Lexique (P)

P

PAD

Le Pad est un atténuateur (généralement 20 dB) permettant aux étages d'entrée des préamplis micro professionnels d'encaisser les très hauts niveaux que produisent certains micros.


PAL (Phase Alternate Line)

Standard vidéo utilisé en Europe par les professionnels (et le grand public dans de nombreux pays). Le SECAM, format grand public français, n'est pas utilisé en vidéo institutionnelle.


Pan

Procédé consistant à modifier le format original d'un film afin qu'il cadre avec notre format vidéo 4/3 classique. Le film peut ensuite être diffusé sans barres noires d'encadrement, mais il est amputé dans sa largeur d'image panoramique, car "zoomé". Voir notre comparaison des formats vidéo pour le Home-Cinéma.


PAP (Picture And Picture)

Cette fonction permet de regarder simultanément 2 programmes TV, 2 sources vidéo ou 1 programme TV et 1 source vidéo. Pour cela, l'écran est divisé en 2 parties distinctes, de taille 8/9e.

PAP (Picture And Picture)

Paramid

Les haut-parleurs Paramid ont une structure en sandwich et bénéficient de membranes en Aramid. Cette fibre légère et résistante - également connue sous le nom d'Arylate ou l'appellation commerciale Kevlar - est enserrée par deux couches de pulpe de papier rigide. Les membranes Paramid offrent ainsi un excellent amortissement des vibrations parasites, consécutives aux impulsions. En conséquence, les distorsions sont réduites efficacement.


Pare-soleil

Accessoire indispensable pour éviter les reflets parasites dans l'objectif qui réduisent le contraste de l'image. Il faut utiliser le pare-soleil adapté à l'objectif : un modèle trop long peut provoquer du vignettage. Attention ! Certains pare-soleil de gros objectifs peuvent masquer le flash intégré et provoquer une ombre dans le bas de l'image.


Pascal

Unité de pression, abréviation Pa.


Pay-Per-View

Paiement à la séance. Système utilisé par les chaînes payantes pour facturer les programmes à la séance. On peut ainsi payer pour un film ou un match de tennis, par exemple.


PCB (Printed Circuit Board)

Circuit imprimé ou carte électronique.


PCM (Pulse Code Modulation)

Système de codage numérique du son. Il est utilisé notamment sur les CD-Audio. Sa résolution peut atteindre 192 kHz sur 24 bits pour les SACD.


PDC (Program Delivery Control)

Cette technologie exploite le télétexte pour délivrer un signal spécifique au début et à la fin d'un programme, afin que l'enregistrement programmé se déclenche et s'arrête au bon moment. Cela signifie que le magnétoscope se met en marche et s'arrête aux bons moments, même si un programme commence plus tôt ou finit plus tard que ce qui a été programmé. Cette technologie n'est plus exploitée actuellement.


Peau (effet de)

Phénomène électromagnétique par lequel, sur des fréquences élevées, le courant tend à ne circuler qu'en surface du conducteur, provoquant une atténuation du signal proportionnelle à la longueur du câble.
Afin de limiter voire d'annuler cet effet, plusieurs solutions techniques existent. On peut par exemple diviser la section du câble conducteur en multipliant les brins et en les isolant les uns des autres. On peut également utiliser un conducteur plaqué avec de l'argent. Ce métal étant celui qui offre la plus faible résistivité au courant électrique, les hautes fréquences bénéficient d'une parfaite conductivité en périphérie du câble, les basses fréquences circulant dans toute la section. Certains fabricants de câbles audio comme QED utilisent une technique consistant à disposer les conducteurs en cercle autour d'une âme centrale creuse conçue dans un matériau diélectrique (technologie X-Tube). Cette solution présente l'avantage d'être très efficace et moins onéreuse à fabriquer.


Pentaprisme

Composant optique utilisant des miroirs. Il permet la visée optique redressée dans les reflex.

