Background Image
Previous Page  72 / 100 Next Page
Basic version Information
Show Menu
Previous Page 72 / 100 Next Page
Page Background L e choix d’un lecteur audio portable dépend en grande partie de la résolution des fichiers audio que l’on souhaite lire, ainsi que des caractéristiquesdesécouteursouducasque qu’on aimerait lui associer. À l’heure où les services de distribution demusique en ligne se mettent à la haute définition (Qobuz, HDtracks), il est judicieux - voire prudent - de choisir un lecteur audio portable compatible avec lesfichiersaudioFLACcodéssur 24bits et 192kHz, voire DSD. C es fichiers en haute définition contiennent infiniment plus d’informations musicales, grâce à un échantillonnage très élevé. À titre de comparaison, un fichier FLAC de qualité studio 24 bits/192kHz contient 6,5 fois plus de données qu'un fichier de qualité CD. La restitution est manifestement plus aé- rée et dynamique, avec une foule demicro- détails. L’écoute n’est ainsi plus fatiguante et procure davantage de plaisir. Ces fichiers étant souvent distribués au format FLAC, il est conseillé de sélectionner un lecteur audio portable compatible avec ce format, au moins jusqu’à la résolution de 24 bits et 192kHz, sinon 24 bits et 352,8kHz (format DxD). Pour une compatibilité optimale, on choisira un lecteur audio portable native- ment compatible avec les fichiers DSD (Di- rect Stream Digital). À noter : les modèles audiophiles em- barquent parfois 2 DAC, afin d’augmenter la séparation des canaux et le rapport signal/ bruit lors de la conversion. L a capacité de stockage d’un lecteur audio portable est un facteur à considérer. Si vous n’envisagez que l’écoute de fichiers MP3, une capacité de 16Go permettra de stocker des milliers de fichiers musicaux. En re- vanche, les fichiers FLAC sont plus gour- mands, surtout en qualité studio, et un fichier peut nécessiter 300Mo d’espace de stockage pour 5minutes demusique. Dans ce cas, le choix d’un lecteur audio portable avec mémoire interne et lecteur de cartes mémoire microSD est impératif. E n fonction des caractéristiques du casque audio envisagé, on prendra soin de vérifier la puissance de sortie maximale du lecteur audio portable. Celle-ci est exprimée enmil- liWatts (mW) et souvent pour une impé- dance donnée, soit la résistancemécanique des transducteurs d’un casque au signal audio électrique. Si vous possédez un casque d’une impédance de 16 Ohms, vous obtiendrez à coup sûr un niveau d’écoute élevé avec n’importe quel lecteur. Mais un casque hi-fi avec une impédance de 150 Ohms requiert bien plus de puissance pour un niveau d’écoute équivalent. Un casque de studio, d’une impédance de 600 Ohms a en revanche peu de chances d’être conve- nablement utilisable avec un lecteur audio. Dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser un ampli casque nomade en complément. N otez que certains lecteurs audio portables sont équipés, outre d’une sortie casque, d’entrées et de sorties audio numériques. Il s’agit souvent de modèles haut de gamme, qui peuvent être utilisés comme DAC USB externes. Connectés à un ordinateur, ils peuvent en décoder les fichiers audio via tout port USB. Terminons en soulignant que les lecteurs audio portables ne sont pas tous capables de lire les fichiers audio en continu (mode gapless) et que cela peut être gênant lors de l’écoute de concerts ou d’albums musicaux conçus pour être écou- tés sans interruption. >> RETROUVEZ TOUS NOS GUIDES CONSEILS SUR WWW.SON-VIDEO.COM/GUIDES COMMENT CHOISIR SON LECTEUR AUDIO PORTABLE? 72 CEQU'ILFAUTSAVOIR DUFORMATDSD Créé par Sony pour le Super Audio CD, le format DSD fait appel à un échantillonnage très élevé, de 2,8 à 5,6MHz chaque seconde. Il offre un son plus naturel et limpide que le classique format PCM. Pour bien en profiter, il faut vérifier que son décodage est natif et qu'aucune conversion préalable en PCM n'est opérée.