avis Yamaha RX-V771 Noir

  • Achat vérifié
    JMSVD2 17 octobre 2011
    4/5
    Capricieux, mais généreux

    Acheté en remplacement d'un Onkyo TX-SR308 (auquel je vais souvent faire référence) et associé à des Highland Audio Aingel en frontal et central, ainsi qu'à des Eltax Sovereign à l'arrière. J'étais surtout attiré par les possibilités offertes par les deux sorties HDMI, l'accès aux radios Internet et l'upscalling, mais aussi par un a priori positif persistant envers Yamaha. Je commence par un point de détail, mais qui a son importance sur un ampli : le réglage du volume. Affiché par demi-crans, il est assez précis. Il est seulement dommage qu'il s'affiche de -70 à +15, plutôt que d'adopter une gradation simple, allant de 0 au maximum, comme sur les Onkyo. Egalement à noter : les possibilités de régler le volume maximal et le volume initial. Il est plutôt agréable de savoir que l'on ne sera pas amené à chercher comme un fou la télécommande ou à se jeter sur la molette pour baisser quand le niveau monte TRÈS brutalement, ou d'être sûr qu'il sera constant dès l'allumage. Préserver ses oreilles et en profiter longtemps passe par ce genre de choses. Autre point appréciable (surtout en été) : le dégagement de chaleur très réduit, même après plusieurs heures d'utilisation. L'opposé d'un Onkyo, qui peut également servir de radiateur électrique une fois allumé, même s'il ne reçoit aucun signal à amplifier. L'interface graphique est correctement faite, même si on est loin de l'efficacité ergonomique d'Apple. Cela rappelle un peu le système Xross Media Bar de Sony, mais, contrairement à ces deux systèmes, l'ensemble manque un peu d'unité et l'on sy perd un peu au début. Contrairement au Onkyo, que j'ai réglé en une demi-heure à tout casser, il m'a fallu presque trois jours pour finaliser les réglages. Il faut dire que, même si les motivations "écolo-nomiques" de Yamaha sont compréhensibles, le fait de n'avoir le mode d'emploi que sur CD ne facilite pas la tâche. Cela n'est pas non plus sans rapport avec l'absence de croix directionnelle en façade. Elle n'est disponible qu'à partir de modèles haut de gamme, comme l'excellent RX-V1067, alors qu'Onkyo la propose toujours sur ses modèles d'entrée de gamme. Même problème chez Denon, soit dit en passant. Mais donc, comme il faut impérativement se servir de ladite interface graphique et que les informations sont sur un autre écran, il faut constamment passer de l'un à l'autre pour s'y repérer. Ceci dit, on fini par s'y faire, même si le chemin vers la compréhension et la bonne audition est long est difficile... En revanche, je tiens à prendre la défense des télécommandes Yamaha, souvent critiquées pour diverses raisons. Il est vrai que la prise en main de ce bloc oblong et anguleux n'est pas aussi confortable qu'avec une Onkyo, mais au final, les touches sont placées de manière assez intuitive. De fait, même sans rétro-éclairage, le pouce atterrit généralement à bon port. Mais surtout, j'applaudis des deux mains (après l'avoir posée...) une télécommande multifonctions. Cette dernière apporte la joie de pouvoir naviguer dans les menus du blu-ray ou du DVD et de régler la configuration de l'ampli avec un seul et même appareil. Plus besoin d'une couverture de télécommandes sur le canapé et d'autant de piles à remplacer... De toute manière, il faut s'y habituer, puisqu'il n'y a pas d'autre moyen de régler la bête, vu l'absence de croix directionnelle en façade citée plus haut. Un autre (très) bon point pour cet ampli : les radios Internet, nombreuses et bien choisies. Il arrive parfois qu'une petite minorité d'entre elles ne parviennent pas à se charger. Ce qui est un peu plus regrettable, c'est ne pas avoir de possibilité de navigation - même avec les favoris - sans avoir recours à la télécommande. On peut toutefois le faire sans allumer le moniteur, grâce aux indications en façade. Avant de commencer à écouter quoi que ce soit, (à moins d'avoir une oreille bien musclée), il vaut mieux passer par l'autocalibration YPAO. Ce réglage automatique est réellement performant. Mon appartement présente une acoustique déplorable, mais le micro et le logiciel interne ne se font pas prendre en défaut, même si l'on tente de placer le premier à des endroits vraiment improbables (derrière les enceintes, par exemple…). La mesure en plusieurs endroit n'est sans doute pas étrangère à ces résultats vraiment convaincants. Venons en à l'essentiel : le son. Pour commencer, il faut absolument profiter de l'impédance réglables. Si l'on dispose d'enceintes allant de 6 à 4 ohms, cela lui permet de libérer plus confortablement son impressionnante réserve de puissance. La preuve en est que des enceintes à faible rendement comme les Highland Audio Aingel, il s'en sort parfaitement bien. Ce Yamaha est vraiment une force tranquille, capable de se faire entendre clairement, même avec un volume très bas, grâce à une dynamique impressionnante. Par contre, le RX-V771 n'est pas exempt de cette dureté dans les aigus, caractéristique de Yamaha, mais qui s'atténue lorsque l'on monte en gamme. Après avoir été habitué au Onkyo TX-SR308, qui affiche une certaine constance