avis Focal Utopia

  • Achat vérifié
    Musicality 18 décembre 2017
    5/5
    La Musique, toute la Musique, rien que la Musique.

    Pourquoi j'ai acheté ce casque ! Je ne vais pas faire une revue vraiment exhaustive, ce n’est pas mon métier mais écrire quelques éléments peut-être d’intérêt pour les lecteurs car je veux rendre un hommage particulier au Focal Utopia. Il le mérite et je crois que les personnes intéressées doivent le savoir. J’ai acheté l’année dernière une 2ème paire de Fostex TH-900, mon casque préféré jusqu’ici, pour pouvoir avoir des séances d’écoute à 2. J’avais laissé un commentaire sur la page sonvideo.com ( https://www.son-video.com/article/casques-hi-fi/fostex/th-900#ficheAvis ). A l’époque, j’avais réécouté les hauts de gamme de Sennheiser, Audeze, Grado, AKG et décidé de rester sur un TH-900 dont j’adore la fabuleuse dynamique et vie qu’il donne à (beaucoup) de musique. Depuis, j’ai même écouté les extraordinaires et très coûteux Abyss et Stax SR-009. Je vis maintenant entre 2 appartements et il me faut donc un deuxième point d’écoute. On peut entendre tellement de bien des nouveaux casques Focal ; avec la sortie du Focal Clear, j’ai décidé d’aller les comparer avec mon Fostex TH-900 avant de fixer mon achat. Mon objectif était de choisir entre un 3ème TH-900 ou un Focal Clear s’il me plaisait mieux (même gamme de prix) pour mon nouveau point d’écoute. Je suis allé chez une boutique son vidéo avec mon TH-900 et comme un Utopia était aussi en démonstration j’ai écouté les 3 casques. Pour résumer, et avant d’en dire un peu plus sur l’Utopia, j’ai trouvé le Focal Clear meilleur que le TH-900 et le Focal Utopia tellement au-dessus que c’est lui que j’ai acheté. Ce n’était pourtant pas le plan initial. Pour informer le lecteur, le Focal Clear donne beaucoup de ce que l’on trouve avec l’Utopia. Des détails, un équilibre perçu, une beauté des timbres, des aigus très fins, une dynamique hors du commun. Mais ce n’est pas l’Utopia ! En termes de basses, le Fostex TH-900 est celui qui en délivre le plus, mais les 2 casques Focal n’en manquent aucunement. Le Clear semble être plus expressif que l’Utopia dans ce registre, car comme le TH-900, il est fait pour être très plaisant avec de belles basses fermes, bien présentes sans envahir le reste du spectre sonore. Cependant, et sans aucun doute, l’Utopia descend plus bas que le Clear ou même le TH-900, avec des basses beaucoup plus contrôlées, rapides et réalistes. Le TH-900, pourtant souvent considéré comme un roi dans ce domaine, peut encore sur certaines écoutes paraître plus entrainant sur des morceaux de rock, funk ou électro mais les basses de l’Utopia sont tout simplement plus propres avec un niveau d’impact physique différent mais vraiment présent. C’est incroyable, par exemple, sur certaines percussions d’orchestre. Et j’adore le groove d’une ligne de guitare basse qu’il restitue. Ce n’est pas sur-joué. J’ai immédiatement craqué que l’Utopia lorsque que j’ai écouté une section orchestrale de cordes. J’ai versé des larmes plusieurs fois dans le magasin de son-vidéo (et d’autres depuis), pourtant pas idéal pour une écoute appliquée et comparative (mais qui a le mérite de permettre d’écouter un tel matériel). Le Clear paraissait alors moins fin avec des instruments moins définis. Quant au TH-900, il n’était pas du tout au niveau. Plus de dureté, moins de précision, un timbre ‘faux’. Et voici où se trouve les qualités incroyables du Focal Utopia qui surpasse alors le Clear et tout ce que j’ai entendu jusqu’à aujourd’hui. La résolution des détails, la rapidité et le contrôle des attaques et arrêts des instruments, la justesse des timbres, la beauté des voix, la douceur générale, la stupéfiante précision de placement et de séparation des différents instruments ou voix parlées ou chantées, l’équilibre des registres, le réalisme et la transparence de son écoute lui donnent un naturel qu’il faut entendre pour comprendre ce que je veux dire. C’est la Musique, toute la Musique, rien que la Musique ! Et l’émotion qui vient avec… C’est un lieu commun que de dire qu’on redécouvre des enregistrements avec du bon matériel. Cela fait longtemps que ce ne m’était plus arrivé car j’ai maintenant des appareils globalement de très bon biveau. Mais j’ai vraiment entendu des détails que je ne connaissais pas dans bien des albums. Je donne un tout petit nombre d’exemples mais je pourrais maintenant en donner tant ; au calme, chez moi, j’ai été surpris de ce que j’ai découvert dans l’album de Prince « Around the world in a day » que je pensais connaitre par cœur, comme on dit. Ca fourmille de détails, de mouvements des musiciens, de petites touches que je ne connaissais pas. Sur la version de 1981 des variations Goldberg par Glenn Gould