avis Sony NW-ZX300

  • Sepvy 2 février 2018
    5/5
    De bonnes qualités audio dans un écrin superbe

    Encore un achat réalisé presque à l’aveugle, faute de pouvoir disposer d’un nombre suffisant de tests plus de 5 mois après la sortie de ce DAP. La présentation est dépouillée puisque la boîte ne contient que l’appareil, le câble propriétaire et un guide de démarrage rapide. Le DAP est magnifique. Autant la présentation du NW-A35 faisait un peu cheap, autant les finitions du NW-ZX300 sont remarquables. Ses dimensions plus importantes ont permis d’augmenter la taille des commandes latérales, qui sont ainsi plus ergonomiques. Mais les dimensions restent compatibles avec un usage véritablement nomade. Grace à la surface antidérapante utilisée au dos de l’appareil, la prise en main est très bonne. L’écran a la même taille que celui du NW-A35. L’interface utilisateur ne perturbera pas les propriétaires du NW-A35 puisque celle du NW-ZX300 est largement comparable et reste toujours aussi lisible, intuitive et efficace. Les amateurs de musique classique apprécieront notamment la possibilité d’afficher les albums par compositeur (sous réserve bien sûr que ce tag ait bien été préalablement correctement renseigné). Concernant l’affichage, le NW-ZX300 offre le choix entre la pochette, un vumètre analogique ou un analyseur de spectre. Une caractéristique certes amusante mais un peu gadget quand même dès lors que pour prolonger la durée de vie de la batterie, il est conseillé de réduire la durée d’affichage de l’écran. Le réglage du volume dispose toujours de 120 incréments. Le niveau peut être réglé via les commandes latérales ou directement à l’écran, avec un pseudo potentiomètre affiché sur l’écran. On retrouve la plupart des béquilles logicielles habituelles chez SONY (égaliseur, DSEE HX, linéarisateur de phase, normaliseur dynamique) disponibles ici avec des réglages plus avancés que sur le NW-A35. On peut également cocher Source direct afin de les neutraliser en une seule opération. SONY n’a pas doté le NW-ZX300 de l’AudioClair+ ni du Son Surround (VPT), décision qu’on ne saurait regretter étant donnée l’inanité de ces options. En revanche, le NW-ZX300 dispose d’un réglage de tonalité (bass, middle, treble) qui peut être ajusté via 3 pseudos potentiomètres, à l’instar du volume. Très pratique pour corriger légèrement la signature de certains casques ou une prise de son moyenne. Contrairement au NW-A35, le NW-ZX300 dispose d’un plus grand choix de codecs pour le Bluetooth (et notamment l’APTX qui manquait à l’entrée de gamme). Mais il ne dispose plus de la radio FM. J’ai commencé par tester le NW-ZX300 avec le MDR-1000X en choisissant le codec LDAC. Petite déception car comme avec le NW-A35, en connexion BT, l’affichage du réglage du volume se limite à’+’ ou ‘-‘. Je n’insiste pas sur ce mode d’utilisation puisque la qualité sonore résulte du DAC embarqué par le casque et pas par celui du DAP. En liaison filaire, avec la sortie asymétrique, je n’ai pas d’abord pas constaté de différence flagrante avec le NW-A35, et ce, avec l’ensemble de mes casques et intras. Après plusieurs dizaines d’heures d’écoute, une comparaison plus attentive entre les deux DAP fait néanmoins ressortir de réelles différences : un placement légèrement plus précis des instruments et un son plus détaillé et plus propre, notamment à volume très élevé. La sortie casque est également sans reproche : aucun souffle même avec les FINAL HEAVEN IV. Elle est mieux traitée que dans l’entrée de gamme puisque lorsque l’on éteint le DAP ou lorsque l’on débranche le casque, aucun bruit n’est entendu dans les écouteurs. S’agissant des écouteurs intra-auriculaires, avec les FINAL HEAVEN IV, les basses et les médiums sont très bien restitués mais le DAP paraît un peu mou dans les aigus. En revanche, l’association avec les XBA-N3AP est vraiment très bonne. Pour les casques hi-fi, l’association avec l’ATR-MSR7 est très également excellente sur l’ensemble du spectre. Pour la signature sonore, et à titre de comparaison, si le PHA1-EU restitue une scène un peu moins large que le NW-ZX300, il le surpasse encore selon moi en profondeur, aération et dynamique. Mais l’écart est moins perceptible qu’en comparant le NW-A35 au PHA-1EU. Dès lors que la puissance du NW-ZX300 reste un peu juste, l’association avec des casques et intras devra privilégier les appareils sensibles, avec une impédance élevée et dotés d’une signature légèrement brillante afin de compenser le léger manque de transparence. La signature sonore se caractérise par un équilibre réussi entre une restitution à la fois détaillée et musicale qui convient à la plupart des enregistrements mais parfois, le manque de transparence et de dynamique peut pénaliser l’écoute de grands ensembles vocaux et orchestraux (messe en ut, missa solemnis) lorsque la prise de son manque elle-même d’aération. Pour tester la sortie symétrique, j’ai d’abord dû me procurer un adaptateur 4.4mm vers 2.5mm et utiliser l’unique casque à sortie symétrique dont je disposais (Pioneer SE-MHR5). Honnêtement, les différences avec ce casque ne sont pas flagrantes. J’ai également testé la sortie symétrique avec les XBA-N3AP recâblés (mais avec un câble plutôt bon marché acheté sur Amazon et pas le Kimber M12SB1, inabordable lorsqu’il acheté depuis la France). Ici encore, je n’ai perçu la différence significative décrite par certains utilisateurs. Outre les finitions de l’appareil et la mémoire interne plus importante (64 Go au lieu de 16 Go), ce sont les fonctionnalités du mode DAC qui constituent une réelle différence par rapport au NW-A35. Connecté à un PC sous Windows 10, et après avoir téléchargé l’application MUSIC CENTER FOR PC, le DAC est pris en charge en mode ASIO. Mais la vraie bonne surprise, non signalée le descriptif, c’est que relié à mon téléphone XPERIA (câble walkman + adaptateur OTG), le NW-ZX300 est également pris en charge par les applications USB Audio Player Pro et Music Center. Un réglage du NW-ZX300 permet d’éviter que le DAC ne s’alimente à sa source, permettant ainsi de ne pas épuiser la batterie du téléphone. Le mode DAC permet d’utiliser les différents réglages (tonalité ou égaliseur, linéarisateur, etc.). Le mode DAC est toutefois incompatible avec la sortie BT et ne peut donc être utilisé qu’en filaire. Autre déception, contrairement au NW-A35, le NW-ZX300 ne dispose pas de sortie LO (via le câble Fiio L5). A noter que comme pour les autres modèles de Walkman SONY, le transfert des pistes via MEDIA GO permet une lecture Gapless (aucune micro-interruption n’est audible lors du changement de piste sur des enregistrements concerts). En conclusion, avec une signature sonore caractérisée par un manque de transparence et de dynamique sur certains enregistrements et qui ne réussit pas à égaler la qualité du PHA-1EU, l’investissement élevé que représente le NW-ZX300 par rapport au NW-A35 (voire au combo NW-A35+PHA-1EU) n’apparaît pas rationnellement totalement justifié. En contrario, la forme très réussie et les finitions remarquables du DAP ainsi que le mode DAC très polyvalent (PC + SMARTPHONE) constituent néanmoins de sérieux atouts par rapport à l’entrée de gamme. J’utilise le NW-ZX300 avec une carte de 256 Go qui est gérée sans difficulté (mais c’était déjà le cas avec le NW-A35). Le nouveau casque MDR-1AM2 annoncé par SONY pour avril et qui sera livré avec une sortie symétrique de 4,4mm en plus du connecteur standard pourra constituer une solution intéressante et plus abordable que le MDR-Z1R pour une utilisation avec la sortie symétrique sans se ruiner.

