avis B&W Panorama 2

  • Achat vérifié
    ChristianA 16 juillet 2013
    5/5
    Un modèle d'exception

    Avant de débuter mon avis, il faut vous faire part d'un déboire qui m'est arrivé avec cet achat... J'ai eu une première barre B&W Panorama 2 qui n'a jamais fonctionné correctement (et à bien failli me rendre chèvre). Un coup elle fonctionnait, un coup elle ne s'éteignait plus et ne s'allumait pas. Le tout sans raison apparente. Après plusieurs coups de fils auprès de Son-vidéo a voulu d'abord que je restitue la barre directement à leur siège je ne sais trop où en province... En tout cas très (trop) loin de mon domicile et une reprise à domicile évidement pendant mes heures de travail... Un compromis a été trouvé à l'aide de David du Showroom à Paris. Bref, un échange standard a été fait et depuis ma deuxième B&W Panorama 2 fonctionne tout à fait correctement. J'ai dû tomber sur une mauvaise série. Je tiens à préciser que je ne suis pas un employé de chez Son-Vidéo et n'ai pas été rétribué non plus... Changement d'environnement, changement de configuration. Ne voulant plus investir dans du câblage, des configurations alambiquées, et des enceintes un peu partout... ...Je me suis porté vers une barre de son. Étant habitué aux vieux ensembles « classiques » type : Source, Ampli, Enceintes, je n'étais pas spécialement friand au début de ce type de système. Mais ayant changé mes modalités d'écoute et surtout la nécessité d'avoir un système polyvalent, j'ai recherché sur ce coté. Ici, je ne vais pas vous faire un test « technique » car on peut trouver sur plusieurs sites toutes ses caractéristiques avec moult graphiques et autres chiffres... Vu la longueur de mon test je l'ai chapitré comme suit : I / Le Choix II / Ouverture de l'emballage III / Description IV / Installation et Configuration V / L?Écoute VI / Conclusion I - LE CHOIX J'ai pu écouter le Yamaha et la Bose avant de me porter sur la B&W. La Yamaha étonne par sa légèreté mais nécessite un caisson de grave. La Bose permet plusieurs configurations lors de sa pose (à plat ou sur la tranche) mais ses connectiques sont très limitées à moins d'investir dans son ampli dédié. Bon son mais très travaillé et nécessite aussi un caisson de grave. Et pour la Bose pas de gestion de l'HDMI en « arc ». II - OUVERTURE ET DÉBALLAGE Une petite description du colis à la réception : Il n'est pas petit... Plus d'un mètre de long et assez lourd (plus de 15kg). Alors si vous ne vous faites pas livrer veillez à avoir une voiture assez large... A l'ouverture nous avons : La barre de son enveloppée dans un tissu blanc hautement statique... Une « chiffonette » pour le nettoyage (très utile vu la traces de doigt que l'on va laisser sur le coté chromé de la barre) Un manuel d'installation rapide (écrit très très petit...) Une cordon d'alimentation UE et un autre Anglais Une télécommande en forme de galet Un adaptateur pour câblage optique car il se branche sur une entrée type « jack 3'5 » Quatre pieds à visser d'environ un centimètre de haut Quatre pieds à visser d'environ deux centimètres de haut Une accroche métallique pour fixation sur le mur. III / DESCRIPTION Ce qui frappe d'abord quand on la pose c'est sa taille, elle est pour le moins imposante, surtout comparée à la concurrence. Haute et profonde ce sont les deux termes qui viennent à l'esprit. La qualité de finition est impeccable, les matériaux utilisés sont sans aucun doute de qualités. La façade est une grille noire qui ne laisse rien échapper de qu'elle possède et tout le dessus est chromé mais légèrement obscurci (pas trop clinquant, juste ce qu'il faut) Un seul bouton ressort pour la mise sous tension en façade. Le reste du panneau étant tactile avec détection de mouvement. L'affichage se fait en bleu sur fond noir, assez élégant et ne tranche pas avec le style sobre. Cependant passé trois mètres il faut avoir une bonne vue pour voir correctement ce qui est affiché. Deux events sont disposés à l'arrière, orientés vers le bas, un peu diagonale. Vu leur disposition il n'est peut être pas recommandé d'installer la barre contre un mur. Le câblage se positionne sans aucune difficulté à l'arrière dans un renfoncement prévu à cet effet. Pas de risque qu'ils touchent au niveau des connectiques. Elle présente la possibilité de branchement d'un caisson de grave extérieur si « nécessaire ». Le Manuel Pas la peine d'y aller par quatre chemin... Il est ridicule et dans tous les sens du terme. Petit, écrit petit, schémas petits, faut avoir les yeux de Superman pour le décrypter correctement. Résultat : J'ai téléchargé sur le site de B&W le manuel qui est lui complet et lisible. Franchement c'est mesquin de ne pas livrer un manuel digne de ce nom pour cette enceinte. La télécommande En forme de galet tout noir, elle ne brille pas par son aspect flatteur. Plusieurs fois il faut vérifier si on la tient dans le bon sens car y'a aucun moyen de le savoir en la tenant juste dans la main... Toute en plastique, non lumineuse quand on l'utilise, utilise une pile de type bouton (livrée), elle permet à minima de faire fonctionner la barre. IV / INSTALLATION & CONFIGURATION Installation Les branchements se font sans aucunes difficultés. Un HDMI en entrée de