Cellules hi-fi Ortofon SPU GM Models

Ortofon SPU

Avec l’invention de la fameuse cellule stéréo SPU en 1958, Ortofon a su imposer son nom auprès des mélomanes et audiophiles du monde entier et asseoir sa réputation dans le monde de l’audio analogique. Le simple fait que les cellules SPU sont en production depuis plus d’un demi-siècle est la preuve même de leur qualité et de la beauté de leur son. La série SPU est la seule gamme de cellules stéréo Ortofon dont la production n’a jamais cessé depuis 1958, méritant ainsi largement sa réputation mondiale de référence dans le domaine de la restitution audio en analogique.

Développée par l’ingénieur Robert Gudmandsen, la cellule SPU tient son nom de l’anglais “stereo pick-up” (capteur stéréo), le terme de “pick-up” étant généralement utilisé pour parler des cellules dans les années 50 et 60. Basée sur les 10 années d’expériences déjà accumulées par Ortofon dans le domaine des cellules phono mono, la cellule SPU n’a eu aucun mal à créer un nouveau standard pour les utilisations professionnelles et audiophiles et qui fera office de référence pour les décennies à venir.

En mettant en oeuvre deux bobines de faible impédance associées à de très fins fils de cuivre utilisés pour permettre une lecture optimale des deux côtés d’un sillon stéréo, la bobine SPU a donné naissance à ce qui est aujourd’hui connu comme le son Ortofon, c’est-à-dire une restitution garnie de basses riches et d’aigus clairs, pour un résultat reconnaissable entre mille.

À sa création, la cellule SPU offrait un son incomparable et se plaçait sans mal au-dessus de toute compétition. Rien n’a changé aujourd’hui et les cellules de la gamme SPU offrent toujours ce son unique si prisé par les audiophiles, particulièrement au sein d’une installation haut de gamme composée d’électroniques à tubes et d’enceintes à pavillons.