Comment bien choisir son système audio ?

Comment bien choisir son système audio ?

McIntosh MX-A70Choisir une chaîne haute-fidélité adaptée à ses goûts, à son budget et à ses attentes n'est pas forcément chose aisée. Quelles marques choisir ? Quelle puissance pour l'amplificateur ? Vers quel type d'enceintes s'orienter ? Quel budget consacrer à chaque élément ? Ce sont autant de questions qui se posent immanquablement au futur acheteur.

Ce guide ne prétend pas faire un tour exhaustif de la question ni proposer une méthode infaillible pour déterminer quels sont les produits les plus adaptés à chaque situation et à chaque budget.
Plus modestement, il se destine à vous guider dans vos choix, à vous aider à vous poser les bonnes questions, afin de vous offrir un maximum de clés pour comprendre et composer la chaîne haute-fidélité qui vous ressemble. Car quel que soit le niveau d'investissement consenti, on espère toujours obtenir le meilleur rapport émotion/prix.

Le local d'écoute

Avant toute chose, il convient de choisir des enceintes proportionnées à la taille de la pièce d'écoute. Une micro-chaîne avec des enceintes compactes sera à la peine dans une pièce de 40 m² ou plus, avec de forts risques de saturation lorsqu'on sera amené à pousser le volume pour remplir cet espace. Inversement, une chaîne surpuissante avec de grosses enceintes colonne ne sera pas adaptée à un studio ou à un petit salon, qui seront vite saturés de basses envahissantes (les pièces et appartements voisins également !), au détriment des médiums et des aigus.


Denon Ceol N9Denon Ceol N9

Si votre pièce est petite, c'est-à-dire moins de 12 m², inutile de compter percevoir les fréquences inférieures à 35 Hz qui ne seront audibles que de la pièce à côté ! À l'opposé, pour les grandes pièces, à partir de 30 m², il faut tenir compte de l'atténuation liée à la distance entre les enceintes et l'auditeur, selon sa position d'écoute.

La réponse en grave est déterminante pour l'encombrement. Il est beaucoup plus facile de faire des enceintes compactes de bonne qualité quand on fait l'impasse sur les octaves les plus basses. Ce manque n'est pas trop gênant si l'enceinte est bien équilibrée, et peut éventuellement être compensé par l'ajout d'un caisson de basses.

Onkyo CS-265

Réservez donc les enceintes colonne à 3, 4 voire 5 haut-parleurs à une salle dédiée ou à un grand salon (plus de 20 m²), et choisissez plutôt des enceintes compactes de qualité pour votre chambre ou pour un petit salon (moins de 15-20 m²). Vous gagnerez aussi de la place !

Quel niveau de performances choisir ?

Denon PMA-50Concernant la source, selon qu'il s'agisse d'un lecteur CD, d'un lecteur réseau ou d'un ordinateur, on prêtera particulièrement attention à la mécanique de lecture (qui doit être stable et silencieuse), au transport du flux numérique jusqu'au convertisseur (respect du signal, protection contre les bruits et les interférences), au DAC lui même (sur-échantillonnage ou pas, fréquence de travail) et aux étages de sortie analogiques, ces derniers contribuant de manière primordiale à la musicalité du signal reproduit. Si votre source principale est votre ordinateur et ses gigaoctets de musique numérisée, le DAC USB est incontournable pour profiter d'une qualité audio optimale. Outre la conversion numérique/analogique, les DAC audio les plus performants sont dotés d'un port USB asynchrone qui s'affranchit de la fréquence d'horloge originale du signal, souvent perturbée par tous les circuits électroniques de l'ordinateur, pour cadencer le débit des données entrantes sur sa propre horloge, bien plus fiable. Ne négligez pas la qualité d'encodage de vos fichiers audio et privilégiez dans la mesure du possible les formats de compression sans perte (Lossless), voire les fichiers HD.