Pentaprisme

Persistence rétinienne

Phénomène physiologique. Quand des images passent très rapidement devant l'oeil, celui-ci les assimile pour les fondre en une seule. On utilise ce phénomène pour afficher les couleurs successivement dans les projecteurs Mono-DLP, mais également pour afficher successivement l'image pour l'oeil droit puis celle pour l'oeil gauche, pour les lunettes actives de téléviseurs 3D. S'il est admis que l'oeil distingue mal les changements inférieurs à 1/25e de seconde, beaucoup de gens sont sensibles aux effets d'arc-en-ciel des projecteurs mono-DLP. Les technologies de films à grande vitesse (60 images/s) comme le ShowScan ainsi que les nouveaux téléviseurs 200 Hz tendent à montrer que la sensibilité humaine est peut-être plus subtile que les limitations technologiques du moment.


Péritel (prise)

Fiche de connexion comportant 21 broches, permettant de réaliser toutes les connexions audiovisuelles analogiques (son et image). Elle est en voie de disparition au profit de la prise HDMI.

Péritel (prise)

PFL (Pre Fade Listen)

Écoute avant de monter le volume sur les tables de mixage DJ et de studio.


Phase

Décalage dans le temps de 2 signaux. La phase se mesure en degrés (360° indique un retour à zéro). Quand deux signaux identiques sont hors phase (180°), ils s'annulent. Il est très important de bien respecter la phase des enceintes sous peine de pertes importantes dans les graves et d'une instabilité de l'image sonore (trou au milieu).


Logo Phono (entrée phono)

Phono (entrée phono)

L'entrée phono sur une chaîne ou sur un ampli permet de brancher une platine vinyle. C'est une entrée spécifique dotée d'un pré-amplificateur destiné à rehausser le niveau de sortie de la platine, plus faible qu'une sortie Ligne classique. Elle s'accompagne d'un connecteur de mise à la terre (masse).


Photoscope

Autre nom de l'appareil photo numérique.


PIP (Picture In Picture)

Image dans l'image. Il s'agit de l'affichage en superposition à l'image principale d'une image plus petite provenant d'une autre source. POP (image hors de l'image) : affiche la chaîne principale en réduction sur le côté de l'écran, l'autre image provenant d'une autre source apparaît dans un cadre séparé placé dans la partie droite de l'écran. PAP (image et image) : deux images provenant de deux sources sont affichées côte à côte à l'écran.

PIP (Picture In Picture)

Pitch Control

Cette fonction permet de modifier la vitesse de lecture du support considéré (TD, MD, CD, cassette). Ce système est notamment utilisé par les disc-jockeys pour mixer les disques "au tempo".


Pixel

Le plus petit élément identifiable d'une image numérisée. Les pixels sont alignés dans une matrice rectangulaire. Chaque pixel peut être défini par 1 à 32 bits, soit de 2 à plus de 16 millions de nuances.


Logo Pixel Plus HD

Pixel Plus HD

Technologie d'upscaling présente sur les téléviseurs Philips. Pixel Plus HD permet au téléviseur d'afficher une image proche de la haute définition à partir d'un signal en définition standard (TNT, DVD, console de jeu, etc.).


Logo Pixel Precise HD

Pixel Precise HD

Pixel Precise HD repose sur la technologie Pixel Plus. La qualité d'image est optimisée grâce au traitement HD Natural Motion qui fonctionne sur 4 billions de couleurs. Combiné au scaler propriétaire Super Resolution, Pixel Precise HD assure une mise à l'échelle et une optimisation de toutes les sources vidéo pour un affichage en haute définition plein écran.


Plan focal

Plan sur lequel se forme l'image et où doit / devrait se trouver le film ou le capteur.


Logo Play-Fi

Play-Fi

Protocole de diffusion audio sans fil multiroom développé par DTS, adopté par plusieurs marques d'appareils audio. Il permet d'utiliser dans un même écosystème audio multiroom des appareils de marque différentes, dès lors qu'ils sont compatibles Play-Fi. Exploitant le réseau local filaire ou WiFi existant, la technologie Play-Fi est simple et rapide à mettre en oeuvre. Elle prend en charge les formats de fichiers audio compressés les plus courants (MP3, FLAC, WAV, AAC) ainsi que les fichiers audio HD jusqu'en 24 bits / 192 kHz. La diffusion est cependant limitée à la résolution maximale de 16 bits / 48 kHz (qualité CD), en raison des limitations de la bande passante en WiFi.


Pleurage

Variation de vitesse non désirée sur une platine TD ou un magnétophone induisant des variations de hauteur du son. Il n'est pas perceptible avec les systèmes numériques.


