avis Ortofon 2M Black Verso

  • Chatnoir 18 septembre 2018
    5/5
    Un phénomène...excellent cellule !

    Très bonne impression de la qualité perçue au déballage, emballage flatteur, la cellule est bien protégée. Montée , vissée sur un support dans un cylindre en plexiglas transparent du plus bel effet. La cellule est livrée avec une petite brosse, deux vis à tête fendue (j'aurais préféré des vis à tête creuse Allen (btr)) et un petit tournevis. Chaque pin est repérée par une couleur pas de risque de se tromper. Pour être un peu pénible, une petite notice rappelant les caractéristiques, brochages et réglages aurais été bien accueillie , on trouve cela sur le web me direz-vous... mais quand même ! Soit dit en passant le site Ortofon est très riche , en information sur les cellules et les réglages d'alignement. Pour une cellule de ce niveau, je n'ose pas dire prix, Ortofon aurait pu (devrait) fournir, au moins un certificat de conformité, sinon un PV de mesures, bande passante des deux canaux, niveau de sortie, écart entre canaux, masse etc... aurait été un 'nice to have' voir un 'must have' , doit-on faire confiance ? Du point de vue esthétique, je ne me prononcerais pas, pas disgracieuse mais belle et élégante je n'irais pas jusque-là...sobre et discrète sans aucun doute ! mais on ne l'achète pas pour sa beauté ! Les flancs sont 'pyramidaux', aucune ligne parallèle entre elles, la cellule ne va pas aider pour les réglages. Le réglage de zénith n'est pas aisé, en effet la cellule tourne autour de l'axe des vis lorsque vous serrez ceux-ci, normal les filets de la vis frottant dans le taraudage des trous de la cellule, celle ci est donc entrainée en rotation; quand les constructeurs vont-ils régler cela? Une tige de diamètre de 200/250 µm de longueur > 75 mm aurait été une bonne idée d'outil de réglage à livrer avec la cellule. Une aiguille à coudre ou une mine de crayon de porte mine seront de bons ersatz, pour l'aiguille la prendre neuve, une usagée sera tordue et induira des erreurs angulaires. Montage aisé, réglage fastidieux pour être idéal, ce n'est pas l'Ortofon qui est en cause mais le principe de montage, je ne changerais pas de cellule tous les jours. Le brochage des fils du bras sur les pinoches est ferme et nécessite un petit effort. On peut aisément imaginer que le contact électrique est bon. Une cellule avec un diamant en taille Shibata s'exprimera d'autant mieux que le set-up de la cellule et de la platine est proche des spécifications du constructeur. Avant l'utilisation et l'écoute la cellule a été donc mécaniquement, méthodiquement vérifiée et minutieusement réglée (au mieux avec autant de précision que le permette mes mains et mes yeux) à l'aide d'outils: Pro-ject align it, gabarit d'alignement TONAR Protractor Pro, pèse cellule Ortofon DS3, une loupe, miroir très fin. Jauges et cales d'épaisseur étalon. Disque de test Elipson et Ortofon, disque stroboscopique, application frequency meter sur Iphone car je n'ai pas d'analyseur de spectre. Tous les paramètres de la platine Pro-Ject 2 Xperience Acryl DC et son bras de 9" (228.6 mm) ont été vérifiés. Les réglages obtenus : overhang 18 mm (erreur ≤ 0.25 mm à l'œil et loupe) à la valeur théorique pour le bras de 9". Erreur de zénith (rotation) < 0.14°. Bras parallèle (VTA) à la surface du disque, pointe posée, erreur <0.13°. Azimut, défaut non mesurable, pointe perpendiculaire contrôlée au miroir. Défaut de planéité de la platine < 0.1° mesuré sur le plateau en 4 points et dans toutes les directions. Masse de la cellule 7.22 grammes, masse des vis 0.22 gramme. Tracking force 1.55 grammes; Ortofon préconise 1.5 pour une plage entre 1.4 et 1.7 grammes. Anti skating sur position 15 à 19 mN. L'écoute et l'appréciation a été faite sur l'ensemble suivant: platine Pro-Ject 2 Xperience Acryl DC, câble phono Pro-Ject Connect It RCA CC, ampli Yamaha AS1100, Triangle Antal EX reliées à l'ampli par des câbles Norstone CL600 de 6mm2 de longueurs identiques < 2.2m. Cette cellule remplace l'Ortofon 2M Silver livrée avec la platine Pro-Ject 2 Xperience Acryl DC. Choisie pour sa haute compliance, la bande passante et sa gamme de prix, ~50 à 60% du prix de la platine, pour être cohérent avec mon ensemble Hi-Fi, celui ci restant moyen de gamme; je ne sais pas ou je ne pense pas que la