récemment remastérisée, j’ai eu la sensation unique d’assister à l’enregistrement. Bien sûr, j’avais déjà entendu le pianiste chantonner, le son des touches du piano ou des pédales, le bruit de la chaise avec les mouvements de l’artiste mais jamais je n’avais eu cette sensation de présence, de réalisme, cette beauté des vibrations des cordes du piano. J’ai connu une énorme émotion à l’écoute d’une pièce orchestrale dirigée par Carlos Kleiber lors du concert du nouvel an 1989 car j’ai tout simplement eu l’impression d’être physiquement à côté du chef devant l’orchestre. J’assiste à beaucoup de concerts, de tous genres musicaux, et le Focal Utopia est le premier transducteur musical qui me donne l’impression d’être réellement présent avec les artistes. Je m’arrête là dans l’énumération des exemples. Je peux vous affirmer que chaque fois que l’enregistrement est bon, que l’ingénieur du son a fait un bon travail, c’est comme si on y était. Le Focal Utopia est unanimement considéré comme l’un des meilleurs casques au monde : pour certains professionnels et audiophiles, c’est même le meilleur devant les casques les plus chers (comme le Sennheiser Orpheus HE-1 à 60 k€ mais je ne l’ai pas écouté). Les défauts qu’on lui donne parfois sont la lourdeur de son câble (sincèrement, on s’en fout), un certain manque de basses (c’est assurément une erreur grossière que de dire qu’il y a un manque de basses) ou une scène sonore pas assez large. Ce dernier point est intéressant car si l’on veut entendre de grands espaces, un Sennheiser HD 800 S fera mieux. Cependant, il se trouve que j’ai toujours trouvé artificiels les casques qui, pour moi, « grandissaient » la scène sonore. De plus, en concerts, même classiques, j’aime être dans les premiers rangs. J’aime un son plus direct, ne pas trop entendre les effets d’acoustiques d’une salle et surtout la proximité des artistes. Croiser leurs regards quand ils jouent ou chantent est un privilège et me procure une émotion que j’aime et sublime la musique (échanger des regards avec Sharon Jones et Prince au Stade de France en 2011, ou Barbara Hendricks salle Pleyel sont des souvenirs ineffaçables pour moi). En cela, l’Utopia est parfait pour moi. Il nous donne « l’intimité » et la présence que j’aime, avec sa scène sonore extrêmement bien définie et réaliste, enveloppante mais bien perçue comme venant « de devant ». Il faut bien parler de prix et je pense que je n’aurais pas été choqué par un prix supérieur, même 10000 ou 15000 € (je ne sais pas, nous sommes dans un domaine où le positionnement marketing prend le pas… ?) tant il est supérieur à tous les casques que je connais. Mais voilà, à ce prix, je n’aurais pas pu me l’offrir. A 4000 €, c’était très cher mais encore dans mon budget si je cassais ma tirelire. C’est ce que j’ai fait. Au passage, la finition est de tout premier ordre. Le confort aussi, même s’il m’a fallu plusieurs heures pour m’habituer à son port. Avec son impédance de 80 Ohms et sa sensibilité de 104 db/mW à 1 kHz, l’Utopia est facile à amplifier (ce n’est pas un Orpheus ou un Stax à qui il faut un ampli dédié  ), du moins en ce qui concerne le volume sonore. N’importe quel smartphone permettra d’atteindre des volumes sonores relativement importants et de profiter de la beauté de sa restitution. Mais contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, ce casque est tellement transparent que je conseille de lui adjoindre une électronique (DAC + ampli) d’un niveau suffisant pour profiter de toutes ses qualités. Je l’ai écouté sur plusieurs configurations (DAC Astell&Kern AK500 + ampli McIntosh MHA100 chez sonvideo, iBasso DX80, Fostex HP-A8 et Audio-GD Master 11 chez moi) et je n’ai jamais entendu aussi distinctement les différences et les « caractères » des électroniques. Je le préfère sur le Master-11, à la fois plus doux, détaillé et plus naturel encore (l’effet DAC R2R et ampli casque en classe A ?). Je ne suis pas un fana des « super » câbles (je n’en dirai pas plus ici) mais je me suis procuré un câble symétrique pour l’Utopia chez un fournisseur américain (donc Lemo-XLR 4 broches) qui ajoute encore un peu plus de précision, me semble-t-il, sur la sortie XLR du Master 11. Mais c’est marginal (et encore faut-il avoir une électronique réellement symétrique pour avoir cet avantage, ce qui est finalement rarement le cas sur les amplis ou DAC-amplis). Je prie le lecteur de m’excuser pour la longueur de ce texte, trop long pour certains probablement. Mais il y a tant à dire sur les mérites uniques de ce Focal Utopia. Si cela peut être utile aux lecteurs, je serai content. Je finis en félicitant Focal et ses ingénieurs pour ce remarquable travail qui me permet de vivre pleinement ma passion pour la Musique. Un sincère merci à vous !