Logo Plex

Plex

Cet appareil est compatible avec le logiciel Plex Media Server, qui permet l'indexation et le partage des films, séries et musiques de manière très conviviale. Plex Media Server peut être installé sur tout ordinateur ou NAS.


PLL (Tuner à synthétiseur de fréquences)

Ce circuit permet une réception précise des fréquences par affichage numérique.


Plug & Play

Je branche et ça marche. Cette expression caractérise la facilité d'installation d'un appareil.


Podcasting

Système de diffusion de fichiers audio sur internet permettant de les charger sur un baladeur afin de les écouter sans connexion. Il en existe aussi en vidéo. Les podcasts sont une forme de VOD. Ils sont largement utilisés par les chaînes d'information continue.


Logo Pointe conique/sphérique

Pointe conique/sphérique

C'est le type de pointe de lecture phono le plus simple et généralement le plus utilisé. Il est aussi le plus économique. De forme conique et de section sphérique, elle se place de manière naturelle au centre du sillon, mais n'offre pas une lecture particulièrement précise et détaillée des hautes fréquences (les plus infimes oscillation du sillon). C'est le type de pointe qui offre la plus faible surface de contact avec le sillon, avec une égale zone de contact horizontal et vertical. Cette pointe de lecture est généralement bien adaptée aux platines d'entrée de gamme.
Son rayon (R) est exprimé en micromètre (ou micron) avec l'abréviation µm, ou en millième de pouce avec l'abréviation mil. (1 mil. = 0.001 pouce, soit 0,00254 mm ou 2,54 micromètres).


Logo Pointe Contact (Line Contact, Fine Line, Shibata)

Pointe Contact (Line Contact, Fine Line, Shibata)

Cette pointe de lecture phono haut de gamme adopte un profil spécifique, dérivé du profil elliptique mais encore plus travaillé, pour offrir une plus grande surface de contact avec le sillon. Chez Audio-Technica par exemple, les pointes Line Contact ont une surface de contact comprise entre 50 et 75 µm2. L'écoute révèle beaucoup plus de détails et de micro-informations. Les hautes fréquences sont ainsi reproduites avec plus de finesse, la réponse en fréquence est plus étendue et le niveau de distorsion plus faible. Parallèlement, l'augmentation de la surface de contact de la pointe de lecture avec le sillon permet de réduire la force d'appui, donc l'usure du disque.


Logo Pointe elliptique

Pointe elliptique

Cette pointe de lecture phono possède un rayon avant plus important que son rayon latéral (sa face avant est large, sa face latérale étroite), avec une surface de contact horizontal plus faible et une surface de contact vertical plus élevée que la pointe sphérique/conique. Ce profil plus effilé sur les bords lui assure un meilleur suivi des fréquences aigües. Par ailleurs, la surface totale de contact de la pointe de lecture avec le sillon est plus importante, pour offrir une plus grande précision dans la restitution des informations gravées. Elle présente une réponse en fréquence plus étendue et un taux de distorsion plus faible.
La mesure d'une pointe de lecture elliptique fait appel à deux dimensions : le rayon de sa face avant (R) et le rayon latéral (r), exprimés en µm ou en mil., avec plusieurs dimensions possibles pour les deux rayons selon les fabricants. Notez que plus le diamètre latéral de la pointe est faible, plus le niveau de détail et la finesse dans les aigus sont importants.


Logo Pointe Micro Linear (MicroLine, SAS, Dynavector, Namiki)

Pointe Micro Linear (MicroLine, SAS, Dynavector, Namiki)

C'est la taille de diamant la plus complexe, donc la plus chère mais aussi la plus performante. Elle offre la surface de contact globale la plus importante, avec cependant une surface de contact horizontal très faible (r) et une surface de contact vertical plus étendue (R). Chez Audio-Technica, par exemple, les pointes MicroLine offrent une surface de contact d'environ 115 µm2. La réponse en fréquence des cellules équipées de ces diamants est extrêmement étendue, le niveau de détail et le sens de la nuance exacerbés, et le niveau de distorsion très faible.


