Parrot AR.Drone 2.0 Elite Vue principale Pin It
Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite Parrot AR.Drone 2.0 Elite

Points forts

  • Contrôle depuis smartphone ou tablette
  • Enregistrement vidéo HD 720p
  • Sauvegarde directe sur appareil distant
  • Objectif grand angle
  • Entièrement réparable

Tout savoir sur Parrot

4.8 sur 5 (Moyenne sur 16 notes)
100% des internautes recommandent cette marque à un ami

Parrot AR.Drone 2.0 Elite

Le Parrot AR.Drone 2.0 Elite est un quadricoptère WiFi équipé d'une caméra et qui peut être piloté depuis un smartphone ou une tablette iOS ou Android via l'application gratuite dédiée.

Le Parrot AR.Drone 2.0 Elite va faire de vous le spécialiste des prises de vues aériennes ! Équipé d'une caméra haute définition 720p, il enregistre les vidéos et les photos soit sur clé USB (à connecter au drone avant décollage), soit sur le smartphone ou la tablette qui sert au pilotage, en exploitant la liaison WiFi. Et grâce au retour vidéo à faible latence, vous pilotez le drone en vue cockpit, comme si vous étiez à bord ! Disponible en téléchargement gratuit sur l’App Store et le Google Play Store, l’application AR.FreeFlight permet non seulement de faire voler et de piloter l’AR.Drone mais aussi d’enregistrer des photos, des données de navigation et des vidéos, et de les télécharger instantanément. Son objectif grand angle permet de filmer avec un large champ de vision, pour obtenir des photos et des vidéos spectaculaires.

Parfaitement adapté aux débutants, le Parrot AR.Drone 2.0 Elite est équipé d'une assistance électronique au pilotage qui garantie une très grande précision dans le contrôle et stabilise l'appareil de manière optimale lors des phases critiques que sont le décollage et l'atterrissage. Dès que vous lâchez les commandes ou si vous recevez un appel, le drone se stabilise automatiquement en vol stationnaire et un bouton d'urgence permet même de couper immédiatement les moteurs, si nécessaire. Le capteur à ultrasons détermine avec précision l'altitude de vol tandis que la caméra verticale à 60 images/seconde permet d'évaluer la vitesse au sol de l'engin, ces données étant visibles sur l'écran de contrôle de l'application.

La structure du Parrot AR.Drone 2.0 Elite est particulièrement robuste, malgré son extrême légèreté, et surtout, il est entièrement réparable (instructions vidéo disponibles sur le site du fabricant). Il est fourni avec deux carènes distinctes, une pour le vol en intérieur qui protège les hélices contre les chocs, une autre plus légère pour l'extérieur, qui protège simplement le corps du drone. La batterie rechargeable intégrée d'une capacité de 1000 mAh laisse environ 10 à 15 minutes d'autonomie, selon le type de pilotage et les conditions de vol.

Enregistrement vidéo HD
Caméra HD 720p 30FPS
Objectif grand angle : diagonale 92°
Profil d'encodage de base : H264
Retour vidéo à faible latence
Enregistrement vidéo en plein vol directement sur un appareil distant
Photos JPEG
Grâce au Wi-Fi, enregistrement vidéo en plein vol directement sur un appareil distant ou une clé USB (1 Go minimum)

Structure solide
Tubes en fibre de carbone : poids total de 380 g avec la carène extérieure et de 420 g avec la carène intérieure
Pièces en plastique nylon chargé à 30% de fibres de haute qualité
Mousse isolant le centre d'inertie des vibrations des moteurs
Carène EPP dans laquelle a été injecté un métal fritté
Nano-revêtement d'étanchéité sur les capteurs ultrasons
Entièrement réparable : toutes les pièces et instructions nécessaires aux réparations sont disponibles sur Internet

Assistance électronique
Processeur 1 GHz 32 bits ARM Cortex A8 avec DSP vidéo 800 MHz TMS320DMC64x
Linux 2.6.32
RAM DDR2 : 1 Go à 200 MHz
USB 2.0 haute vitesse pour les extensions
Wi-Fi b/g/n
Gyroscope à 3 axes, précision de 2 000°/seconde
Accéléromètre à 3 axes, précision de +/- 50 mg
Magnétomètre à 3 axes, précision de 6°
Capteur de pression, précision de +/- 10 Pa
Capteurs ultrasons pour mesurer l'altitude
Caméra verticale QVGA 60 FPS pour mesurer la vitesse sol

