Caissons embarqués : notre sélection

Fusion MS-SW10
135 €
HP 25 cm, 400 W, fréquence basse 30 Hz
Fusion MS-AB206
319 €
HP 15 cm + passif 15 cm, 210 W + sortie enceintes 140 W, fréquence basse 25 Hz

Haute-fidélité
Caissons embarqués

Comme pour un système audio domestique, l'intégration d'un caisson de basses dans un système hi-fi embarqué améliore de manière très significative la qualité de reproduction globale : la réponse en fréquence est plus linéaire, le son est plus équilibré, la scène sonore est plus consistante, la spatialisation est plus précise et la reproduction paraît plus réaliste. Si le caisson de basses passif nécessite un ampli dédié pour fonctionner, les modèles actifs sont déjà amplifiés et doivent seulement être raccordés à l'autoradio.

Pour en savoir plus
Comprendre pour choisir

Caissons embarqués : comment choisir ?

L'intégration d'un caisson de basses dans un système hi-fi embarqué améliore de manière très significative la qualité de reproduction globale. Les enceintes coaxiales et les kits éclatés ont du mal à reproduire le son en dessous d'une certaine fréquence, ce qui se traduit par une écoute déséquilibrée qui peut être fatigante, voire agressive à la longue. En explorant le bas du spectre audio, le caisson équilibre la courbe de réponse en fréquence et permet d'obtenir un son plus équilibré. La scène sonore devient plus consistante, la spatialisation plus précise et la reproduction paraît plus réaliste.

Réponse en fréquence du caisson de basses

Pour mémoire, la réponse en fréquence du caisson de basses désigne la plage de fréquences qu'il est en mesure de reproduire. Si la fréquence basse donne une idée de l'incursion du caisson dans l'infra-grave, sa fréquence haute permet de savoir s'il est adapté aux enceintes du système, l'idéal étant que la fréquence haute du caisson et la fréquence basse des enceintes se recouvrent légèrement.

Passif ou actif ?

Le caisson de basses passif est dépourvu d'amplification. Il s'agit généralement d'un haut-parleur de grand diamètre (25 à 30 cm) à fort débattement doté d'un moteur puissant et capable d'encaisser de fortes puissances. Il est soit encastrable (en audio marine, notamment), soit monté dans un coffret avec une charge close ou bass-reflex. Comme n'importe quelle enceinte, il doit être branché à un ampli pour fonctionner.

Le caisson de basses actif intègre sa propre amplification ainsi qu'un filtre passe-bas réglable. Il se connecte en bas niveau, sur les sorties pré-amplifiées (RCA) de l'autoradio. Certains modèles prennent en charge l'amplification des enceintes et sont dotés de sorties adaptées.

Le caisson plat : la solution gain de place pour l'auto

Tout le monde n'a pas envie de condamner tout ou partie de sa malle arrière pour y loger un volumineux caisson de basses. Les fabricants l'ont bien compris et proposent maintenant des caissons de basses amplifiés ultraplats qui se glissent sous le siège du conducteur ou du passager. Très simple à mettre en service, ils sont le plus souvent Plug & Play et se connectent directement à la fiche ISO du véhicule. Leur encombrement minimal réduit la taille du haut-parleur utilisé ainsi que le volume de charge, mais ces caissons de basses savent cependant se montrer très efficaces pour épauler un kit éclaté dans une citadine.

Câbler et régler son caisson de basses

Pour connecter un caisson de basses passif à l'ampli de puissance, on utilise du câble enceinte, mais généralement de plus forte section que pour les enceintes (2,5 mm² à 4 mm²). La qualité du conducteur et sa pureté (cuivre OFC) jouent également un rôle sur le rendu sonore.
Voir les câbles pour enceintes.

Le caisson de basses actif nécessite pour sa part un câble de modulation stéréo RCA pour être connecté à la sortie pré-amplifiée de l'autoradio.
Voir les câbles de modulation RCA.

Comme dans une installation domestique, le caisson de basses doit faire l'objet de réglages précis afin d'obtenir un son de bonne qualité. Le but n'est pas de faire trembler le véhicule mais d'obtenir une courbe de réponse linéaire pour bénéficier d'une reproduction équilibrée.

  • La première chose à régler est la fréquence de coupure, au moyen du filtre passe-bas. Idéalement, la fréquence la plus haute reproduite par le caisson de basses doit légèrement recouvrir la fréquence la plus basse reproduite par les enceintes.On peut faire le réglage à l'oreille en montant progressivement la fréquence de coupure haute du caisson jusqu'à obtenir un son équilibré, sans "creux" entre la plage de fréquence du caisson et celle des enceintes, mais sans "bosse" non  plus à la fréquence de recouvrement.
  • Il faut ensuite régler la phase : on doit pour cela modifier la polarité du câblage du caisson sur l'ampli (polarité normale et polarité inversée) puis vérifier à l'oreille quel branchement offre le meilleur résultat (des basses nettes, pas étouffées).
  • Enfin, on règlera le niveau des basses fréquences, soit directement sur l'ampli, soit sur l'égaliseur de l'autoradio. Attention ! Là encore à ne pas pousser trop haut le niveau des basses. Elles doivent s'intégrer parfaitement et ne pas déséquilibrer la reproduction.