Polyglass

La technologie Polyglass consiste à appliquer sur un cône en pulpe de cellulose un dépôt en couche mince de microbilles de verre. L'objectif est de concilier l'excellent amortissement de la pulpe de cellulose avec la rigidité du verre, sans augmentation significative de la masse du cône. La vitesse de propagation du son en surface augmente considérablement, ce qui se traduit par un gain notable en définition dans le registre médium. Le cône Polyglass constitue pour nous une excellente alternative économique pour des applications où la technologie "W" n'est pas envisageable du fait de son coût. Sa rigidité dépasse même celle des cônes en Kevlar simple peau tissée, et près de 10 fois celle du polypropylène.


PolyPlas (membranes)

Technologie développée par JBL pour renforcer les membranes de ses haut-parleurs. Les membranes en fibre de cellulose des médiums et des graves sont renforcées d'une couche de polymère qui élimine les résonances internes et uniformise les mouvements de piston pour offrir des basses plus précises et maîtrisées sans avoir à augmenter la masse de celle-ci.


POP (image hors de l'image)

Affiche la chaîne principale en réduction sur le côté gauche de l'écran, la seconde image provenant d'une autre source, apparaît dans un cadre séparé placé dans la partie droite de l'écran. Voir aussi PAP et PIP pour schéma.


Postérisation

Perte de qualité d'une image qui se manifeste sur les dégradés de couleurs qui ne sont pas lissés mais présentent un effet de bandes, la faute à une profondeur de couleurs insuffisante.

Postérisation

Logo Power Drive

Power Drive

Technologie d'amplification propriétaire développée par NAD offrant une puissance dynamique très élevée ainsi qu'une parfaite gestion des impédances de charge très basses. La technologie Power Drive assure un contrôle ferme et précis des haut-parleurs. L?appareil détecte automatiquement l?impédance et adapte la tension d?alimentation à cette valeur spécifique. Le PowerDrive est une façon pratique de rendre un amplificateur capable d?affronter la dynamique de la musique et les problèmes d?impédance d?enceintes difficiles. Il fournit les caractéristiques souhaitées pour supporter à la fois une puissance dynamique élevée et une très basse impédance. Il restitue avec ce procédé un son musical, détaillé, cohérent et agréable.


PPM (Peak Program Meter)

Crête-mètre. Est comparable au vu-mètre mais son temps de réaction beaucoup plus rapide permet de détecter les impulsions très brèves qui pourraient engendrer de la distorsion.


Logo Pre out multi

Pre out multi

Une sortie pre out multi (pour multicanale) permet d'utiliser la section de préamplification d'un ampli home-cinéma avec un amplificateur de puissance multicanal ou plusieurs amplis de puissance mono ou stéréo. Le niveau de cette sortie est variable et piloté par le potentiomètre de volume principal de l'ampli home-cinéma.


Pression acoustique

Niveau acoustique restitué par une enceinte à sa puissance nominale. Pour plus d'informations, voir notre explication sur le rendement et le niveau acoustique.


Logo Préampli RIAA intégré

Préampli RIAA intégré

Signifie que cet appareil intègre un préamplificateur compatible avec les cellules de lecture des disques vinyle. L'écoute des disques à microsillon depuis une platine de lecture est donc possible.


Priorité à l'ouverture

Mode d'exposition favorisant un diaphragme, c'est-à-dire une profondeur de champ particulière (f:2,8 => peu de profondeur de champ, f:16 => grande profondeur de champ). La vitesse s'adapte à la lumière disponible.


Priorité vitesse

Mode d'exposition favorisant la vitesse (fixée par l'utilisateur) par rapport à l'ouverture. On choisit ce mode pour garantir une vitesse minimale élevée, souvent nécessaire avec les focales longues pour éviter le flou. L'ouverture s'adapte alors automatiquement en fonction de la lumière disponible.


Profondeur de champ

Zone de netteté. La profondeur dépend de l'ouverture (diaphragme), de la focale et de la distance de mise au point. La profondeur de champ augmente quand l'ouverture est plus fermée (à f:16 plus qu'à f:2.8).


Progressive Scan (Balayage Progressif)

Apparue avec les téléviseurs plat, cette technologie reconstitue les images des flux vidéo transitant sous forme de lignes entrelacées, avant de les afficher. A proprement parler, il s'agit d'un désentrelacement de l'image. Le bénéfice concret est une image dépourvue de scintillements et donc de meilleure qualité.