la barre pour la source, un HDMI en ARC pour le téléviseur. Si on a plusieurs sources, on les branche toujours sur la barre directement sans passer pour la télé. Ceci évite le « doublage » de câblage inutile et une gestion simplifié de l'ensemble. Configuration On allume le téléviseur et la barre toute seule s'allume. A l'aide du système ARC, on peut gérer directement cette dernière. Cependant il faudra quand passer par la télécommande de la barre pour la configurer lors de son positionnement dans la pièce. Le menu est des plus austères, on sent qu'ils l'ont fait suite aux récriminations de la première Panorama. Il aurait été plus judicieux d'y apporter un style graphique plus agréable. Mais le principal y est et tout est parfaitement opérationnel. On peut gérer la distance d'écoute, le positionnement, l'épaisseur des murs à proximité, le caisson de grave s'il est branché, etc. Je vous rassure tout se fait une cinq minutes, pas la peine d'avoir fait math sup pour en l'utiliser. Ceci terminé on peut passer à l'écoute. V - L?ÉCOUTE Le principal problème des téléviseurs à écran plat c'est qu'ils ne disposent pas de haut parleur correct (pour l'instant je n'en n'ai pas encore rencontré). Autant l'image à fait un bon en avant, autant le son s'est largement dégradé. On n'y coupe pas, un son demande la profondeur et ce n'est pas avec les 2-3cm de la télé que l'on y arrive. Tant que les constructeurs ne proposeront pas une solution viable à ce problème on perdra beaucoup en retour sur l'expérience visuelle. D'où la nécessité d'investir dans un système d'écoute à peu près potable. Je vous l'ai fait en deux parties : 1 ? Les Films 2 ? La Musique Attention ce qui suit ne relève que de mon appréciation subjective et peut ne pas correspondre à vos gouts d'écoute. I - Les Films (tous en HD1080 & co) Dredd L'ambiance lourde du début est très bien rendue. Le speech de Dreed (Karl Urban et non Stallone...) parfaitement restituée. Et l'effet d'explosion du titre surprend. Mais ce qui frappe c'est la présence des graves dans cette barre de son. Nullement besoin d'avoir un caisson pour profiter de ses qualités sonores. Certes Ca n'atteint pas le rendu d'un bon gros woofer de 30cm ? Mais elle ne démérite pas ses efforts. Je ne sais pas comment ils ont fait pour obtenir un tel rendu chez B&W mais je leur tire mon chapeau. Pour le reste, elle fait part belle aux voix, les effets sont correctement restitués. Même si évidement on n'a pas le même rendu qu'avec un système 5.1 ou plus. Drive Bonne spatialisation de l'environnement. La scène d'intro lors de la fuite des cambrioleurs prend un certain cachet. Le grondement du moteur avec le défilement entre les véhicules ressort très bien. L'hélico de Police apparaît clairement dans la scène, il n'est pas noyé dans l'ensemble sonore. Durant les parties plus intimistes, la barre répond très bien et l'on entend tout à fait correctement les personnages sans avoir à monter le volume. Le Seigneur des Anneaux (Les Deux Tours) Ce sont les voisins qui n'ont pas été ravi lors de l'ouverture de la bataille du gouffre de Helm avec tous ces Orcs en train de hurler... En tout cas pas de saturation et comme toujours pas de « mix » dans l'ensemble du rendu sonore. Les graves ont parfaitement joués leur rôle. Pour résumé concernant les Films 1 ? Il vaut mieux avec une source qui fasse elle même le décodage en DTS, car cette barre n'a pas l'ensemble des « codecs » pour le rendu. 2 ? La part belle est faite aux voix 3 ? La spatialisation est tout à fait honorable vu qu'il s'agit d'une barre unique. 4 ? Les graves sont surprenants de ténacité. Il n'est nullement besoin de rajouter un caisson de basses. 5 ? Aucun réglages à faire, exceptés ceux de l'installation. On branche, ça marche. II ? La Musique Daft Punk ? Get Lucky Morceau du moment largement écouté sur les ondes et le web. Il vaut mieux régler la barre en simple stéréo et non en DTS qui concentre plus le rendu sur le centre de la barre. Le rythme et le coté funky du titre ressortent bien, pas la peine de pousser pour en profiter. Les voix sont bien posées, pas de bougliboulga sonore. Pas de mise en avant artificiel des graves. Daft Punk ? Contact Morceau repris par Casey Cooper à la batterie. Cette chanson est déjà à l'origine toute en puissance montante avec une batterie très présente. C'était l'occasion de voir un peu le rendu. Autant je n'ai pas été déçu du positionnement des voix et de sa spatialité, autant là ça ne va pas trop. Les graves ont un son un peu « caverneux », alors que le reste du spectre (médium et aigu) sont parfaitement restitués. Petite déception pour ce titre. On reste avec une dernière reprise de Daft Punk par Piegon. Ici c'est parfait. Le groupe qui a repris à son compte avec de vrais instruments les chansons de Daft Punk s'écoute avec plaisir. On entend distinctement chaque instrument, les graves ne sont pas au fond de la caverne. Gossip ? Perfect World La voix ressort très très bien, même dans ses phases « montantes » pas de saturation. La basse est un peu roulante par moment, mais la batterie s'accorde bien. Kim Wilde ? Cambodgia Chanteuse typique des 80's avec une instrumentation limitée, qui ne présentait pas d'aggravation des basses comme