes les enceintes B&W, même si cela n'est pas visible à l'oeil nu. L'onde est concentrée au travers d'un orifice dans les pièces polaires du haut-parleur (éloigné du diaphragme) et disparaît progressivement dans le tube. Ainsi, tous les sons que vous entendez sont forcément les bons.

Flowport
Les concepteurs de voitures ont beaucoup de difficulté à gérer les flux d'air à vitesse élevée. S'ils ne parviennent pas à résoudre convenablement ce problème, non seulement les performances s'en trouvent réduites, mais le niveau de bruit dans l'habitacle du véhicule augmente. Il en est exactement de même avec l'évent d'une enceinte bass-reflex. Si des turbulences apparaissent lors de la circulation de l'air dans l'évent, il s'ensuit la génération d'un bruit parasite. Et plus vous montez le volume sonore, plus le grave perd en fermeté et en respect du rythme initial. L'évent Flowport de B&W minimise ces turbulences, grâce à l'emploi de petites cavités sur sa surface, lesquelles génèrent permettent à l'air de s'écouler avec régularité et, surtout, sans bruit.

FST
La restitution des fréquences médium n'impliquant par une excursion importante de la membrane du haut-parleur, B&W a décidé de rigidifier les suspensions de ses haut-parleurs de médium utilisés dans ses systèmes trois voies. Le régime transitoire s'en trouve ainsi accru, comparativement à la plupart des haut-parleurs de médium disponibles sur le marché. Cette technologie a été baptisée FST (Fixed Suspension Tranducer). Un anneau de mousse, d'impédance mécanique identique au bord extérieur de la membrane, est directement placé sous elle. Les ondes périphériques qui viennent échouer au bord de la membrane sont alors totalement absorbées par l'anneau de mousse, qui se déforme par ailleurs suffisamment pour accompagner les débattements minimes de la membrane. Par ailleurs, afin d'empêcher la circulation de l'onde arrière, B&W utilise une structure de saladier plus fine, ainsi que des aimants en néodyme, puissants et compacts.

Tout au long de sa vie, John Bowers, le fondateur de Bowers & Wilkins Loudspeakers, a cherché sans relâche à se rapprocher le plus possible de la reproduction transparente d'un son enregistré. C'est cette quête qu'incarne aujourd'hui la mission menée par le leader mondial de la fabrication d'enceintes.

Les années 1960
En 1966, John Bowers et son ami de toujours Peter Hayward ont créé une manufacture appelée plus tard B&W Electronics, à Worthing, sur la côte sud de l'Angleterre. Ils se sont mis d'accord pour vivre de façon modeste, et pour réinvestir chaque profit dans l'activité de l'entreprise pour développer encore plus loin la recherche à la quête de l'enceinte parfaite.

Les années 1970
Tout au long de sa carrière, John a entretenu des relations très proches avec les ingénieurs de l'industrie du disque qui étaient pour lui une source vitale d'information sur la manière d'améliorer les enceintes. Suite à ces relations, la célèbre B&W 801 a été lancée en 1979 et est rapidement devenue l'enceinte de référence dans pratiquement tous les studios d'enregistrement de musique classique du monde, dont EMI Abbey Road, Decca et Deutsche Grammophon.

Les années 1980
B&W a rencontré un succès énorme avec la 801 originelle. Bowers s'est servi de ce succès pour soutenir encore d'avantage la recherche et le développement et a créé un centre de recherche destiné à son équipe d'ingénieurs dans le village typique de Steyning dans le West Sussex.

Les années 1990
L'un des produits les plus formidables qui soient sortis du centre de recherche de Steyning, et certainement le plus célèbre, est le Nautilus. Lancé en 1993, après cinq années de développement, le Nautilus a été décrit comme « certainement la meilleure enceinte que l'argent puisse acheter ».

Les années 2000
L'introduction des tweeters à dôme en diamant dans la série 800 repousse encore les limites de la technologie des tweeters, et est reconnue par la majorité des commentateurs de l'industrie comme la meilleure gamme d'enceintes jamais produite.

L'impression de très grand équilibre séduit d'emblée; Condition essentielle pour une enceinte réussie. De ce point de vue, la CM10 est exemplaire et à peu près impossible à prendre en défaut : Grave très bien maîtrisé, aigu sans aucune agressivité mais chatoyant, forte très stables, toujours lisibles, et excellente localisation des instruments [...]. L'essentiel est présent, réalisé avec talent et maîtrise

Diapason

Ces enceintes, issues de la pertinente symbiose de plusieurs technologies développées par B&W, ne sauraient laisser quiconque indifférent, en raison de leur sonorité riche, vivante et définie qui fusionne, en un habile équilibre, la précision et la musicalité [...]. Ces CM10 lèvent le voile sur la musique qu'elles diffusent, en la rendant plus proche de la réalité sans jamais se départir de leur grande précision.

Haute Fidelité

Nous vous conseillons également

Klipsch RP-280FA Noir
150 W, 2 voies + 2 voies Dolby Atmos, HP grave-médium de 20 cm et 16,5 cm, 2x tweeters LTS Tractrix, évent Tractrix, sensibilité 98 dB
LG OLED55C6V
139 cm, dalle courbe, Ultra HD Premium, Dolby Vision, 3xHDMI 2.0, Smart TV WebOS, WiFi, enregistrement TV USB, son Harman Kardon
Onkyo TX-RZ3100 Noir
11.2, 200 W /canal, HDMI 2.0, 4K, WiFi, Bluetooth, FireConnect, DLNA, Spotify Connect, Deezer, App de contrôle
Yamaha RX-A3060 Noir
9.2, 150 W en stéréo, HDMI 2.0 UHD-4K, HDR, Dolby Atmos, DTS:X, MusicCast, Bluetooth, AirPlay, WiFi, FLAC, DSD, calibration YPAO, Total Purity Concept, pre-out 11.2

Coût total du crédit pris en charge par Son-Vidéo.com.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Voir conditions et mentions légales.