B&W CM5 Vue principale Pin It
B&W CM5

Récompensé par la presse

Points forts

  • Qualités musicales
  • Qualité des haut-parleurs
  • Puissance admissible jusqu'à 120 Watts
  • Technologies haut de gamme
  • Précision des registres

Tout savoir sur B&W

4.7 sur 5 (Moyenne sur 223 notes)
97% des internautes recommandent cette marque à un ami

B&W CM5
L'enceinte compacte CM5 a été conçue et développée simultanément à la 805S de la Série 800 et partage le haut-parleur et la technologie hybride de ce modèle, ainsi que sa remarquable capacité musicale. Elle perpétue une longue et éminente lignée d'enceintes qui ont la capacité de recréer un portrait extrêmement convaincant de la couleur, de l'énergie et de la beauté de la musique.

Le haut-parleur médium/grave de 16,5 cm, équipé d'une membrane en Kevlar et l'aigu à dôme aluminium doté d'une charge tubulaire Nautilus, confèrent à l'enceinte CM5 une capacité saisissante à reproduire le plus fin détail musical. Le tweeter Nautilus élargit la réponse en fréquence de l'enceinte CM5 à plus de 50 kHz afin d'obtenir de hautes fréquences plus naturelles. Malgré sa taille relativement compacte, la réponse en basses fréquences de l'enceinte B&W CM5 s'équilibre parfaitement avec les fréquences médium et aigus. La technologie Flowport, quant à elle, vise à réduire les turbulences internes. Le haut-parleur de graves est équipé d'un système magnétique réduisant les déformations des ondes sonores et permet une restitution intense, rapide et mélodieuse.

Les finitions en bois véritable sont disponibles en wengé, merisier et laque noire. Les grilles noires sont solidaires de la façade grâce à un aimant, ce qui vous permet de les retirer sans compromis esthétique. La CM5 de B&W est une enceinte d'exception belle et racée, dédiée entièrement à votre plaisir musical. Une vraie référence des modèles compacts.
Conception 2 voies
Aigu : dôme aluminium chargé par le tube accordé Nautilus
Diamètre : 25 mm
Basse/médium : structure en fibre de Kevlar et cône FST
Diamètre : 165 mm

Gamme de fréquences : -6 dB (à 45 Hz et 50 kHz)
Courbe de fréquence : 52 Hz à 22 kHz (± 3 dB)

Directivité (-2 dB sur la courbe de référence)
Horizontale : + de 60°
Verticale : + de 10°

Distorsion harmonique : 2nde et 3ème harmoniques (90 dB, 1 m)
Inférieure à 1% de 110 Hz à 22 kHz

Sensibilité : 88 dB SPL (2.83 V, 1 m)
Impédance nominale : 8 ohms (minimum 3 ohms)
Fréquences de filtrage interne : 4 kHz

Puissance d'amplificateur recommandée : de 30 W à 120 W en 8 ohms

Dimensions (lxhxp) : 200 x 340 x 280 mm - Poids : 8,9 kg
Membrane en Kevlar
Le médium est la partie du spectre sonore où se concentre toute l action musicale, et une reproduction équilibrée du médium est une qualité essentielle pour toute enceinte acoustique. C'est ici qu intervient le Kevlar. B&W l'a choisi depuis 1974, et ce pour une bonne raison. La fibre de base est tout d'abord enduite d'une résine de rigidification qui va permettre de former le cône. Celui-ci est ensuite traité avec un revêtement polymère, qui scelle les fibres entre elles et ajoute un amortissement bénéfique. Le résultat est une membrane semi-flexible, qui offre un amortissement particulier et régulier, inconnu sur les autres types de matériaux, qui maintient une directivité constante quelle que soit la fréquence reproduite, et n'induit que très peu de traînage, qui reste totalement imperceptible pour les auditeurs. Non seulement il délivre un son plus transparent, mais sur une largeur plus importante.