ces dernières années. La voix est très douce, et très bonne tenue dans le bas quand Kim Wilde descend peu à peu. Le grave n'est pas envahissant. Bon retour à cette époque de MTV. La Roux ? In for the Kill (Skream Remix) Morceau qui présente une caractéristique en forme de croix. Des basses très très présentes et une voix qui tire énormément vers le haut, absence quasi totale de médium sur ce titre. Dangereux pour tout système de restitution sonore au demeurant car assez déséquilibré. Passé le premier choc du rendu des graves qui sont très présents, on est assez surpris qu'ils n'envahissent pas la totalité du spectre. Pas d'effet d'étouffement basseux. La voix de La Roux est superbement restituée, on peut dire que chez B&W ils savent faire le grand écart. Bonne surprise, alors ceci aurait pu être fatal vu les écoutes de certains morceaux précédents. Michael Bublee ? Feeling Good Changement de registre et de style avec Bublee. Les cuivres sont bien présents, leur restitution en souffre pas de défaillance. L'ensemble de la chanson est tout à fait plaisant à écouter. Passenger ? Let Her Go Étonnant de détail, encore une fois la voix est splendidement placée. La guitare sèche se détache du fond. La petite pointe de violon que l'on entend très peu si on y prête pas attention donne une bonne sensation. Le champs général est profond, un morceau à redécouvrir. Phil Collins ? In the Air Tonight Voix posée. La première partie est légère, pas d'affolement dans le bas du spectre. La seconde partie avec l'attaque de la batterie avec Phil Collins est mise en avant, mais la restitution reste « douce ». Within Temptation ? Utopia (avec Chris Jones) Les deux protagonistes sont bien différenciés au niveau des voix. La guitare impressionne de présence et de détails. Rossini ? Barbier de Séville (Live de la Scala de Milan) Grande douceur dans la restitution des instruments légers. Léger manque de positionnement spatial dans les instruments à l'inverse des voix qui sont immédiatement identifiées. Ce qui était déjà détecté auparavant avec les précédents morceaux se confirme avec cet Opéra. Les voix sont très bien traitées, pas de saturation ni d'écrétage. Verdi ? Aida (Claudio Abbado) Les envolées lyriques sont puissantes et les cuivres des trompettes impressionnent dans leur « explosion ». Évidemment j'ai écouté d'autres titres depuis son installation, mais je voulais juste vous faire part de mon ressenti de néophyte avec cet appareil. Pour résumé : 1 ? Faire attention à la source d'enregistrement. Oubliez les compressions 128K en MP3, cette barre ne vous le pardonnera pas... 2 ? La gestion des basses peut poser quelques surprises sur certains titres. Mais dans son ensemble ça ne pose pas de problème. 3 ? Les médiums et aigus sont parfaitement restitués. 4 ? Bon détail des instruments 5 ? Les voix sont surprenantes de présence. 6 ? Retirer les DTS pour profiter pleinement de la musique au risque de «centrer » pour de bon le son sans profiter de sa spatialisation. Bon test un peu long, mais cette panorama 2 le méritait un peu. VI - CONCLUSION Présentation superbe, une finition impeccable. Les possibilités en HDMI et entrées sont parfaites, aucun problème de liaison entre les sources et le téléviseur. Attention à avoir un meuble suffisamment large pour la recevoir (plus d'un mètre de long), à éviter avec les téléviseurs de moins de 100cm de diagonale. De même prévoir une bonne profondeur et hauteur lors de sa pose au risque de prendre un peu de place sur le bas de l'écran... La télécommande est comme le manuel livré carrément « cheap »... (Ouf on peut gérer le volume à partir du téléviseur... Tout comme les sources connectées sur la Panorama). Le menu de configuration est un peu sinistre, mais d'un autre coté on ne vas pas l'utiliser tous les jours. A l'écoute elle surprend par sa profondeur dans les graves, la restitution est toujours détaillées et précise. Pas d'impression de bouillie sonore. Le son est toujours très propre même avec la musique. Cependant attention aux enregistrements qui doivent être de qualité pour l'apprécier correctement. Ce qu'elle ne fait pas : remplacer un véritable système 5.1 ou 7.1, ou une bonne paires d'enceintes colonnes avec un ampli de qualité. Ce qu'elle fait : Permet d'avoir un très bon rendu polyvalent avec un large panel de style musicaux ou d'effets sonores, le tout très simplement. Je la recommande pour celles et ceux qui ne veulent pas se tracasser la vie et ne dispose pas d'un budget conséquent pour toute installation 7.1 conséquente. Oui c'est la barre son la plus chère du marché et oui elle mérite un peu son prix (mais ils pourraient faire un petit effort là dessus chez B&W...). La concurrence ? A écouter, mais franchement je n'ai pas entendu mieux. Mais comme d'habitude rien ne vaut une petite écoute dans un show room avec ses musiques ou films préférés pour se faire une idée perso. Bonne écoute à toutes et à tous Pogyz P.S. : Merci à David pour les tests sur ma première barre B&W défectueuse, en priant pour qu'aucun autre client n'ait à en souffrir.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Achat vérifié
    mm62bleu 28 février 2013
    3/5
    incompatibilités HDMI avec TV Panasonic P50VT50

