TV OLED : notre sélection

1 769 €
4,7
164 cm, Ultra HD Premium, HDR10+/HLG, 4xHDMI 2.0, Smart TV WiFi, enregistrement TV USB, THX 4K Display.
1 790 €
139 cm, HDR10+/Dolby Vision/HLG, 4xHDMI, WiFi/Bluetooth, enregistrement TV USB, THX 4K Display, étalonnage professionnel.
3 990 €
164 cm, OLED, HDR 10 bits / Dolby Vision / HLG, son Acoustic Surface Audio+, 4xHDMI, WiFi, Android TV, Google Assistant.

Téléviseurs TV OLED

Les TV OLED (Organic Light-Emitting Diode) utilisent trois diodes de couleurs primaires par pixel affiché (parfois quatre avec un sous pixel blanc supplémentaire) et s'affranchissent du traditionnel rétro-éclairage. Plus lumineuse, plus contrastée, offrant un angle de vision exceptionnel, l'image des TV OLED est le meilleur passeport pour l'Ultra Haute Définition. Pour ne rien gâcher, ces téléviseurs sont économes en énergie et offrent un design très séduisant.

Pour en savoir plus
Comprendre pour choisir

Découvrez tout le potentiel des TV OLED

 Découvrez tout le potentiel des TV OLED

Les TV OLED sont à l'heure actuelle celles qui offrent l'expérience visuelle la plus intense avec des noirs profonds, un contraste infini et des couleurs d'une richesse incomparable.

TV OLED : de quoi s'agit-il ?

Une OLED (Organic Light-Emitting Diode - diode électroluminescente organique) est un composant capable de produire de la lumière à partir d'une substance organique qui s'illumine lorsqu'elle est traversée par un courant électrique. Les téléviseurs OLED n'ont donc pas besoin de rétroéclairage pour fonctionner, puisque chaque pixel génère sa propre lumière. Cette technologie permet de concevoir des TV d'une extrême finesse.

Comment fonctionne une TV OLED ?

La dalle d'un téléviseur OLED adopte une multitude de diodes OLED. Chaque pixel comprend ainsi 4 sous-pixels constitués chacun d'une OLED de couleur qui émet sa propre lumière (généralement RVBW - Rouge, Vert, Bleu et Blanc). Les deux faces de la dalle OLED sont recouvertes d'un film transistor (celui de la face avant est transparent) chargés de faire passer un courant électrique pour allumer et éteindre chaque sous-pixel. Cette conception spécifique permet de fabriquer des écrans de TV OLED ultra fins et très légers. Les écrans des TV LCD LED, constitués d'un système de rétro-éclairage LED, de nombreux filtres et d'une matrice LCD monochrome, ne peuvent atteindre une telle finesse.

Chaque pixel d'un TV OLED peut être éteint ou allumé individuellement, avec une intensité lumineuse plus ou moins importante. La technologie OLED permet ainsi d'obtenir un contraste infini et des couleurs particulièrement riches et nuancées.

Un TV LCD ou un TV QLED est pour sa part constitué d'un système de rétro-éclairage (LED), de nombreux filtres et d'une matrice LCD monochrome. Le rétroéclairage des dalles LCD peut être direct (rétroéclairage DLED , Direct LED ou Full LED) mais il est le plus souvent indirect (rétro-éclairage Edge-LED), cette technologie permettant d'affiner l'épaisseur des TV LED. L'inconvénient majeur de cette technologie de rétro-éclairage Edge LED, c'est que le rétroéclairage n'est pas homogène et peut difficilement être localisé avec précision.

TV OLED : noir absolu

Contrairement aux TV LCD LED, les TV OLED ne nécessitent pas de système de rétro-éclairage : chaque pixel intègre sa propre source lumineuse dont l'intensité peut être modulée, pour afficher un point plus ou moins lumineux. Lorsqu'un pixel est éteint, on obtient un véritable point noir.

Un noir absolu est par contre très difficile à obtenir avec les technologies LCD LED et QLED qui exploitent un rétroéclairage Edge LED : de la lumière résiduelle peut déborder ou filtrer au travers d'un pixel opacifié. Cela peut se traduire à l'écran par un effet de halo lumineux (appelé clouding ou blooming) autour de certains éléments de l'image clair qui se détachent sur un fond sombre. Les zones les plus sombres de l'image ne sont jamais véritablement noires, mais au mieux d'un gris très foncé.

Vue en coupe d'un TV LCD avec rétro-éclairage Edge LED
Pour afficher la lune sur un ciel nocturne (à gauche sur le schéma), la technologie Edge LED implique de rétro-éclairer une bande verticale de la largeur de la lune sur toute la hauteur du téléviseur (à droite du schéma). Résultat : un halo lumineux vertical se forme sur l'image.