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • Fabno 10 octobre 2016
    5/5
    magique !

    Casque testé près de 30 mns à l'occasion du salon "son & image 2016" du 09/10/2016, ce casque est extraordinaire. A l'écoute on oublie que l'on porte un casque (par ailleurs d'un très grand confort), on est plongé dans la musique et quelle musique !! Des aigus d'une finesse rare, des graves net et propres d'une profondeur jamais écouté auparavant. Les voix sont sublimées et l'émotion nous emporte. On ferme les yeux et on se retrouve sur la scène avec l'artiste tant le casque nous emporte loin dans l'ouverture de la scène sonore. Lors de notre écoute, un des ingénieurs en charge de la conception du casque était présent et nous a parlé avec émotion et fierté des caractéristiques et prouesses techniques époustouflantes. Le tout démontré par l'écoute de morceau de son choix, mettant en valeur tantôt la finesse des aigus, la précision et la chaleur des voix ou encore les différents niveau de grave, une prouesse pour un casque d'arriver à retranscrire autant de choses. J'ai eu l'occasion de tester un bon nombre de casques lors du salon après celui-ci, déception, aucun ne m'a transmis autant d'émotion. Il est certes à un tarif élevé mais l'excellence à un prix. Je commence à économiser. Merci Focal et un grand bravo à vos ingénieurs !

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • laurentmaury 23 janvier 2019
    5/5
    Parfait pour qui peut se l'offrir...

