B&W CM1 Vue principale Pin It
B&W CM1

Récompensé par la presse

Points forts

  • Qualités musicales
  • Qualité des haut-parleurs
  • Puissance admissible jusqu'à 100 Watts
  • Technologies haut de gamme
  • Précision des registres

Tout savoir sur B&W

4.7 sur 5 (Moyenne sur 223 notes)
97% des internautes recommandent cette marque à un ami

B&W CM1
L'enceinte B&W CM1 a été conçue et développée simultanément à la 805S de la Série 800 et partage le haut-parleur et la technologie hybride de ce modèle, ainsi que sa remarquable capacité musicale. Elle perpétue une longue et éminente lignée d'enceintes qui ont la capacité de recréer un portrait extrêmement convaincant de la couleur, de l'énergie et de la beauté de la musique.

Le haut-parleur médium/grave équipé d'une membrane en Kevlar et l'aigu à dôme aluminium doté d'une charge tubulaire Nautilus, confèrent à l'enceinte CM1 une capacité saisissante à reproduire le plus fin détail musical. Le tweeter Nautilus élargit la réponse en fréquence de l'enceinte B&W CM1 à plus de 50 kHz afin d'obtenir de hautes fréquences plus naturelles. Malgré sa petite taille, la réponse en basses fréquences de l'enceinte B&W CM1 s'équilibre parfaitement avec les fréquences médium et aigus. La technologie Flowport, quant à elle, vise à réduire les turbulences internes. Le haut-parleur de graves est équipé d'un système magnétique réduisant les déformations des ondes sonores et permet une restitution intense, rapide et mélodieuse.

Les finitions en bois véritable sont disponibles en wengé, merisier, érable et laque noire. Les grilles noires sont solidaires de la façade grâce à un aimant, ce qui vous permet de les retirer sans compromis esthétique. La CM1 de B&W est une enceinte d'exception belle et racée, dédiée entièrement à votre plaisir musical.
Conception 2 voies

Puissance d'amplificateur : de 30 W à 100 W (8 ohms)

Aigu : dôme aluminium chargé par le tube accordé Nautilus
Diamètre : 25 mm
Basse/médium : structure en fibre de Kevlar et cône FST
Diamètre : 130 mm

Gamme de fréquences : -6 dB (à 45 Hz et 50 kHz)
Courbe de fréquence : 55 Hz à 22 kHz (± 3 dB)

Directivité (-2 dB sur la courbe de référence)
Horizontale : + de 60°
Verticale : + de 10°

Distorsion harmonique : 2nde et 3ème harmoniques (90 dB, 1 m)
Inférieure à 1% de 110 Hz à 22 kHz

Sensibilité : 84 dB SPL (2.83 V, 1 m)
Impédance nominale : 8 ohms (minimum 3 ohms)
Fréquences de filtrage interne : 4 kHz

Dimensions (lxhxp) : 165 x 280 x 276 mm - Poids : 6,7 kg
Membrane en Kevlar
Le médium est la partie du spectre sonore où se concentre toute l action musicale, et une reproduction équilibrée du médium est une qualité essentielle pour toute enceinte acoustique. C'est ici qu intervient le Kevlar. B&W l'a choisi depuis 1974, et ce pour une bonne raison. La fibre de base est tout d'abord enduite d'une résine de rigidification qui va permettre de former le cône. Celui-ci est ensuite traité avec un revêtement polymère, qui scelle les fibres entre elles et ajoute un amortissement bénéfique. Le résultat est une membrane semi-flexible, qui offre un amortissement particulier et régulier, inconnu sur les autres types de matériaux, qui maintient une directivité constante quelle que soit la fréquence reproduite, et n'induit que très peu de traînage, qui reste totalement imperceptible pour les auditeurs. Non seulement il délivre un son plus transparent, mais sur une largeur plus importante.

Réglage filtre
Les parties d'une enceinte qui effectuent le dur travail mécanique, les haut-parleurs, agissent sur les signaux qui sont distribués par l'équipement électrique : le filtre de transition. Il faut avant tout prendre en considération sa simplicité. Certaines enceintes nécessitent des filtres de transition complexes pour compenser les défauts dans leurs haut-parleurs. Plus la conception mécanique est performante, plus la conception électronique peut être simple.

Nous nous efforçons toujours de comprendre entièrement pourquoi et comment certains composants influencent le son d'une enceinte. Les versions d'un même composant provenant de différents constructeurs altèrent significativement le caractère du son, la seule solution est de faire confiance à nos oreilles et de choisir quel son est le meilleur. Nous menons de nombreux test d'écoute en évaluant rigoureusement les performances de chaque composant jusqu'à ce que nous trouvions le composant optimal pour chaque position dans le circuit. Le réglage à l'oreille n'est possible que si le filtre de transition est simple et que la section de celui-ci, qui bénéficie peut-être de notre politique d'apprentissage par l'écoute, est la partie traitant le signal pour le tweeter. Dans la plupart des enceintes B&W, il est traité par un seul composant, choisi à l'écoute, qui préserve les détails les plus précis.

Tube effilé Nautilus
Le son du silence. Tous les sont émis par un haut-parleur ne sont pas bons à entendre. Celui qui se crée à l'arrière d'un haut-parleur en fonctionnement, dans un coffret conventionnel, peut même devenir envahissant au point de détériorer celui qui est émis par l'avant de la membrane. L'enceinte pionnière B&W Nautilus a définitivement résolu le problème des « boîtes ». Des tubes de charge arrière, progressivement effilés et remplis d'une ouate absorbante atténuent graduellement l'énergie de cette onde arrière, jusqu'à éliminer virtuellement toute résonance indésirable.

