Choisir une paire de lunettes 3D

Pour profiter de la 3D avec son téléviseur LED, OLED ou plasma ou bien avec son vidéoprojecteur 3D, le port de lunettes spécifiques est indispensable. La plupart des fabricants de téléviseurs 3D et de vidéoprojecteurs 3D proposent des lunettes 3D sous leur propre marque. Mais il existe également des lunettes 3D dites universelles proposées notamment par les marques Volfoni ou Xpand.

On distingue deux types de lunettes pour la 3D : les lunettes 3D actives et les lunettes 3D passives.

  • Les lunettes 3D actives sont des modèles à obturateur qui ont besoin d'être alimentées en énergie pour fonctionner (piles ou batterie rechargeable). L'écran ou le vidéoprojecteur diffuse alternativement une image destinée à l'oeil droit puis une image destinée à l'oeil gauche, plusieurs dizaines de fois par seconde (50 images droites alternées avec 50 images gauche par seconde sur un écran 100 Hz). Les lunettes actives intègrent un module synchronisé avec l'écran ou le vidéoprojecteur qui déclenche autant de fois par seconde l'ouverture et la fermeture de chaque verre (qui devient alternativement transparent puis noir), pour que chaque oeil reçoive l'image qui lui est destinée. Le cerveau n'a plus qu'à réunir ces images pour percevoir l'image tridimensionnelle.
  • Les lunettes 3D passives sont des modèles à verres polarisants. Légères et peu couteuses, elles sont comparables à celles utilisées dans la plupart des salles de cinéma 3D. L'afficheur diffuse une double image tramée et polarisée, les lignes paires constituant une image destinée à un oeil, les lignes impaires une image destinée à l'autre oeil. Chaque verre de la paire de lunettes ne laisse passer qu'une seule des deux images et pas l'autre. Le cerveau se charge ensuite de réunir ces deux images pour offrir une perception 3D. Cette technologie n'est pas exploitable en haute définition 1080p puisque chaque image affichée à l'écran contient en fait deux images. Avec un écran HD 3D 1080p passif, la résolution de l'image 3D est donc divisée par deux.

Lunettes 3D DLP Link Xpand Edux 3Chaque fabricant propose ses propres lunettes adaptées à ses téléviseurs ou à ses vidéoprojecteurs, généralement incompatibles avec ceux des marques concurrentes. Mais il existe également des modèles universels proposés par des marques tierces. Cette dernière solution peut se révéler très intéressante si vous possédez plusieurs diffuseurs 3D de marques différentes (un téléviseur et un vidéoprojecteur, par exemple) ou pour aller voir un film en 3D chez des amis : vous pouvez alors emporter vos propres lunettes.

Synchronisation IR, RF ou DLP Link ?

Il existe 3 technologies différentes pour synchroniser les lunettes avec le téléviseur ou le vidéoprojecteur. Avant de choisir une paire de lunettes, vérifiez bien si elle utilise le même mode de synchronisation que votre diffuseur (TV ou vidéoprojecteur).

  • La synchronisation infrarouge (IR) fait appel à un émetteur infrarouge chargé d'envoyer le signal de synchronisation à un récepteur infrarouge intégré aux lunettes. Comme la portée du signal infrarouge est assez limitée et nécessite que l'émetteur et le récepteur ne soient séparés par aucun obstacle, cette technologie de synchronisation est implantée uniquement sur les téléviseurs 3D. Elle tend à disparaître au profit de la technologie exploitant les radio-fréquences (RF).
  • La synchronisation RF (radio-fréquences) utilise des ondes radio pour synchroniser les lunettes 3D avec le diffuseur. Le téléviseur 3D ou le vidéoprojecteur 3D intègrent un émetteur RF qui envoit les données de synchronisation au récepteur intégré aux lunettes. L'intérêt de cette technologie est qu'elle offre une portée confortable et ne nécessite pas que l'émetteur et le récepteur soient bien en face l'un de l'autre. C'est idéal pour les vidéoprojecteurs qui sont souvent installés derrière les spectateurs.
  • La synchronisation DLP Link est disponible uniquement sur les vidéoprojecteurs exploitant la technologie de projection DLP. Intégrée directement dans la puce DLP du projecteur, elle permet de s'affranchir d'un émetteur infrarouge ou radio-fréquence et de synchroniser les lunettes 3D au projecteur en permanence, grâce à un signal spécifique inséré de manière transparente entre chaque trame vidéo. Le capteur implanté sur les lunettes détecte ce signal pour synchroniser l'obturation alternée du verre droit et du verre gauche.

Lunettes 3D Xpand RF-X105

Cas particulier : les lunettes pour jouer à deux joueurs en plein écran

L'affichage 3D d'un écran peut être exploité pour que deux joueurs puissent jouer en plein écran grâce à des lunettes spécialement conçues à cet effet.

Technologie d'affichage multijoueur Dual Play

Comment cela fonctionne-t-il ?
Les lunettes 3D passives classiques disposent de deux verres polarisants différents sur chaque oeil, pour que l'oeil droit reçoive l'image droite et l'oeil gauche l'image gauche, le cerveau se chargeant alors de reconstituer l'image en 3D. Avec les lunettes spéciales pour jouer à deux, les deux verres de chaque paire sont identiques, chaque paire de lunettes étant polarisée différemment. Dans ce cas précis, la capacité de l'écran à afficher deux image différentes est exploitée pour diffuser simultanément deux images 2D diffférentes sur toute sa surface. Chacun des deux joueurs ne voit que l'image qui lui est destinée, en plein écran, au lieu d'une image scindée en deux (joueur 1 en haut et joueur 2 en bas sur un écran classique, par exemple).
Cette technologie est appelée Dual Play chez LG et Jeu à deux en plein écran chez Philips.