    À chaque fois que je teste ou que j'envisage d'acheter un produit de luxe ou un équipement audio haut de gamme, je commence par prendre connaissance des avis d'autres acquéreurs ou testeurs. J'ai observé que ce genre de produits sont toujours particulièrement clivants : il y a ceux qui les portent aux nues et ceux qui les détestent. Les premiers en vantent les mérites avec grandiloquence tandis que les seconds dénoncent souvent des pratiques à la limite de l'escroquerie tant le rapport valeur/prix de ces produits leur semble proche de zéro. Lorsque j'ai écouté les casques Focal pour la première fois, j'ai pris mon temps. Je me suis rendu en boutique (Son-Vidéo à Nantes) où j'ai profité d'un accueil à la fois sympathique et compréhensif. J'ai embarqué un baladeur Cowon Plenue S parfaitement rôdé et plein de fichiers musicaux que je connais littéralement par coeur. Je n'ai pas procédé en blind testing parce que je m'estime suffisamment honnête intellectuellement pour ne pas préférer d'emblée le produit le moins cher ou au contraire le plus onéreux. J'ai pris mon temps et... eh bien, je l'avoue, je suis tombé sous le charme de l'Utopia. Tout a été dit par d'autres plus savants que moi à propos de la largeur de la scène sonore ou du rendu des voix. Le haut-médium est remarquable, les basses sont tenues, la texture sonore est présente sur tous les registres. Ma conclusion sera donc simple et directe : si vos finances vous le permettent, courrez l'écouter. Sinon, ne critiquez pas le prix de ce casque résolument haut de gamme. C'est un bijou de technologies. Celui-ci vaut-il 4.000 € TTC ? Peu importe à mon avis. Ce produit n'est que difficilement comparable à un autre. Et si vous n'appréciez pas le son qu'il produit, si vous ne le trouvez pas musical tout simplement, c'est peut-être que vos goûts personnels ne sont pas compatibles avec l'approche de Focal. Pour ma part, je suis encore heureux et stupéfait qu'un simple casque, quel que soit son prix, parvienne à m'émerveiller et me combler de plaisir musical.

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • Achat vérifié
    Lorax 27 mars 2017
    5/5
    La perfection

    Ayant l'occasion de me faire plaisir sur l'achat d'un casque, j'ai craqué sur ce modèle. Le look, alliant raffinement du cuir, du carbone, avec une légèreté mais néanmoins une solidité. Les larges coussinets permettent d'envelopper les oreilles sans soucis, afin que le casque ne bouge pas durant l'écoute. Il est allié à un préampli Moon Neo 230 HAD (sur les conseils de Julien, conseiller), cela boost le son transmis au casque. Je n'ai pas eu l'occasion de le comparer avec d'autres très bons casques sur un salon ou autre évents, mais le son qu'il sort est un envoutement et bien au dessus de tout ce que j'ai pu écouter. Les sons sont distillés avec précisions, on ressent l'espace et le volume du son notamment parce qu'il est "ouvert". En contrepartie, il ne pardonne pas les morceaux les erreurs, car tout est précis et une fausse note saute aux oreilles (normal). A comparer avec une belle sportive :-) la Lamborghini des casques.

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • Franck@ 8 juillet 2020
    5/5
    Exceptionnel !!!

    Bonjour à tous Je vais pas en rajouter des tonnes tout a déjà été dit sur l’Utopia Qualité de fabrication exceptionnelle confort rien à dire peut-être en cas de grosse chaleur il tient peut-être un peu chaud mais c’est dérisoire Il m’a fallu économiser un petit peu de temps pour pouvoir me l’offrir mais ça en valait la peine tout le monde devrait pouvoir écouter de la musique avec un casque de cette qualité merci à toute l’équipe de son et vidéo pour leur conseil Prochaine étape un ampli casque digne de ce nom

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • StefDeGageac 22 juillet 2020
    5/5
    Le produit bien sûr mais pas que...

    Je ne suis pas sûr de pouvoir mieux décrire les qualités exceptionnelles de ce casque comme ça l'est déjà sur internet. En revanche ce que je peux dire c'est la qualité exceptionnelle des collaborateurs de Son-Vidéo et plus particulièrement d'Audrey du magasin de Bordeaux dont le professionnalisme n'a d’égal que sa formidable gentillesse et disponibilité.

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • aiglegris 7 août 2020
    5/5
    Parfait

    Je ne suis pas un expert alors je dirai simplement que je voulais me faire plaisir. Mission réussie! Associé à mon Fiio M11 Pro c'est parfait. Associé au Focal Arche c'est plus que parfait (oui c'est possible avec Focal)

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
  • ClientSuisse 23 janvier 2021
    5/5
    Excellent casque

    Ce casque est simplement fantastique, je le recommande vivement !

    Qualité de son :
    Design :
    Qualité de fabrication :
Exclusif magasin

3 990 €

  • dont 0,30 € d'écotaxe

Délai 16 à 30 jours

Nous contacter
Fiche produit