Ce principe de charge tubulaire Nautilus est peu à peu appliqué à toutes les enceintes B&W, même si cela n'est pas visible à l'oeil nu. L'onde est concentrée au travers d'un orifice des pièces polaires du haut-parleur, très loin du diaphragme, et elle disparaît progressivement dans le tube. Ainsi, tous les sons que vous entendez sont forcément les bons."
Tout au long de sa vie, John Bowers, le fondateur de Bowers & Wilkins Loudspeakers, a cherché sans relâche à se rapprocher le plus possible de la reproduction transparente d'un son enregistré. C'est cette quête qu'incarne aujourd'hui la mission menée par le leader mondial de la fabrication d'enceintes.

Les années 1960
En 1966, John Bowers et son ami de toujours Peter Hayward ont créé une manufacture appelée plus tard B&W Electronics, à Worthing, sur la côte sud de l'Angleterre. Ils se sont mis d'accord pour vivre de façon modeste, et pour réinvestir chaque profit dans l'activité de l'entreprise pour développer encore plus loin la recherche à la quête de l'enceinte parfaite.

Les années 1970
Tout au long de sa carrière, John a entretenu des relations très proches avec les ingénieurs de l'industrie du disque qui étaient pour lui une source vitale d'information sur la manière d'améliorer les enceintes. Suite à ces relations, la célèbre B&W 801 a été lancée en 1979 et est rapidement devenue l'enceinte de référence dans pratiquement tous les studios d'enregistrement de musique classique du monde, dont EMI Abbey Road, Decca et Deutsche Grammophon.

Les années 1980
B&W a rencontré un succès énorme avec la 801 originelle. Bowers s'est servi de ce succès pour soutenir encore d'avantage la recherche et le développement et a créé un centre de recherche destiné à son équipe d'ingénieurs dans le village typique de Steyning dans le West Sussex.

Les années 1990
L'un des produits les plus formidables qui soient sortis du centre de recherche de Steyning, et certainement le plus célèbre, est le Nautilus. Lancé en 1993, après cinq années de développement, le Nautilus a été décrit comme « certainement la meilleure enceinte que l'argent puisse acheter ».

Les années 2000
L'introduction des tweeters à dôme en diamant dans la série 800 repousse encore les limites de la technologie des tweeters, et est reconnue par la majorité des commentateurs de l'industrie comme la meilleure gamme d'enceintes jamais produite.

Le réponse en fréquence des CM1 se trouve être très propre avec une excellente couverture du spectre pour une enceinte bibliothèque. Ainsi, dans une pièce d'environ 25 m², elle n'aura aucune peine à reproduire les basses fréquence jusqu'en dessous de 40 Hz, ce qui est plutôt performant sur ce type de produit. La puissance potentielle de cette enceinte est également conséquente et on peut pousser le niveau très haut sans la sentir défaillir. Un point vraiment agréable et pratique pour des bibliothèques : la distorsion harmonique reste parfaitement maîtrisée à volume élevé. La scène sonore est vraiment large et le positionnement des sources dans le mixage net. Les CM1 offrent une bonne précision sonore tant qu'on se maintient à une distance raisonnable des enceintes. Dans ces conditions, l'image est très homogène.

Les Numériques

La CM1 de B&W est un chef d'oeuvre dans la catégorie mini-monitor audiophile. Petite par sa taille mais avec un grand coeur, la CM1 restitue la musique avec passion, elle procure des basses bien construites et un aigu clair, propre et doux. Le concept acoustique est basé sur un filtre minimaliste du premier ordre utilisant un condensateur de première qualité, soigneusement choisi, pour unir des haut-parleurs que B&W maîtrise maintenant parfaitement avec Kevlar et diaphragme aluminium, ajustés ici pour donner le meilleur d'eux-mêmes avec le type le plus pur de filtrage. Et la finition de la CM1 est parfaitement assortie à sa sonorité : l'enceinte est de forme simple et traditionnelle, avec des anneaux en aluminium poli pour habiller ses haut-parleurs. La CM1 apporte une touche de High-End, pour un prix assez modeste pour sa catégorie.

Eisa

''Comme beaucoup de petites enceintes, ce petit bijou de type mini-moniteur offre un très bon registre grave et une large dynamique pour un médium pure. Dans le registre médium, la CM1 est magique, un réalisme de timbre, une absence de grain, une palpabilité, une absence de coloration que des enceintes à cinq chiffres ne proposent pas. Étourdissante sur les voix et la musique acoustique.''

The Absolute Sound

Nous vous conseillons également

JM Reynaud Folia EX Edition limitée Blanc
Exclusif
120 W, HP grave-médium 13 cm, charge asymétrique accordée, tweeter à dôme soie et pièce de phase, sensibilité 86 dB /W/m, 60 Hz à 22 kHz
Cabasse MC170 Antigua Ebene
75 W, HP de grave/médium 17 cm, coaxial médium-aigu, 88 dB
Jamo C103 Noir laqué
150 W, HP grave/médium 18 cm, bass-reflex, 88 dB, tweeter à guide d'ondes
Elipson Prestige Facet 8B Noir
Nouveau
85 W, HP grave/médium 17 cm, bass reflex, 91 dB

Coût total du crédit pris en charge par Son-Vidéo.com.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Voir conditions et mentions légales.