    Qualité de son :
    Qualité d'image :
    Design :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Gui31 19 novembre 2018
    5/5
    Un produit abouti

    Après des essais non concluent chez la concurrence (cyain, fiio) j'ai investi dans ce merveilleux DAP. Sa construction est exemplaire, afin de le protéger au mieux j'ai ajouté un housse plastique et un verre trempé. Sa taille est idéale pour l'emmener partout et dans toutes conditions. Ul est robuste et son écran parfaitement lisible quelque soit la luminosité. Malgré qu'il soit petit, le tactile répond parfaitement et les menus son idéalement construit pour utiliser de façon très intuitive le baladeur. Sony a apporté beaucoup de soin à ce baladeur qui a reçu une mise à jour récemment. La fonction bluettoth bi-directionnel est maintenant disponible (émetteur ou récepteur) ainsi qu'un nouveau DSP pour la simulation du son vinyle. Le son est vraiment excellent mais il faut utiliser la sortie 4.4mm symétrique pour exploiter le vrai potentiel du baladeur. Les régalges du son vous permettront de construire votre son sans toutefois nuire à la dynamique ou l'image stéréo. L'option source direct permet instantanément de supprimer tout traitement du son. La fonction DAC permet de récupérer le signal ou d'un smartphone (OTG) e qui vous permet d'exploiter le streaming audio à la maison comme en déplacement. Le son est très bon avec spotify. Pas de bugs, grosse autonomie, finitions parfaites, que du bon : merci sony. Reste le prix...

    Qualité de son :
    Qualité d'image :
    Design :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • LOLODU90 8 décembre 2019
    5/5
    TRES BON PRODUIT

    PRODUIT BEAU, BELLE FINITION, FACILE D UTILISATION, LE SON EST AGREABLE

Indisponible à la vente

Fiche produit