dans le grave et le médium, mais avec des aigus un peu étouffés, j'ai pris cette accentuation dans le haut du spectre pour un manque de basses. Mais je me suis vite rendu compte qu'il n'en était rien : l'écoute de blues, R'n'B, soul, rap, hip-hop, funk, rock et autres le confirme, avec ou sans caisson de grave (mais c'est mieux avec...). Cela permet de mettre particulièrement en valeur certaines pièces de jazz ou de classique, avec des cuivres, violons, pianos et instruments à vent très en avant. Toutefois, il convient de lui adjoindre des enceintes qui sachent dompter leurs basses et hautes fréquences, à moins que le bi-câblage ne fasse oublier tout cela. Je n'ai pas encore eu l'occasion de l'essayer, notamment à cause la quantité de fil au sol que cela implique. J'ai donc beau m'acharner sur l'ergonomie de ce Yamaha au profit de celle de l'Onkyo, je préfère nettement son rendu détaillé et clair allié à un équilibre spatial encore mieux maîtrisé. Ergonomie qui n'est pas mauvaise du tout, notamment si l'on considère les raccourcis en façade pratiques et très facile à régler : on choisit la source, le mode d'écoute et la sortie, on appuie quatre secondes sur la touche de raccourci, et le tour est joué. En revanche, il est dommage qu'il n'y ait pas plus de touches (comme sur les Onkyo…), plutôt que cette ridicule molette de sélection de source. Il est vrai qu'elle ajoute un certain équilibre esthétique avec la molette de réglage du volume, mais je préfère allumer l'appareil et choisir ma source d'écoute en appuyant sur un seul bouton avec n'importe quelle source, pas seulement mes favorites. C'est assez pénalisant, notamment pour l'écoute de la radio sur Internet. En ce qui concerne les modes d'écoute DSP, ils sont variés et plutôt efficaces, même si j'ai tendance à privilégier le stéréo sur tous les canaux, pour me faire une ambiance musicale, ou le "Pure Direct" pour les CD et les blu-ray. Ce dernier reste mon préféré, même s'il exige une source et des enceintes de bonne qualité (s'il n'y a pas de canal LFE sur la piste audio, il ne sollicite pas le caisson de grave), car l'écoute est effectivement assez pure, sans la légère impression d'étouffement que l'on peut percevoir sur les autres modes, y compris le "Straight". Si l'on ne cherche pas l'écoute la plus fidèle possible mais plutôt une sensation musicale et que l'on aime les gadgets, les modes DSP sont vraiment une aubaine. Le Compressed Music Enhancer est, lui, bien perceptible. Le principe fait un peu penser à du dopage ou du bouche-trou, mais le résultat est là, si l'on n'y regarde (ni écoute) pas de trop près : le MP3 en 128 kbit retrouve du lustre (ou de la brillantine…). J'ai branché mon ordinateur à cette machine et, comme je ne veux pas avoir à l'allumer systématique, j'utilise le mode "HDMI Through". Et sur ce Yamaha, je le trouve un peu capricieux. Il fonctionne bel et bien, mais il n'est, par exemple, pas possible d'allumer l'ampli après l'ordinateur connecté en HDMI. Sans quoi, l'image est toujours là, mais l'ordinateur ne détecte plus l'ampli. Il faut donc le redémarrer, ce qui n'était pas le cas sur le Onkyo TX-SR308. Quant au mode "Multiroom", il est plutôt bien fait, mais le nom n'est pas choisi au hasard. Je m'explique : avec l'Onkyo TX-SR308, je passais de Front A à Front B en fonction du type d'écoute : "A" en home-cinéma ou musique d'ambiance et "B" en stéréo pour les sons venant de l'ordinateur. Avec le RX-V771, étant limité aux sorties audio analogiques sur la Zone 2, il n'est pas possible de simplement sélectionner les enceintes. Il vaut encore mieux se contenter des enceintes de l'ordinateur. Assignation des entrées audio numériques un peu décevante. Elles sont limitées à des entrées composantes et HDMI, alors que j'aurais eu besoin de pouvoir le faire avec un port SVideo. Un point vraiment mineur, mais une déception quand même. Pour finir sur une note positive je dois dire que j'ai également beaucoup apprécié la possibilité de régler manuellement les enceintes en cours d'écoute ou de visionnage. Ainsi, il est vraiment possible de faire la balance en fonction de ce que l'on écoute ou regarde. Par exemple, si le son est déséquilibré entre la droite ou la gauche ou l'avant et l'arrière, on peut ajuster cela sur le son même du film ou du morceau, et pas uniquement avec les grésillements habituels, même s'ils sont un peu plus objectifs dans l'absolu. En somme, c'est un produit exigeant en terme de réglages et de mise en place, mais on peut dire que ce sont les petits défauts de grandes qualités, car une fois installé, on profite vraiment d'un spectacle grandiose en home-cinéma et d'une écoute de très bonne qualité en stéréo.

    Qualité de son :
    Qualité d'image :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • yamahahome 20 avril 2012
    5/5
    ampli yamaha RXV771

    Rien à dire si ce n'est l'exellence de cet ampli dans tous les domaines et le fait qu'il ait 2 sortie HDMI ce qui permet d'avoir à la fois une TV et un video projecteur avec la qualité Yamaha

    Qualité de son :
    Design :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :

Indisponible à la vente

Fiche produit