Projecteur de son

Les projecteurs de son à faisceaux dirigés utilisent de très nombreux haut-parleurs. Un contrôle sophistiqué de la phase par des délais numériques permet de diriger le faisceau sonore dans l'espace. On peut ainsi à partir d'une "enceinte" unique obtenir de 2 à 5 faisceaux. Les canaux surround et frontaux utilisent les réflexions sur les murs pour placer le champ sonore au bon endroit. Pioneer a ouvert la voie de cette technologie en proposant le PDSP-1 qui utilise 254 haut-parleurs... d'où un prix dissuasif (35 000 euros pour le lancement prototype). Yamaha est parvenu à proposer un projecteur de son, le YSP1, avec 42 haut-parleurs à moins de 1000 euros, soit le prix d'un système classique (ampli AV + pack-enceintes). La gamme a aujourd'hui beaucoup évoluée chez Yamaha avec des solutions très abordables et très simple à mettre en oeuvre.

Projecteur de son
Projecteur de son

Puissance acoustique (enceinte)

Elle dépend de 2 paramètres : la puissance électrique acceptable par l'enceinte (exprimée en Watts RMS). La plupart des enceintes peuvent supporter des puissances crête beaucoup plus importantes. Cependant, si la puissance des enceintes professionnelles est donnée pour une utilisation intensive (pendant des heures), les enceintes hi-fi ne sont pas conçues pour travailler à forte puissance à long terme.
L'autre paramètre déterminant est la sensibilité qui s'exprime pour une puissance de 1 Watt et une mesure à 1 mètre. Cette sensibilité, aussi appelée "rendement", va de 80 dB à 96 dB en hi-fi et jusqu'à 102 dB pour les enceintes professionnelles et certains haut-parleurs spéciaux (Lowther, Fostex).

Une sensibilité élevée permet à l'enceinte de travailler loin de ses limites et donc avec un taux de distorsion plus bas. Pour un même niveau sonore, une enceinte avec un rendement moindre sera plus vite à ses limites. Alors pourquoi ne pas toujours choisir des modèles à haut rendement ? Essentiellement parce que ce rendement nécessite des hauts-parleurs très coûteux et des enceintes globalement assez, voire très encombrantes. De plus, le haut-rendement est plus difficile à maîtriser et peut amener des colorations inacceptables en hi-fi (et courantes en sonorisation).


Puissance crête (enceinte)

Puissance électrique que peut encaisser un haut-parleur pendant une très courte période sans être détruit. Cela correspond à la limite de débattement du cône (ou du dôme) sans tenir compte des effets thermiques d'une telle puissance en raison de la brièveté de la pointe. Cette valeur, très utile pour évaluer les possibilités musicales d'une enceinte, est rarement fournie car les conditions de mesures sont trop variables et ne peuvent donc pas être comparées. La norme IEC 268-1 est intermédiaire entre la puissance RMS et la puissance crête et donne donc une bonne indication de sa capacité impulsionnelle.


Puissance crête et RMS (amplification)

Pour un amplificateur, la puissance RMS est celle qui est produite au maximum et en continu, sur une longue durée sans que l'alimentation ne soit défaillante. La puissance crête peut être identique ou très supérieure suivant la construction de l'alimentation. Les amplis qui ont une puissance crête très supérieure à la puissance RMS sont optimisés pour un signal musical qui a des transitoires importantes. Ceux qui ont une puissance crête proche de la puissance RMS sont plutôt conçus pour les caissons de grave ou la sonorisation car il sont très sollicités en permanence.


Puissance moyenne

Puissance moyenne d'un signal = énergie totale du signal / durée du signal.


Puissance nominale

Puissance qu'un amplificateur doit pouvoir délivrer en continu sans risque de détérioration.


Logo Pure Audio Blu-ray

Pure Audio Blu-ray

Disque audiophile contenant des fichiers audio non compressés numérisés jusqu'en 24 bits/192 kHz aux formats PCM, Dolby True HD et DTS HD Master Audio. Les disques Blu-ray Pure Audio offrent une écoute haute fidélité en haute définition accessible sur n'importe quel lecteur Blu-ray.


PWM (Pulse Width Modulation)

Modulation de largeur d'impulsion. Système utilisé dans les amplificateurs en classe D pour offrir un très haut rendement sans échauffement. La qualité peut être excellente avec des fréquences de porteuse très élevées.