Pro-Ject et son bras EVO 9'' puisse exploiter et/ou que mon ensemble, mon appartement, mes oreilles, me permettent d'apprécier des cellules à 3 ou 4 K€ et plus. Testée principalement avec du piano Keith Jarrett Köln Concert, Chick Corea, guitares Al Di Meola et le Saturday night in San Francisco (Al Di Méola, Mac Laughlin & Paco de Lucia), le School days de Stanley Clark, Jaco Pastorius, du Led Zepellin , le concerto N°2 pour Piano et orchestre et N°1 pour violon de Tchaïkovski, Les 4 saisons de Vivaldi l'interprétation de la Petite Bande avec des instruments anciens, le Boléro de Ravel par Karajan et de Seiji Osawa...Coltrane, Garbarek, Mel Collins (soprano) sur rain dances de Camel pour le saxophone, Pavarotti, Sade, Lisa Stanfield, Amy Winehouse, Julia Migenes Johnson (Carmen), Tom Waits, Kate Bush, Annie Lennox-Eurythmics, Maria Callas, Lisa Gerrard et avec Hans Zimmer (Now we are free ) pour des voix, Also spracht Zaratoustra pour ses très très basse fréquence, Pink Floyd The wall : surtout the happiest days of our lives pour ses basses et l'hélicoptère. A la première écoute , je me suis posé la question de la différence entre la Silver et la Black, tellement la filiation est manifeste, si j'étais victime du syndrome de l'idiophilie en achetant cette cellule, cependant rapidement, quelques minutes , et avec un recul de plusieurs semaines d'écoute, j'ai trouvé beaucoup de qualité à cette Ortofon 2M Black et un gap certain avec la 2M Silver. La richesse spectrale est impressionnante, le gain en bande passante s'entend sur le timbre des instruments et sur les voix , l'écoute est très fine, détaillée, aérée, les attaques sont à fois sèches et rondes, nerveuse, la réponse en transitoires me semble très bonne. Je ne m'y attendais pas mais le grave aussi semble bien plus ferme et descendant plus bas ou avec plus de niveau pour les mêmes fréquences, grave très dynamique qui claque; est-ce un effet de la compliance assez élevée de cette cellule. Ce qui est notable c'est l'équilibre spectral, tonal, aucune partie du spectre ne me semble privilégiée, l'Ortofon n'en rajoute pas; ceci en relativisant à la coloration des enceintes Triangle Antal et en comparant le même morceau en SACD ou en DSD 5.6 sur une Denon 1520. La balance et la séparation entre les canaux, gauche et droite me semble très bonne, du moins sur mon exemplaire. Très grande dynamique, très bon niveau de sortie sans pour cela offrir un gain de signal phénoménal, sensiblement identique à la 2M Silver, pas besoin de pousser l'ampli dans ses derniers retranchements pour avoir un niveau sonore respectable. L'Ortofon fait preuve d'une belle séparation des canaux, l'image stéréo est ample, magnifique, belle spatialisation de la reproduction. C'est dans la sensation, sans chiffrage précis, j'ai l'impression que la cellule filtre ou réduit notablement le bruit de surface des disques alors qu'intuitivement avec la bande passante plus élevée, j'ai pu penser que cela allait être l'inverse, peut être un effet de la pointe diamant en taille Shibata. La cellule ne génère aucun bruit, rumble ou hummmm. La cellule possède une compliance élevée 22 µm/mN, choisie principalement pour cela, elle me semble se marier parfaitement au bras Pro-ject 9” EVO carbon de relativement faible masse effective 8.5 grammes. La 2M Black m'apparait bien adaptée à tous les types, genres musicaux. Sans renier les qualités de l'Ortofon 2M Silver qui est une cellule avec un bon rendu musical, la 2M Black la surpasse largement; pour être un peu négatif (mais vraiment qu'un peu), certain pourrait trouver la 2M Black un soupçon froide et un peu brillante. En conclusion, la cellule 2M black possède d'indéniables qualités sonores: dynamique, richesse spectrale, tonale, grande bande passante, neutralité, finesse, respect des timbres, des basses fréquences étonnantes de fermeté et descendant très bas avec un haut niveau; La restitution est riche, très détaillée, subtile , tonique, l'Ortofon possède une incroyable capacité à trouver de l'information aux creux des sillons. Un grand moment, un plaisir d'écoute chaque fois renouvelé en analogique. Le prix s'oublie, la qualité reste ! (Michel Audiard Les tontons flingueurs) mais ce serait idiophile.

579 €

  • dont 0,10 € d'écotaxe

En cours de réapprovisionnement

Fiche produit