Réglage filtre
Les parties d'une enceinte qui effectuent le dur travail mécanique, les haut-parleurs, agissent sur les signaux qui sont distribués par l'équipement électrique : le filtre de transition. Il faut avant tout prendre en considération sa simplicité. Certaines enceintes nécessitent des filtres de transition complexes pour compenser les défauts dans leurs haut-parleurs. Plus la conception mécanique est performante, plus la conception électronique peut être simple.

Nous nous efforçons toujours de comprendre entièrement pourquoi et comment certains composants influencent le son d'une enceinte. Les versions d'un même composant provenant de différents constructeurs altèrent significativement le caractère du son, la seule solution est de faire confiance à nos oreilles et de choisir quel son est le meilleur. Nous menons de nombreux test d'écoute en évaluant rigoureusement les performances de chaque composant jusqu'à ce que nous trouvions le composant optimal pour chaque position dans le circuit. Le réglage à l'oreille n'est possible que si le filtre de transition est simple et que la section de celui-ci, qui bénéficie peut-être de notre politique d'apprentissage par l'écoute, est la partie traitant le signal pour le tweeter. Dans la plupart des enceintes B&W, il est traité par un seul composant, choisi à l'écoute, qui préserve les détails les plus précis.

Tube effilé Nautilus
Le son du silence. Tous les sont émis par un haut-parleur ne sont pas bons à entendre. Celui qui se crée à l'arrière d'un haut-parleur en fonctionnement, dans un coffret conventionnel, peut même devenir envahissant au point de détériorer celui qui est émis par l'avant de la membrane. L'enceinte pionnière B&W Nautilus a définitivement résolu le problème des « boîtes ». Des tubes de charge arrière, progressivement effilés et remplis d'une ouate absorbante atténuent graduellement l'énergie de cette onde arrière, jusqu'à éliminer virtuellement toute résonance indésirable.

Ce principe de charge tubulaire Nautilus est peu à peu appliqué à toutes les enceintes B&W, même si cela n'est pas visible à l'oeil nu. L'onde est concentrée au travers d'un orifice des pièces polaires du haut-parleur, très loin du diaphragme, et elle disparaît progressivement dans le tube. Ainsi, tous les sons que vous entendez sont forcément les bons."
Tout au long de sa vie, John Bowers, le fondateur de Bowers & Wilkins Loudspeakers, a cherché sans relâche à se rapprocher le plus possible de la reproduction transparente d'un son enregistré. C'est cette quête qu'incarne aujourd'hui la mission menée par le leader mondial de la fabrication d'enceintes.

Les années 1960
En 1966, John Bowers et son ami de toujours Peter Hayward ont créé une manufacture appelée plus tard B&W Electronics, à Worthing, sur la côte sud de l'Angleterre. Ils se sont mis d'accord pour vivre de façon modeste, et pour réinvestir chaque profit dans l'activité de l'entreprise pour développer encore plus loin la recherche à la quête de l'enceinte parfaite.

Les années 1970
Tout au long de sa carrière, John a entretenu des relations très proches avec les ingénieurs de l'industrie du disque qui étaient pour lui une source vitale d'information sur la manière d'améliorer les enceintes. Suite à ces relations, la célèbre B&W 801 a été lancée en 1979 et est rapidement devenue l'enceinte de référence dans pratiquement tous les studios d'enregistrement de musique classique du monde, dont EMI Abbey Road, Decca et Deutsche Grammophon.

Les années 1980
B&W a rencontré un succès énorme avec la 801 originelle. Bowers s'est servi de ce succès pour soutenir encore d'avantage la recherche et le développement et a créé un centre de recherche destiné à son équipe d'ingénieurs dans le village typique de Steyning dans le West Sussex.

Les années 1990
L'un des produits les plus formidables qui soient sortis du centre de recherche de Steyning, et certainement le plus célèbre, est le Nautilus. Lancé en 1993, après cinq années de développement, le Nautilus a été décrit comme « certainement la meilleure enceinte que l'argent puisse acheter ».

