avis Fostex HP-A8 MKII

  • jefco4 25 janvier 2017
    5/5
    POUR AMATEUR DE MUSIQUE DEMATERIALISEE

    Mon honnête avis sur le FOSTEX HPA8-C est le suivant : Premièrement, j’utiliser ce produit exclusivement en DAC (via ampli CREEK évolution 50 et enceintes ELIPSON Prestige 3i) et non pas en amplificateur de casque. Tout juste sorti de l’emballage, la sonorité est très correcte certes, mais reste cependant très proche de celle de mon lecteur laser Marantz CD 6005, donc un peu déçu à la première écoute. En fait tout cela n’était que question de rôdage, car les électroniques, comme les enceintes, nécessitent un temps de rôdage plus ou moins long. Pour le FOSTEX HPA8-C il faut au minimum 50/60 heures pour qu’il délivre sa substantielle moelle. A l’issue du rôdage donc, en écoute comparative ( FOSTEX HPA8-C vs MARANTZ CD 6005), le Fostex va plus loin, c’est évident, même sur des enceintes peu coûteuses comme les Elipson ; on peut noter des différences sur à peu près tous les critères : d’abord la netteté des plans sonores, au profit du Fostex bien entendu, associée à une bonne quantité de micro-informations, tout ceci contribuant à construire un espace sonore en trois vraies dimensions (soit dit en passant, on n’imagine pas la quantité d’informations contenues dans le bon vieux format CD 44.1 khz-16 bits ! en tout cas bien plus que ce que veulent nous faire croire les vendeurs de fichiers soi-disant « haute définition ». Sujet à méditer…!). D’autre part, le HPA8-C offre des timbres irréprochables: densité et diversité sont à peu près absolues. Les transitoires du piano de Diana Krall dans All for You (Verve) étonnent par leur rapidité, leur réalisme ; le basson de T. Bencocs dans les concertos de Vivaldi (Naxos) possède un grain remarquable, le soliste est parfaitement positionné juste devant un peu à gauche du clavecin qui se tient au second plan. Enfin la dynamique est toujours au service de la musique avec une authenticité et une intelligibilité préservées en toutes circonstances. J’ai noté ici où là que quelques (rares) audiophiles ne trouvent rien de particulier à ce DAC. Cette impression est peut-être due au fait que les produits Fostex ne cherchent jamais à doper artificiellement la dynamique ou le registre grave, contrairement à ce que font sans vergogne beaucoup de constructeurs de DAC, il faut bien le dire ! Ces artifices, flatteurs certes, se révèlent toujours lassants sur le long terme, car la vraie musicalité est sacrifiée au profit du spectaculaire et cela ne saurait tromper une oreille musicale. Le HPA8-C, en tout cas, ne tombe pas dans ce travers, il offre une homogénéité supérieure, des timbres rigoureux, denses et variés (pourvu que le reste de la chaîne suive, bien sûr !), une dynamique qui colle à la musique et finalement une belle expressivité. Pour terminer, soyez sûr que ce DAC peut faire face à de très beaux systèmes et mérite les meilleurs amplificateurs et enceintes du marché. Un produit que je conseille pour les adeptes des fichiers numériques dématérialisés, mais si vous restez un amateur exclusif du CD, un bon lecteur traditionnel fera tout aussi bien l’affaire.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Utilisateur satisfait 9 janvier 2019
    4/5
    Très satisfait