Avec les TV OLED, ce phénomène est impossible. Comme chaque pixel OLED peut être complètement éteint si nécessaire, les noirs sont vraiment noirs, au point que l'écran d'un TV OLED allumé qui n'affiche aucune image est imperceptible dans une pièce plongée dans l'obscurité. Un TV LCD ou QLED serait quant à lui immédiatement perceptible : on distinguerait sa dalle grise.

Vue en coupe d'un TV OLED
Comme chaque pixel OLED dispose de sa propre source lumineuse, seuls ceux qui servent à afficher la lune sont allumés au maximum. Le ciel nocturne tout autour est bien plus sombre qu'avec un TV LCD Edge LED.

TV OLED : contraste réaliste, couleurs plus riches

Les TV OLED présentent une supériorité très nette sur les TV LCD en termes de contraste et de saturation des couleurs. Avec la technologie OLED et son contraste infini, la reproduction des couleurs est plus dynamique. La possibilité pour la technologie OLED de produire un noir plus dense, plus intense, permet de mieux faire ressortir les nuances de couleurs affichées sur les TV OLED. Les couleurs sont plus vives, plus saturées, plus naturelles.

TV OLED : angle de vision optimal

Un angle de vision optimal

Contrairement à la technologie LCD qui est très directive et nécessite de se trouver bien en face du téléviseur pour bénéficier d'une qualité d'image optimale, la technologie OLED offre un angle de vision bien plus étendu. La lumière diffusée par une TV OLED étant plus diffuse, le confort de vision est optimal : que vous soyez en face du téléviseur OLED, sur un côté, au dessus ou en dessous, vous profitez d'une qualité d'image identique, sans perte de luminosité ni dérive colorimétrique.

TV OLED : images fluides

Le défaut majeur des TV LCD lorsqu'on regarde un film d'action ou un événement sportif, c'est le temps de latence, c'est-à-dire le temps que met un pixel pour passer du noir au blanc puis revenir au noir. Un temps de latence élevé entraîne un phénomène de rémanence (traînage de l'image, image "fantôme", saccades).

Avec les TV OLED, finies les saccades et la rémanence. Le temps de réponse est inférieur à 0,1 ms, là où les meilleures TV LCD affichent un temps de réponse de 2 à 5 ms. Les TV OLED s'approchent ici des performances du plasma (les meilleures dalles plasma offraient un temps de réponse pouvant atteindre 0,001 ms) et promet donc des images plus fluides et une meilleure définition sur les images en mouvement, sans effet de flou.

TV OLED : plus minces

L'extrême finesse de la matrice des TV OLED et l'abandon du rétroéclairage rendent possible la conception d'écrans d'une épaisseur de l'ordre d'un demi centimètre, voire moins, pour une diagonale de plus de 127 cm ! Cette finesse s'accompagne d'une légèreté record puisque, à taille égale, une TV OLED est deux fois plus légère qu'un téléviseur LCD LED.

Finesse TV OLED : vue de dessus

Les TV OLED sont particulièrement fins, ce qui permet de les intégrer de manière plus discrète.

Par ailleurs, la technologie OLED permet de produire des dalles souples qui supportent d'être recourbées. Le téléviseur OLED LG à écran enroulable conçu par le fabricant coréen s'escamote ainsi complètement dans un coffre qui intègre l'électronique et la partie audio, avec un encombrement réduit. Lorsqu'on ne l'utilise pas, l'écran de ce téléviseur OLED disparait complètement, comme un écran de projection

TV OLED : le téléviseur parfait ?

Chaque médaille ayant son revers, la technologie OLED n'est pas sans quelques petits inconvénients.

La longévité

Les détracteurs des TV OLED lui opposent sa soit disant moindre durée de vie que celle des meilleures dalles LCD. Les fabricants de TV OLED tablent pourtant sur une espérance de vie supérieure à 50 000 heures, soit tout de même 27 ans à raison de 5 heures d'utilisation quotidienne !

La sensibilité au marquage

Les premières générations de TV OLED pouvaient être sujettes au marquage lors de l'affichage prolongé d'images statiques (logos de chaînes TV, compteur de vitesse dans un jeu de simulation automobile, etc.). Ce marquage se manifestait par une rémanence (image fantôme) de toute image statique trop longtemps affichée. Pour éviter cela, les fabricants intègrent désormais aux TV OLED un système anti-marquage efficace qui fait varier de manière imperceptible à l'oeil l'état des pixels affichant de manière prolongée la même image. Résultat : en utilisation standard, les TV OLED ne présentent plus de problème de marquage.

Un prix élevé

Comme pour toute nouvelle technologie, le prix des TV OLED à leur lancement était plus élevé que celui d'un TV LED classique. Aujourd'hui, grâce à des investissements massifs dans des usines de productions de dalles OLED très performantes, LG est en mesure de produire plus de dalles et d'en abaisser les coûts de fabrication.
Par ailleurs, Sony, Philips, Loewe et Panasonic proposent des TV OLED conçues avec des dalles OLED fabriquées par LG. La multiplication des acteurs sur ce marché contribue ainsi à faire baisser les prix des TV OLED qui sont de plus en plus abordables.