Frais de port offerts dès 50 € d'achat ! Voir conditions.

Claviers gaming

Claviers gaming : notre sélection

49 €
Promotion
Filaire, 7 commandes programmables, touches silencieuses, repose-poignet amovible, éclairage LED à 5 zones.
54 €
Nouveau
Filaire, touches à membrane, format compact TKL, rétroéclairage, indice de protection IP32.
124,90 €
Filaire, touches mécaniques Titan Switch Mechanical, éclairage LED.

Les claviers gaming sont dotés de touches mécaniques, optiques ou à membranes pour assurer une réactivité optimale et un grand confort de frappe. Les claviers gamer proposent généralement des fonctions programmables pour s'adapter à votre style de jeu, tandis que l'éclairage RGB vous plonge dans l'ambiance du jeu. Pièce centrale de votre ordinateur, le clavier gaming offre une nouvelle expérience de jeu pour prendre l'avantage sur les adversaires.  

Trier par
Chargement…

Choisir un clavier gaming

Interface homme-machine par excellence, le clavier s’est transformé avec le temps en un outil de précision de haute-technologie. Aujourd’hui au service des gamers, ils revêtent plusieurs types de touches et de fonctions qui peuvent faire une réelle différence en jeu. Comment améliorer la réactivité des touches ou, au contraire, sont-elles trop sensibles, ai-je besoin de rétroéclairage, qu’est-ce qu’un clavier membrane ? Autant de questions auxquelles ce guide d’achat répond pour vous aider à déterminer quels sont vos besoins afin de bien choisir votre clavier gaming idéal.

Clavier gaming avec interrupteurs mécaniques RED

Les claviers gaming sont aujourd’hui des concentrés de technologie que les fabricants développent pour que vous puissiez performer le plus possible en jeu. Le choix des interrupteurs sous la touche est l’une des caractéristiques très populaires des claviers mécaniques.

Quels sont les différents types de clavier ?

Clavier membrane

Ces claviers sont les plus courants dans le monde de la bureautique. En plus d’être très abordables, ils sont silencieux et bénéficient d’un toucher rapide et fluide. Le problème est qu’ils ne sont pas précis et que le toucher peut souvent se dérober sous votre doigt, voire appuyer sur deux touches en même temps. Même s’ils conviennent très bien pour un usage gaming, la réactivité n’est pas aux standards du gamer confirmé. De plus ce type de clavier possède des problèmes de ghosting (appuyer sur plusieurs touches en même temps ne déclenche pas chaque touche mais seulement les deux ou trois premières – si ce n’est que la première). Pour autant, les fabricants n’ont pas abandonné cette technologie comme le prouve avec brio la marque danoise et son clavier gaming SteelSeries Apex 3. Bien qu’il présente une résistance aux projections d’eau, la durabilité générale de ce type de clavier est moindre que ses homologues chiclets et mécaniques. 

Clavier gaming Steelseries Apex 3

SteelSeries nous prouve que les claviers à membrane ont toujours leur place dans le monde du gaming avec le modèle Apex 3.

Clavier gomme ou chiclet

Très utilisé par certaines marques (comme Apple) ou sur les ordinateurs portables, ce clavier est destiné à la frappe de texte. Il a l’avantage d’être très silencieux, de présenter un profil très fin (touches très plates) et des lettres plutôt espacées entre elles. Il n’est pas du tout destiné au jeu, on glisse facilement d’une touche à l’autre et se repérer sur ce clavier en regardant son écran peut prêter à confusion. La réactivité n’est pas non plus à la hauteur du gamer confirmé. 

Clavier mécanique et opto-mécanique

Le Saint-Graal du gamer puisqu’il offre tous les avantages dont il a besoin. Le plaisir de la frappe sur la touche est incomparable et, bien que les types d’interrupteurs (voir plus bas) puissent changer drastiquement la sensation de frappe, elle est de manière générale plus agréable et plus certaine. En effet, se tromper de touche est moins probable que sur d’autres types de clavier, l’espacement et la forme des touches plus marquée, vous donne plus d’assurance sur l’endroit où vous frappez. Ce type de clavier offre aussi plus de durabilité, les fabricants savent bien que les gamers peuvent passer par de petites crises de nerfs et souvent le clavier devient leur souffre-douleur. Le principe même de l’interrupteur mécanique est plus résistant que les deux autres types de clavier. Enfin la sensibilité et la réactivité sont les deux points sur lesquels les gamers ne peuvent pas faire l’impasse et le clavier mécanique coche ces deux cases avec brio.

Pour conclure, les claviers opto-mécaniques sont simplement une version évoluée de l’interrupteur mécaniques mais ils fonctionnent avec un rayon lumineux. Plus précis et véloces, les coups de fabrication se font ressentir sur le prix de vente final. À ce titre, ils équipent donc uniquement les claviers gaming haut de gamme.

Principe de fonctionnement d'un interrupteur mécanique de chez Roccat

Un switch opto-mécanique rouge de Roccat, développé à la base pour les compétiteurs et maintenant accessible à tous, idéal pour un maximum de réactivité dans les jeux. 