    J'ai acquis ce DAC ampli Casque HP A8 MKII en remplacement d'un DAC Rega que j'ai depuis 2012 ; dès la première écoute sur des enceintes Cabasse Majorca et ampli Microméga IA-180 relié au PC en USB et pilote Fostex installé avec Foobar de paramétré, la différence a été immédiatement perceptible sur la tenue du bas registre : graves beaucoup plus percutants, qui sonne mieux, bas médiums qui apparaissent un peu mieux distinguables, cela donne plus d'assise aux morceaux. Les aigus sont plus définis, plus perceptibles et ils ont l'air de monter haut et me semblent aussi plus distinguables longtemps. Les extinctions de notes se prolongent plus, sont plus perceptibles longtemps que le Rega DAC, avec une belle lisibilité si je puis le dire comme cela. Grande clarté, précision, étendu du spectre sonore, propreté du son, spatialisation. Le Rega DAC est très bon mais là on rentre dans une catégorie haut dessus ; le prixà un peu plus de 1000 € reste élevé tout de même. Je ressens une définition un peu plus poussée, dans le sens où il va chercher plus de détails des enregistrements CD ; le CD contient beaucoup d'informations. Pour les timbres, je ne ressens pas plus qu'avec mon Rega, ni moins ; je n'ai aussi pas encore écouté beaucoup d'enregistrements avec des instruments différents. Mais mes enceintes sont peut-être plus limitées sur ce critère. Assez musical, je ne ressens pas vraiment de différence avec le Rega DAC. J'en viens aussi à la conclusion d'autres avis que lorsque vous écoutez un morceau moins bien enregistré, on ressent aussi très bien qu'il est vraiment mal enregistré... Mon installation est reliée en câble QED (modulation et enceintes) (mais avoir de très bonnes connexions en fiche banane bien et bien serrées, plutôt que vissées est plus essentiel que des câbles coûteux). Je n'ai pas senti de différence d'écoute entre l'entrée USB et l'entrée optique. Par contre je me suis rendu compte de ceci : il vaut mieux pousser la sortie au niveau PC que l'ampli, car si l'on fait le contraire, on sent comme un tassement du son, qui "plafonne" dans le bas registre surtout, il m'a semblé, on le ressent tout de suite ; je ne sais pas à quoi cela est dû. Il y a intérêt d'utiliser ce DAC avec des enregistrements bien réalisés. Ecoutes avec fichiers WAV/AIFF (Qobuz) et à partir de fichier CD extraits avec EAC ou Foobar : Musique pour orgue mécanique - Olivier Latry (magnifique) Michel Bouvard - François Espinasse : Bach/Isoir : Transcriptions (24bits/96kHz) Vangelis - Theme Antartica Ushuaïa - Serge Perathoner (album Les enfants de la télé) "Le grand bleu" (remasterisé) Cantate Domino (Oscar's Motet Choir) Vivaldi – La Fida Ninfa (J-C Spinosi – Naïve) CD1 Sinfonia RV 725 (on distingue nettement mieux les coups d’archets violon/violoncelle sur la plage n°2 Andante. La petite télécommande est appréciable mais son bouton on/off n'est pas utilisable (indiqué dans la notice) il faut se déplacer pour éteindre donc le DAC. En connexion RCA pour la télé, la mise en veille automatique au bout de 30 min d'inactivité ne fonctionne pas contrairement aux entrées numériques. J'ai essayé que très peu l'ampli casque et il m'a paru puissant ; j'ai fais l'écoute avec mon casque Sennheiser HD 598, cela rend plutôt bien mais je pense qu'il mériterait un meilleur casque. En conclusion, très satisfait de cet achat, et je constate que mes enceintes ont encore du potentiel.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Klouk 17 septembre 2019
    4/5
    Très content de mon achat

    Les connexions et la qualité du son, une fois qu'on a réussi à tout paramétrer correctement sont excellente. J'au eu quelques déboires dus à mon installation. Au début j'étais connecté en sortie analogique sur mon ampli et en entrée USB depuis le PC avec le logiciel Qobuz en mode Wasapi exclusif… Tout faux. Le son était grésillant et lent, le volume très très très faible, il fallait monter le volume du DAC à fond pour commencer à entendre quelque chose. En fait pour la qualité du son cela venait du logiciel de Qobuz, il faut passer en ASIO Fostex ou en Wasapi non exclusif et là le son était faible mais correct. Ensuite pour le volume et bien le mieux est de sortir en optique ou en analogique mais dans ce cas en changeant le paramètre DIRECT, en le plaçant sur ON et là tout rentre dans l'ordre. Avec un Seennheiser HD660 branché sur la sortie casque du DAC, mon ampli AV prend une sacré claque, il n'est pas à la hauteur et nécessitera sous-doute une mise à niveau. Très content de mon achat même si la mise en œuvre a été un peu fastidieuse si on s'y prend mal.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • lamout 18 octobre 2020
    5/5
    excellent produit

    musicalité de premier ordre:image bien calée en profondeur et transparente:grave ferme et détaillé:pas d'agressivité dans le médium aigu

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Reggi Manacra 25 juin 2020
    5/5
    Un révélateur de CD

    Connecté à un Denon DCD-2000AE dont les qualités ont été saluées, l'écoute (au casque Sennheiser HD 650) passe à un stade supérieur et le fait changer de catégorie. Le Fostex révèle la quantité insoupçonnée d'informations que contient un bon CD, et ceci sans recourir à ses options de sur-échantillonnage ou de filtres. A contrario, il est impitoyable avec ceux qui sont médiocres, car il les laisse nus. La micro-dynamique élevée exalte la qualité des timbres sur tout le spectre sonore. Un respect de la phase très rigoureux donne beaucoup d'air et d'analyse et permet de lire la ligne de chaque instrument ou de chaque voix. L'entrée optique me semble plus acérée que la coaxiale, qui est plus douce et un peu voilée, mais ce peut être dû au câble coaxial ou aux qualités propres des sorties de mon lecteur de CD. La possibilité de lire des fichiers sur une carte SD est un choix alternatif intéressant qui évite de subir le bruit de l'ordinateur et réduit les longues connexions, mais qui a ses limites en termes de confort d'usage. Excellent rapport qualité-prix.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :
  • Phildu01 1 avril 2019
    5/5
    bon produit

    bon appareil, écoute très sympa, et belle qualité de fabrication.

    Qualité de son :
    Design :
    Connectique :
    Fonctionnalités :
    Qualité de fabrication :
    Simplicité d'utilisation :

Indisponible à la vente

Fiche produit