    J'ai reçu la Panorama 2, elle est magnifique. Content de la déballer pour la connecter à mon système (Les 3 HDMI prennent en charge respectivement le lecteur Blue Ray, Apple TV et La Box de NC, la HDMI (ARC) de la TV P50VT50 est connectée à la sortie HDMI 4 de la Panorama2). Le Blue ray est reconnu, on arrive à lire et le rendu est magnifique. Hélas, impossible de connecter la TV (incompatibilité HDMI ?). On vérifie ainsi que HDMI ça ne fonctionne pas toujours. Le Vendeur (professionnel et à l'écoute) m'a suggéré la connexion optique pour le son (on revient à la panorama n°1) doublée par une HDMI pour la vidéo (bref ce que je considère comme du bidouillage, que j'ai refusé). Je renvoie le produit déçu tout de même. Je compte me rabattre sur la Sonos après écoute.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • tintinda 6 février 2013
    5/5
    Bravo B&W

    Une terrible barre de son au début mal placer dans la pièce je n'avais un bon rendu mais maintenant que je l'ai mieux placer j'ai les effets Surround et sa déménage et alors pour écouter des cd je vous dis pas le son qui sort de cette barre sans caissons de basse en plus c'est phénoménale

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Achat vérifié
    swingomatic 21 décembre 2013
    5/5

    Très bon compromis musique et cinéma. Je redécouvre mes cd !

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Achat vérifié
    Zorblub 25 janvier 2013
    4/5
    Une barre différente des autres

    Soit, les effets surround et la spacialisation sonore ne sont pas au niveau d'une bonne chaine 5.1 et le prix est gratiné. Mais en compensation on a la musicalité d'une vrai chaine hi-fi, avec des basses profondes sans avoir besoin de caisson et, cerise sur le gâteau, plus de soucis de fils qui encombre tout le salon. Une barre qui comblera les personnes qui attache de l'importance à la restitution musicale.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :

Indisponible à la vente

Fiche produit