Pro-Ject RPM-1.3 Inspiration IIIPour une platine vinyle, la chasse aux vibrations indésirables est un facteur clé car la cellule y est très sensible. La cellule phono fonctionne comme un microphone pour amplifier la lecture des informations lues par le diamant sur le micro-sillon. La moindre perturbation de la pointe sur le disque est donc immédiatement perçue dans les enceintes ! Si le bras de lecture doit être le plus léger possible, le socle et le plateau gagnent à être lourds et inertes. Le travail sur la suspension du moteur, voire son découplage, contribue également à la lutte contre les vibrations et donc à la qualité de la reproduction.

Pathos New Classic One MKIIILa puissance d'un amplificateur n'est pas un critère de choix absolu. Bien sûr, elle doit être confortable, une puissance de 2 x 25 Watts RMS pouvant être admise comme le minimum acceptable. Mais elle doit surtout être adaptée à la taille de votre pièce et aux caractéristiques des enceintes. Par ailleurs, le nombre et la nature des entrées audio, la présence ou non de fonctions de correction acoustique (balance, tonalité) ou la possibilité de le commander à distance sont des critères de choix à part entière.

B&W CM9 S2Les enceintes, enfin, doivent être proportionnées à la pièce d'écoute, comme on l'a vu plus haut, et adaptées à l'impédance et à la puissance de l'amplificateur. Leur sensibilité est un élément à bien prendre en compte également. Ainsi, des enceintes ayant une sensibilité peu élevée demanderont plus de puissance pour obtenir un certain niveau sonore. À l'inverse, des enceintes à la sensibilité élevée pourront se contenter d'un amplificateur à la puissance plus modeste pour produire le même niveau sonore.

Quel est le maillon le plus important ?

Chaque maillon d'une chaîne haute-fidélité a son importance, que ce soit la source, l'amplificateur (ou le couple ampli/pré-ampli) ou les enceintes. Certes, l'enceinte peut sembler prépondérante. D'abord parce qu'elle est le dernier élément avant nos oreilles : c'est elle qui convertit le signal électrique de puissance en une vibration acoustique. Ensuite parce que tous les spécialistes conviennent du fait que l'on conserve de bonnes enceintes plus longtemps que tout autre maillon de la chaîne. Mais de bonnes voire de très bonnes enceintes ne sauraient faire de miracle avec une source de mauvaise qualité et/ou une amplification anémique à l'alimentation trop faiblarde pour ne pas saturer dès que l'on pousse le volume.

Elipson MC / Focal Aria

C'est pourquoi il faut toujours avoir comme objectif de créer un système équilibré. La performance globale d'un système est toujours limitée par son maillon le plus faible.
Il est donc inutile, voire contre productif, de choisir des enceintes performantes si votre amplificateur maltraite le signal ou si votre source principale est un lecteur DVD basique ou encore votre ordinateur et sa ribambelle de fichiers audio MP3 ultra-compressés ! De très bonnes enceintes risquent en effet de faire ressortir les défauts d'une source de mauvaise qualité, qui auraient été gommés par des enceintes plus modestes.

Le maître mot qui doit guider le choix est l'équilibre, d'un bout à l'autre de la chaîne. Et s'il doit y avoir un élément de meilleur qualité que les autres, mieux vaut qu'il s'agisse de la source, plutôt que des enceintes, pour que le signal d'origine soit toujours le meilleur possible. Gardez également à l'esprit que tout appareil électronique et toute enceinte demande une période de rodage avant d'atteindre son plein potentiel.

Les câbles et les accessoires

QED Reference AudioNorStone Silver 250Les câbles de liaison et les câbles d'enceintes sont destinés à transporter le signal audio dans les meilleures conditions possibles, depuis la source jusqu'aux enceintes. Comme pour les enceintes et les électroniques, il en existe de différentes qualités, à tous les prix. Le choix doit donc se faire en harmonie avec les autres éléments constitutifs de la chaîne. Tout comme vous ne chausseriez pas une voiture citadine de petite cylindrée avec des pneus de Formule 1, ni l'inverse d'ailleurs (!), vous ne choisirez pas un câble de modulation ou un câble d'enceintes haut de gamme pour une installation hi-fi standard, ni un câble basique pour une chaîne d'exception.

