Choisir un casque ou des écouteurs sport

La musique est idéale pour rythmer l'entraînement mais également pour s'isoler et mieux se concentrer avant l'épreuve lors des compétitions. De nombreux fabricants de casques et d'écouteurs l'ont bien compris et proposent à leur catalogue des produits spécifiques dédiés aux sportifs professionnels et amateurs. Alliant une esthétique tendance et de réelles qualités acoustiques, ils doivent de surcroît garantir un très bon maintien en toutes circonstances et présenter une excellente résistance mécanique, notamment les câbles, pour suivre chaque sportif dans tous ses efforts durant de longues heures. Qu'ils s'agisse d'écouteurs à oreillettes classiques avec tours d'oreilles, de casques tour de cou ou d'intra-auriculaires, ils adoptent le plus souvent une conception renforcée et sont résistants à la transpiration, voire étanches aux projections d'eau, pour un plus grand confort d'utilisation.

Les écouteurs intra-auriculaires

ecouteurs intra-auriculaires

Les écouteurs intra-auriculaires, aussi appelés "intras" ou "In-Ear" ont été conçus à l'origine pour les prothèses auditives et pour les retours de scène des musiciens (ear monitors). Comparables à des boules Quies, ces écouteurs s'insèrent dans le conduit auditif auquel ils s'adaptent parfaitement. Les embouts en silicone ou en mousse agissent comme une barrière qui interdit le passage aux perturbations sonores externes. Ils bloquent ainsi de façon naturelle la plupart des bruits provenant de l’extérieur, permettant de rester plus facilement concentré sur son effort. Avec les casques fermés, souvent utilisés par les footballeurs (Beats Solo HD, notamment), les intras sont les écouteurs préférés des sportifs qui cherchent la tranquilité pour une meilleure concentration.
Attention ! Cette isolation est à la fois un avantage et un inconvénient : utile dans une salle de gym bondée, elle peut être dangereuse pour la pratique de la course à pieds en ville (on n'entend pas les véhicules qui circulent, par exemple). Cependant, le confort obtenu est sans équivalent pour les environnements bruyants (salle de sport, stade, roller en ville, etc.). Bien utilisés, les écouteurs intra-auriculaires sont un excellent moyen d'apprécier la musique sans risque pour les oreilles, puisque l'isolation phonique vis-à-vis des perturbations extérieures permet de se faire plaisir sans écouter trop fort.

ecouteurs intra-auriculaire

Les embouts auriculaires jouent un rôle primordial : ce sont eux qui assurent le couplage de l'écouteur avec l'oreille, tout en faisant obstacle aux bruits environnants. La plupart des intras sont fournis avec des embouts en silicones en différentes tailles pour s'adapter à toutes les morphologies. Ce matériau très souple et léger se prête bien à cet usage et offre une très bonne isolation phonique. Plus souples que les embouts silicones, les embouts en mousse sont souvent mieux tolérés par les oreilles sensibles. En contrepartie, l'isolation phonique est un peu moins performante. Certains embouts sont constitués d'une matière à mémoire de forme qui s'adapte très précisément à la morphologie du conduit auditif. Enfin, il existe des embouts à double ou triple collerette qui s'enfoncent plus profondément dans le canal auditif, chaque collerette constituant une barrière supplémentaire contre les bruits extérieurs. Ils sont recommandés pour les environnements particulièrement bruyants et pour l'utilisation dans le cadre d'une activité sportive, car leur maintien dans le canal auditif est mieux assuré.

Bien mettre en place ses intras

Pour obtenir une qualité audio satisfaisante, il est primordial de bien positionner les écouteurs intra-auriculaires. Insuffisamment enfoncés dans le conduit auditif, ils n'isolent pas ou très peu des bruits extérieurs. Trop enfoncés, ils provoquent une gêne qui peut rapidement devenir insupportable. Dans tous les cas, des écouteurs intra-auriculaires mal positionnés ne peuvent pas donner leur pleine mesure. Le son est étriqué, dur, sans basses et devient vite fatigant. Il faut d'abord essayer différents embouts afin de déterminer lequel est le plus adapté. L'embout doit bien entrer dans le conduit auditif et s'y maintenir sans forcer sur les parois (trop gros) ni ressortir (trop petit). Certains modèles d'intras se positionnent câble vers le bas, d'autres font passer le câble sur le dessus puis derrière l'oreille. Dans tous les cas, il est normal de ressentir une sensation de gêne lors des premières utilisations. Le port d'écouteurs intra-auriculaires nécessite généralement une période d'adaptation, variable selon les individus mais qui ne dépasse généralement pas une semaine. Soyez donc persévérant, il faut souvent essayer plusieurs fois avant de trouver le positionnement idéal !

Les écouteurs avec tour d'oreille et tour de cou

Alternative aux intra-auriculaires, les écouteurs avec tour d'oreille combinent une faible intrusivité - les oreillettes sont positionnées à l'entrée du canal auditif - et une excellente tenue durant la pratique des activités sportives, grâce à un  arceau rigide placé derrière le pavillon de l'oreille pour assurer le maintien. Certains modèles combinent le tour d'oreille et le tour de cou pour renforcer le maintien des écouteurs lors d'activités physiques intenses.
Avec ce type d'écouteurs, l'isolation vis-à-vis des bruits extérieurs n'est pas assurée et vous entendez les sons environnant en plus de la musique. Attention : si vous poussez trop le volume sonore,  vos voisins proches profiteront également de vos playlists !

Les matériaux

Qui dit activité sportive dit conditions d'utillisation souvent extrême avec risques de choc, d'arrachement des oreillettes, transpiration, intempéries, etc. Les constructeurs rivalisent donc d'ingéniosité pour rendre leurs casques et leurs écouteurs sport plus résistants que les modèles standards. Les matérieux retenus sont généralement résistants à la transpiration, voire aux projections d'eau ou au sable. Les clips des tours d'oreille sont conçus en matériaux souples et résistants, et les câbles sont généralement renfocés par une gaine robuste, en kevlar ou en aramide. Pratique également, les matériaux réfléchissant parfois utilisés sur le serre-câble renforcent votre visibilité par les automobilistes lors d'un footing le long de la chaussée.

Bande passante

La bande passante définit la plage de fréquence qu’un appareil peut reproduire. Elle s’exprime avec une tolérance, généralement +0 à -3 décibels. Pour être considéré comme hi-fi, un appareil doit avoir une bande passante de 20 Hz à 20 kHz. En étendant la bande passante au-delà des fréquences audibles dans les aigus, jusqu'à 40 kHz, on garantit une meilleure précision temporelle des transitoires à laquelle l’oreille est très sensible.

Impédance

L’impédance du casque ou des écouteurs influe directement sur la consommation d’énergie de l'appareil auquel il est connecté (c'est une donnée à prendre en compte par les utilisateurs de lecteurs audio portables type iPod). Avec une impédance élevée, le casque demandera plus d’énergie pour un volume sonore donné. Une impédance faible permet donc une écoute avec un volume sonore plus important tout en optimisant la durée de vie de la batterie du baladeur ou du smartphone.

Pression acoustique

Exprimée en décibels (dB), la pression acoustique (appelée parfois sensibilité) indique le niveau acoustique restitué par le casque à sa puissance nominale (sans risque). Plus la pression acoustique du casque est élevée, plus il pourra sortir un niveau de volume élevé sans saturation.