Points forts

  • Léger et robuste
  • Éclairage intégré
  • Grande stabilité en vol
  • Vitesse max. 18 km/h
  • Portée 20 m

Tout savoir sur Parrot

Parrot

4.6 sur 5 (Moyenne sur 25 notes)
96% des internautes recommandent cette marque à un ami

Parrot Airborne Night Swat

Le Parrot Airborne Night est un Minidrone nouvelle génération équipé de deux LEDs puissantes avec réglage d’intensité. Agile et léger, ultra-stable et facile à piloter, il offre une multitude d’expériences de jeu inédites, notamment la possibilité de voler même dans l’obscurité, ses LEDs éclairant le parcours !

Parrot Airborne Night

Agile et très compact, le Minidrone Parrot Airborne Night bénéficie d'une excellente stabilité en vol et se déplace jusqu'à 18 km/h. Adapté aussi bien au vol en intérieur qu'en extérieur, il se commande facilement à partir d’un smartphone ou d’une tablette grâce a l'application dédiée FreeFlight 3 disponible sur l’Apple Store et Google Play Store. Ultra-léger et très réactif, le MiniDrone Parrot Airborne Night réalise instantanément des virages à 90° et 180° et peut aussi exécuter des loopings avant, arrière et latéraux, d’un clic. Doté d’un coupe-circuit pour les hélices en cas de choc, le MiniDrone Parrot Airborne Night est conçu pour voler en toute sécurité.

Parrot Airborne Night

Le MiniDrone Parrot Airborne Night est également doté de la fonction exclusive de décollage en chute libre : ses moteurs se déclenchent automatiquement lorsque vous le lancez. Pratique, sa caméra embarquée permet de capturer des vues aériennes des zones survolées pour conserver un souvenir de vos sessions de vol. Ultra-léger avec seulement 54 grammes sur la balance, le MiniDrone Parrot Airborne Night possède cependant une stabilité en vol exceptionnelle grâce à ses gyroscope et accéléromètre 3 axes. Cette technologie ultra-sophistiquée fait du MiniDrone Parrot Airborne Night l’un des quadricoptères les plus stables du marché.

Parrot Airborne Night

Disponible gratuitement sur l’Apple Store et Google Play Store, l’application FreeFlight 3 offre un contrôle intuitif du drone depuis un smartphone ou une tablette. La liaison s'effectue via la technologie Bluetooth® Smart, l'application FreeFlight 3 permettant de piloter tous les Parrot MiniDrones.

Structure
Polyamide

Portée des ultrasons
Le capteur mesure jusqu’à 4m à la verticale

Stabilité directionnelle
4 moteurs
Gyroscope 3 axes
Baromètre
Accéléromètre 3 axes +/- 50 mg de précision
Arrêt automatique des moteurs en cas de contact avec les hélices

Mémoire
Mémoire Flash 1 Go

Appareil photo
Mini caméra embarquée
Capture d’image VGA (480x640) 300 000 pixels

Design
LEDs grand angle puissantes
Carène amovible

Vitesse
Vol stationnaire de grande précision
Jusqu’à 18 km/h

Connectivité
Connexion via Bluetooth® Smart / Bluetooth V4.0 BLE

Portée Bluetooth
Distance max : 20 m

Application
Application gratuite FreeFlight 3

Alimentation
Batterie lithium-polymère de 550 mAh rechargeable et amovible
Autonomie: 9 min (7 min avec la carène)
Temps de charge standard : jusqu’à 90 minutes avec le câble micro-USB inclus
Temps de charge optimisé : 25 minutes (avec un chargeur de 2,6 A non-inclus)

OS
OS Linux
SDK disponibles pour les développeurs

Généralités
Dimensions avec la carène : 180 x 185 x 40 mm
Dimensions sans la carène : 150 x 150 x 40 mm
Poids sans la carène : 54 g
Poids avec la carène : 63 g

Contenu de la boîte
1 Airborne Night Drone
1 batterie
1 câble USB / micro-USB
Autocollants
2 carènes
1 guide de démarrage rapide

sku: PARRAIRNIGHTNR

Règlementation française concernant l'utilisation des drones
Sources : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Les conditions d’insertion dans l’espace aérien

Pour l’aéromodélisme comme pour les activités particulières, l’accès à l’espace aérien est libre en dessous de 150m (en dérogation aux règles de l’air habituelles, qui contraignent les autres aéronefs civils à voler au dessus de cette hauteur sauf autorisations particulières). Seuls les vols en vue sont autorisés pour les aéromodèles.
Attention, en dessous de 150 m mais :

  • en dehors des agglomérations et des rassemblements de personnes ou d’animaux ;
  • en dehors des zones proches des aérodromes ;
  • et en dehors d’espaces aériens spécifiquement règlementés qui figurent sur les cartes aéronautiques.

Le survol des agglomérations ou des rassemblements de personnes n’est possible que dans le cadre d’une autorisation préfectorale délivrée après avis du service de la défense et de la direction régionale de l’aviation civile.
Les activités à proximité des aérodromes, dans des espaces règlementés, ou au-dessus de 150m nécessitent de prendre contact avec les services de la direction régionale de l’aviation civile. Leur autorisation sera fréquemment soumise à l’établissement d’un protocole avec les responsables de l’aérodrome ou de la zone d’espace aérien concerné. C’est dans ce cadre que des activités d’aéromodélisme peuvent notamment trouver place sur des aérodromes d’aviation générale.

Le télépilote d’un drone est responsable des dommages causés par l’évolution de l’aéronef ou les objets qui s’en détachent aux personnes et aux biens de la surface (article L.61613-2 du code des transports).
Si la mise en œuvre du drone s’est fait en violation des règles de sécurité, les dispositions pénales du code des transports s’appliquent : peine maximale d’un an d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende (article L.6232-4 du code des transports).

Drone et caméra embarquée : la protection de la vie privée

Dès lors qu’un drone est équipé d’un appareil photo, d’une caméra mobile, d’un capteur sonore ou encore d’un dispositif de géolocalisation, il peut potentiellement porter atteinte à la vie privée, capter et diffuser des données personnelles.

La prise de vue aérienne est réglementée par l’article D133-10 du code de l’aviation civile. Dans le respect de ses dispositions, il est possible de réaliser des prises de vue avec un aéromodèle, dans le cadre du loisir ou de la compétition mais limité à un but privé excluant usage commercial publicitaire ou professionnel. Les autres cas de prises de vue seront traités obligatoirement au titre des activités particulières.

L’article L226-1 du code pénal prévoit une punition d’un an emprisonnement et 45 000 euros d’amende le fait, au moyen d’un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui :

  • En captant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de leur auteur, des paroles prononcées à titre privé ou confidentiel ;
  • En fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé.

Questions/réponses

Nous vous conseillons également

24,90 €
Type A, HighSpeed 3D/4K/ARC, conducteurs cuivre, gaine plate, fiche plate, contacts dorés.
399 €  
150 W, HP grave/médium 20 cm Cerametallic, tweeter à dôme titane sur pavillon acoustique Tractrix, bass reflex, sensibilité 97 dB.
19 €  
Pour TV VESA 75-100-200, 30 kg max.
27,50 €
Type A, HighSpeed 3D/4K/ARC, conducteurs OFC-LGC, contacts or .