Moteurs
4 moteurs sans balais de type "inrunner", 14,5 watts et 28 500 tr/min
1 Roulement à microbilles
1 Engrenages Nylatron à réduction de bruit pour réducteur d'hélice 1/8.75
1 Arbre d'hélice en acier trempé
1 Roulement à billes autolubrifiant en bronze
1 Rotor conçu spécifiquement pour une grande manœuvrabilité
1 8 MIPS AVR CPU par contrôleur de moteur
Arrêt d'urgence contrôlé par logiciel
Contrôleur de moteur entièrement reprogrammable
Contrôleur électronique de moteur résistant à l'eau

Vol
Portée maximale : 50 m (en champ libre)
Vitesse max. : 18 km/h environ
Contrôle depuis l'application AR.FreeFlight 2.0 : en inclinant le smartphone ou la tablette (accéléromètre) ou via les touches de contrôle à l'écran.

LED de contrôle
4 LED (1 sous chaque moteur)
Mise sous tension, initialisation des moteurs, batterie faible, problème détecté : rouge
Décollage et atterrissage : vert
En vol : vert à l'avant, rouge à l'arrière

Alimentation
Batterie rechargeable Lithium
Autonomie : 10 à 15 minutes
Temps de charge : environ 1h30

Contenu de l'emballage
1 AR.Drone 2.0
1 carène extérieure
1 carène intérieure
1 chargeur
1 batterie 1000 mAh

N.B. Les prix indiqués pour les accessoires, docks, enceintes, chaînes, etc. ne comprennent pas l'iPod, l'iPhone, l'iPad, le smartphone ou la tablette qui sont utilisés afin d'illustrer le fonctionnement du produit.
iPod, iPhone et iPad sont des marques déposées d'Apple Computer Inc.

Règlementation française concernant l'utilisation des drones
Sources : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Les conditions d’insertion dans l’espace aérien

Pour l’aéromodélisme comme pour les activités particulières, l’accès à l’espace aérien est libre en dessous de 150m (en dérogation aux règles de l’air habituelles, qui contraignent les autres aéronefs civils à voler au dessus de cette hauteur sauf autorisations particulières). Seuls les vols en vue sont autorisés pour les aéromodèles.
Attention, en dessous de 150 m mais :

  • en dehors des agglomérations et des rassemblements de personnes ou d’animaux ;
  • en dehors des zones proches des aérodromes ;
  • et en dehors d’espaces aériens spécifiquement règlementés qui figurent sur les cartes aéronautiques.

Le survol des agglomérations ou des rassemblements de personnes n’est possible que dans le cadre d’une autorisation préfectorale délivrée après avis du service de la défense et de la direction régionale de l’aviation civile.
Les activités à proximité des aérodromes, dans des espaces règlementés, ou au-dessus de 150m nécessitent de prendre contact avec les services de la direction régionale de l’aviation civile. Leur autorisation sera fréquemment soumise à l’établissement d’un protocole avec les responsables de l’aérodrome ou de la zone d’espace aérien concerné. C’est dans ce cadre que des activités d’aéromodélisme peuvent notamment trouver place sur des aérodromes d’aviation générale.

Le télépilote d’un drone est responsable des dommages causés par l’évolution de l’aéronef ou les objets qui s’en détachent aux personnes et aux biens de la surface (article L.61613-2 du code des transports).
Si la mise en œuvre du drone s’est fait en violation des règles de sécurité, les dispositions pénales du code des transports s’appliquent : peine maximale d’un an d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (article L.6232-4 du code des transports).

Drone et caméra embarquée : la protection de la vie privée

Dès lors qu’un drone est équipé d’un appareil photo, d’une caméra mobile, d’un capteur sonore ou encore d’un dispositif de géolocalisation, il peut potentiellement porter atteinte à la vie privée, capter et diffuser des données personnelles.

La prise de vue aérienne est réglementée par l’article D133-10 du code de l’aviation civile. Dans le respect de ses dispositions, il est possible de réaliser des prises de vue avec un aéromodèle, dans le cadre du loisir ou de la compétition mais limité à un but privé excluant usage commercial publicitaire ou professionnel. Les autres cas de prises de vue seront traités obligatoirement au titre des activités particulières.

L’article L226-1 du code pénal prévoit une punition d’un an emprisonnement et 45 000 euros d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui :

  • En captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ;
  • En fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé.

Coût total du crédit pris en charge par Son-Vidéo.com.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Voir conditions et mentions légales.