Les années 2000
L'introduction des tweeters à dôme en diamant dans la série 800 repousse encore les limites de la technologie des tweeters, et est reconnue par la majorité des commentateurs de l'industrie comme la meilleure gamme d'enceintes jamais produite.

Sur Take Your Time tiré du dernier album de Al Green (Lay It Down, Blue Note, 13719), les CM5 marquent avec maîtrise le rythme tout en permettant aux voix de Green et de sa partenaire Corrine Bailey Rae, de briller au-dessus de cela. Cet album est une tentative délibérée de capturer la chaleur et la maturité du son d'Al Green des années 1970. Les CM5 accentuent ici de manière subtile mais palpable les fréquences médium, tout en grimpant jusqu'aux plus hautes notes de cette performance et en descendant suffisamment pour livrer les contretemps. Sur des enregistrements acoustiques avec des voix positionnées en avant et au centre, les CM5 disparaissent pour laisser les interprètes au premier plan. Autorité, richesse, clarté, expansivité, ambiance. Le plus fort avec ces CM5, c'est qu'elles semblent capables de tout cela, quelle que soit l'amplification et qu'elles retranscrivent l'information et révèlent les détails les plus infimes de l'enregistrement, même à faible volume.

SoundStage ! Hi-Fi

Difficile de prendre la CM5 en défaut : tout parait limpide, équilibré, à la façon d'une 805 avec peut-être un médium plus en retrait, moins naturel et moins dense; La qualité des timbres est heureusement préservée, d'une absolue crédibilité, avec les instruments comme avec les voix. L'image stéréo est d'une grande précision assortie d'une belle aération, chose courante avec les enceintes compactes de qualité. Le rendement assez modéré, ne générant d'ailleurs guère de contrainte quant à la puissance de l'ampli, apporte l'ordre nécessaire, sans nuire à une belle urgence dynamique.

Diapason

''Le grave se fait remarquer en premier lieu par son extension convaincante, mais surtout par sa tenue et son répondant. (...) Le petit boomer effectue d’étonnantes excursions sans jamais talonner. La charge a été bien étudiée si l'on en juge par l’absence de turbulences ; un bon point pour l'évent Flowport ! (...) On s’étonnera de ce que les CM5 peuvent produire en termes d'accélération et de puissance de feu. bien sûr, elles sont à ranger dans la catégorie des moniteurs de taille moyenne en non pas des miniatures. Elles peuvent donc s'exprimer avec une certaine carrure. Mais de là à nous scotcher sur certains extraits comme la section rythmique de Miles Away (toujours sur SOTU, le dernier Depeche Mode), c'est étonnant. (...) Bien que les CM5, de par leur taille, n'aient pas vocation à s'exprimer dans les plus grandes pièces, elles savent pourtant reproduire la sensation d'aération qui décompresse la musique enregistrée. Par conséquent, leur prestation scénique met l'accent sur l'espace et permet d'apprécier la musique dans toute sa dimension. (...) Les CM5 seront donc un choix judicieux pour les audiophiles exigeants dont l'espace vital n'est pas infini, mais qui souhaite néanmoins pouvoir profiter d'une écoute parfois musclée. Les CM5 sauront donner de la voix sans s’essouffler.''

Haute Fidelité

Nous vous conseillons également

JM Reynaud Folia EX Edition limitée Blanc
Exclusif
120 W, HP grave-médium 13 cm, charge asymétrique accordée, tweeter à dôme soie et pièce de phase, sensibilité 86 dB /W/m, 60 Hz à 22 kHz
KEF R100 Blanc laqué
100 W, HP grave-médium 12.5 cm, bass reflex, 86 dB
Jamo C103 Noir laqué
150 W, HP grave/médium 18 cm, bass-reflex, 88 dB, tweeter à guide d'ondes
Denon AVR-X2300W
7.2, 95 W /canal, HDMI 2.0, scaler 4K, Dolby Atmos, Audyssey MultEQ XT, WiFi, Bluetooth, AirPlay, DLNA, Spotify, USB

Coût total du crédit pris en charge par Son-Vidéo.com.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Voir conditions et mentions légales.