Changer le câble d'alimentation d'origine pour un câble d'alimentation blindé haute qualité peut modifier de manière significative les performances d'un système audio haute fidélité. Nous n'en sommes pas conscients, mais notre environnement est souvent très pollué par les ondes électromagnétiques générées par les courants circulant dans les câbles d'alimentation. Chaque appareil électrique génère des fluctuations sur le réseau (pics, surtensions) ou provoque une variation des champs électromagnétiques dans l'air environnant. Les effets se produisent autour de l'appareil lui-même et sur son alimentation secteur, mais peuvent également affecter les interconnexions entre les différents éléments d'une chaîne hi-fi. Les signaux audio de faible puissance acheminés via les câbles RCA par exemple, sont extrêmement sensibles aux interférences générées par ces champs électromagnétiques. L'utilisation d'un câble d'alimentation électrique haut de gamme limite les rayonnements électromagnétiques et permet généralement d'obtenir une meilleure qualité de silence (absence de souffle), un niveau de détail plus élevé et une scène sonore mieux spatialisée. Le bruit de fond est réduit, la musique s'exprime de manière plus fluide et plus vivante.

EAT Current Conductor

Plusieurs types d'accessoires permettent également d'optimiser le fonctionnement d'une chaîne haute-fidélité. On peut ainsi faire reposer les enceintes et les électroniques sur des pointes de découplage ou sur des pieds amortisseurs de résonance. On peut aussi utiliser des fiches bananes ou de fourches aux extrémités des câbles pour sécuriser et garantir une connexion optimale. On peut enfin agir sur la qualité du courant électrique qui alimente les différents éléments de la chaîne en utilisant un filtre secteur ou une multiprise filtrée. Dans tous les cas, on admet couramment que la somme allouée aux câbles et aux accessoires compte pour environ 10 à 15 % du budget total.

Optimiser sa chaîne Hi-Fi / home-cinéma

Le budget

Que vous décidiez de mettre 1000 €, 10000 € ou bien plus dans une chaîne haute-fidélité, il n'existe pas de règle absolue, si ce n'est celle de conserver un certain équilibre entre les différents éléments.
Prenons l'exemple d'une chaîne constituée d'un amplificateur (ou couple ampli + pré-ampli), d'un lecteur CD ou d'un lecteur réseau, d'une paire d'enceintes et de tout le câblage et les accessoires nécessaires. Sur un budget de 2000 €, il serait ainsi déraisonnable d'allouer 1600 € aux seules enceintes et les 400 € restant à l'amplificateur, au lecteur CD ou réseau et aux câbles et accessoires. Une meilleure répartition du budget serait d'allouer environ 800 € aux enceintes, 700 € à l'amplificateur ou au couple ampli-préampli, 300 € au lecteur CD ou réseau et 200 € au câblage et aux accessoires, ou de rester dans cet ordre de proportions. Sur la base du même budget, on peut envisager le remplacement du lecteur CD ou réseau par une platine vinyle coûtant entre 300 € et 500 €, en adaptant proportionnellement la part allouée aux électroniques et aux enceintes.

Là encore, tout est question d'équilibre, et le fait de dépenser des sommes folles ne garantit pas un résultat optimal. Des éléments achetés à prix d'or mais mal assortis ou installés dans une pièce trop "brillante" peuvent conduire à une écoute médiocre, voire fatigante. À l'inverse, une chaîne plus modeste mais harmonieusement composée et optimisée peut vous offrir d'intenses émotions musicales.

Si vous avez le moindre doute ou la moindre question concernant la composition de votre future chaîne, ou l'évolution de votre chaîne existante, n'hésitez pas à contacter nos téléconseillers-vendeurs pour obtenir un conseil personnalisé.