OLED TV : le successeur annoncé du LCD et du plasma

OLED : le successeur annoncé du LCD et du plasma

De quoi s'agit-il ?

Une OLED (Organic Light-Emitting Diode - diode électroluminescente organique) est un composant capable de produire de la lumière à partir d'une substance organique qui s'illumine lorsqu'elle est traversée par un courant électrique. Appliquée au domaine des téléviseurs, cette technologie permet une conception d'écran similaire à la technologie plasma, chaque pixel émettant sa propre source de lumière, mais avec une finesse d'écran jusqu'ici inconcevable.

Comment fonctionne un téléviseur OLED ?

Structure TV LCD - TV OLED

À la différence d'un écran LCD, constitué d'un système de rétro-éclairage (néon ou LED), de nombreux filtres et d'une matrice LCD monochrome, l'écran OLED comporte une unique structure très fine composée d'une multitude de diodes OLED de couleurs (généralement RVB - Rouge Vert et Bleu) à l'arrière duquel se trouve un film transistor chargé d'allumer et d'éteindre chaque pixel. Cette caractéristique offre toute latitude pour la création de très grands écrans UHD ultra fins et très légers.

Un taux de contraste optimal

Tout comme le plasma, la technologie OLED ne nécessite pas de système de rétro-éclairage, chaque pixel intégrant sa propre source lumineuse. De fait, lorsqu'un pixel est éteint, on obtient un vrai point noir, contrairement à la technologie LCD ou de la lumière résiduelle peut déborder ou filtrer au travers d'un pixel opacifié. Il en résulte une supériorité très nette de la technologie OLED sur la technologie LCD en termes de contraste.

Des images plus lumineuses avec moins d'énergie

Avec la technologie LCD, la puissance lumineuse du rétro-éclairage perd près de la moitié de son intensité en traversant le filtre polarisant et environ deux tiers encore en traversant les filtres de couleurs. La technologie LCD nécessite donc un rétro-éclairage très puissant : cela peut être source de fuites de lumières dans les zones sombres de l'image avec pour résultat des noirs qui sont gris et des couleurs qui peuvent manquer de tonus. Cela augmente également la quantité d'énergie nécessaire au fonctionnement de l'appareil.
Les écrans OLED délivrent des images plus lumineuses tout en étant plus économes en énergie puisqu'ils ne nécessitent pas de rétroéclairage puissant - il n'y a pas de filtre polarisant ni de filtres de couleurs - et que les pixels qui sont éteints ne consomment rien.

Des couleurs plus riches

Avec la technologie OLED, la qualité de reproduction des couleurs est bien supérieure à celle des téléviseurs LCD et se montre comparable à celle des meilleurs écrans plasma, atteignant 100% du diagramme NTSC. Pour ce faire, certains fabricants, à l'instar du coréen LG, utilisent une matrice de pixels à 4 couleurs, avec un sous pixel blanc en plus des traditionnels sous pixels rouge, vert et bleu. L'image obtenue est plus lumineuse et la combinaison avec le taux de contraste naturellement très élevé de la dalle OLED élargie la gamme des couleurs reproduites : les images sont beaucoup plus subtiles et nuancées, beaucoup plus naturelles.

Un angle de vision optimal

Un angle de vision optimal

Contrairement à la technologie LCD qui est très directive et nécessite de se trouver bien en face de l'écran pour bénéficier d'une qualité d'image optimale, la technologie OLED offre un angle de vision bien plus étendu, comparable à celle d'un téléviseur plasma. La lumière diffusée par une dalle OLED étant plus diffuse, le confort de vision est optimal : que vous soyez en face de l'écran, sur un côté, au dessus ou en dessous, vous profitez d'une qualité d'image identique, sans perte de luminosité ni dérive colorimétrique.

Des images plus fluides

Des images plus fluidesLe défaut majeur des dalles LCD lorsqu'on regarde un film d'action ou un événement sportif, c'est le temps de latence, c'est-à-dire le temps que met un pixel pour passer du noir au blanc puis revenir au noir. Un temps de latence élevé entraîne un phénomène de rémanence (traînage de l'image, image "fantôme", saccades). Avec la technologie OLED, finies les saccades et la rémanence. Le temps de réponse est inférieur à 0,1 ms, là où les meilleures dalles LCD affichent un temps de réponse de 2 à 5 ms. La technologie OLED s'approche ici des performances du plasma (les meilleures dalles plasma offrent un temps de réponse pouvant atteindre 0,001 ms) et promet donc des images plus fluides et une meilleure définition sur les images en mouvement, sans effet de flou.

Cure d'amaigrissement !

L'extrême finesse de la matrice OLED et l'abandon du rétroéclairage rendent possible la conception d'écrans d'une épaisseur de l'ordre d'un demi centimètre, voire moins, pour une diagonale de plus de 127 cm ! Cette finesse s'accompagne d'une légèreté record puisque, à taille égale, un téléviseur OLED est deux fois plus léger qu'un téléviseur LCD LED.

Tout en souplesse...

Extrêmement fine, la matrice OLED est également extrêmement souple, ce qui ouvre des perspectives inédites pour le design des téléviseurs et pour l'intégration des écrans dans les objets du quotidien. LG et Samsung présentent au CES 2013 des modèles de téléviseurs OLED incurvés (écrans courbes) qui offrent un confort de visionnage optimal. Le téléviseur Samsung KE55S9C est le premier téléviseur OLED à dalle incurvée commercialisé en France. LG propose également son téléviseur OLED à écran courbe, sous la référence LG 55EA980V. Cette souplesse pourrait également faire de nos smartphones des accessoires de mode avec un écran-bracelet à enrouler autour du poignet, par exemple.

La technologie OLED serait-elle donc parfaite ?

Chaque médaille ayant son revers, la technologie OLED n'est pas sans défaut.
D'abord sa durée de vie, qui semble moindre que celle des meilleures dalles LCD et plasma, même si les plus grands fabricants espèrent atteindre très prochainement une espérance de vie dépassant 50000 heures.
Ensuite, la sensibilité au marquage lors de l'affichage prolongé d'images statiques (logos de chaînes TV, compteur de vitesse dans un jeu de simulation automobile, etc.), comparable à celle des premières générations de plasma, qui se manifeste par une rémanence (image fantôme) de toute image statique trop longtemps affichée. Pour le moment, ce phénomène est irréversible mais il ne fait aucun doute que les fabricants trouveront une solution à ce problème, comme ce fut le cas avec les téléviseurs plasma qui ne souffrent plus de ce défaut depuis plusieurs années.
Enfin, comme pour toute nouvelle technologie, le prix d'achat est pour le moment bien plus élevé que celui d'un téléviseur LCD ou TV plasma. Mais il devrait rapidement baisser grâce à la concurrence entre les différents acteurs du marché.


Nous vous conseillons

Haier LDH32V150

Haier LDH32V150
Téléviseur HD Haier LDH32V150

Ajouter au panier

Samsung UE32J5000

Samsung UE32J5000
Téléviseur LED Samsung UE32J5000

Ajouter au panier

Panasonic TX-32DS500E

Panasonic TX-32DS500E
Téléviseur LED Panasonic TX-32DS500E

Ajouter au panier

LG OLED55E6V

LG OLED55E6V
Téléviseur OLED LG OLED55E6V

Ajouter au panier

LG OLED65B6V

LG OLED65B6V
Téléviseur OLED LG OLED65B6V

Ajouter au panier

LG OLED65E6V

LG OLED65E6V
Téléviseur OLED LG OLED65E6V

Ajouter au panier

Toutes les catégories associées :