Certains claviers mélangent habilement plusieurs types de technique de frappe. Un pavé numérique à membrane et le reste en mécanique ou parfois seulement les touches utilisées pour les jeux sont mécaniques et le reste est à membrane. Bien qu’assez rares, vous pouvez les retrouver sous l’appellation clavier semi-mécanique. On retrouve aussi parfois des touches avec des interrupteurs mécaniques différents au sein du même clavier, il n’est pas rare d’en avoir un différent pour la touche contrôle par exemple. Enfin, il existe des modèles dont les touches principalement employées par les gamers utilisent des interrupteurs différents du reste du clavier (la partie gauche avec les lettres AZE, QSD, WXC, contrôle, Shift et les touches de chiffre).

Quelle taille de clavier gaming choisir ?

Il existe deux principales tailles de clavier gaming : les “100 %” ou “complet” avec pavé numérique et plusieurs touches d’options comme le Roccat Magma et les formats compacts dits TKL pour “TenKeyLess” en anglais, comprendre “10 touches en moins”. Une troisième sorte dit “Mini” avec uniquement les touches des lettres (sans pavé numérique ni flèches) existe aussi mais ne convient pas vraiment pour une utilisation gaming. Le format complet est utile pour la saisie de texte et les jeux qui nécessitent l’ensemble du clavier et du pavé numérique, et, comme ils sont nombreux, le clavier complet est massivement vendu comparé aux deux autres tailles. Le clavier TKL est destiné aux utilisateurs qui, soit n’ont pas beaucoup de place sur leur bureau, soit ne jouent qu’à des jeux qui ne sollicitent pas la partie droite du clavier. Il est tout indiqué pour les aficionados de FPS, certains modèles comme le Asus ROG Strix Scope RX TKL Wireless Deluxe ont d’ailleurs adapté la taille de certaines touches – notamment le “contrôle” gauche – pour que le petit doigt le trouve facilement au milieu d’une partie endiablée.

Enfin, par souci du détail, nous mentionnerons les claviers ergonomiques qui peuvent avoir toutes sortes de formes et de tailles. Atypiques par définition, ils sont certainement biens pour ceux qui en ont l’habitude mais nécessitent une longue prise en main, ce qui explique pourquoi ils restent rarement utilisés en gaming.

Les 3 formats de claviers

Les trois formats de clavier disponibles sur le marché. Si vous manquez de place sur le bureau ou si vous préférez simplement le design d’un clavier compact, les formats mini et TKL sont faits pour vous.

Clavier gaming : sans fil ou filaire ?

Avant toute chose, il est bon de rappeler que les périphériques sans fil offrent aujourd’hui les mêmes performances que les claviers filaires. Au-delà de l’évidente possibilité de le transporter et de l’installer sans brancher de câble, l’autonomie va devenir votre première source d’angoisse. Il est fort probable que votre câble vous pose un problème dans une config où le clavier est loin physiquement de votre tour ou de votre ordinateur. Si vous êtes dans ce cas, pensez à une rallonge USB pour plus de confort. Dans le cas où vous souhaitez un port USB supplémentaire à l’arrière de votre clavier pour brancher un autre appareil, dirigez-vous vers les claviers filaires, bien évidemment.

Les interrupteurs mécaniques

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est à noter que les interrupteurs ou switchs (qui vient de l’anglais), qu’ils soient mécaniques ou opto-mécaniques ou qu’ils soient fabriqués par tel ou tel constructeur, suivent un code couleur qui détermine leurs spécificités. Nous verrons ici les versions les plus courantes, à savoir les interrupteurs rouges et noirs, les marrons et transparents et enfin les bleus.

Un peu d’histoire

Les interrupteurs mécaniques pour clavier ont été inventés par l’ingénieur américain Walter Cherry dans les années 1950. S’ils existent depuis si longtemps, on ne les a réellement vu intégrer le marché des claviers que depuis la fin des années 2000 avec l'essor du eSport et la recherche des performances en jeu. Pendant un certain temps, les différentes marques, qui souhaitaient intégrer le marché des claviers mécaniques, devaient absolument passer par le brevet de l’entreprise de Walter Cherry. À tel point qu’aujourd’hui les interrupteurs Cherry MX bénéficient d’une réputation qui les précèdent. Depuis quelques années maintenant, la concurrence commence à rattraper le retard, si bien que l’on voit apparaître des switchs mécaniques et opto-mécaniques développés par Roccat ou Asus ROG pour ne citer qu’eux.

Comparaison switch ancien et nouveau

À gauche un interrupteur mécanique de 1953, à droite un interrupteur actuel. Les similarités sont nombreuses et pourtant les claviers mécaniques ont pris leur essor qu’à la fin des années 2000. 

Interrupteurs rouges / noirs

Ce sont certainement les plus courants dans le monde du gaming. Ils sont dits linéaires et réactifs et sont aussi silencieux que le permet le mécanisme d’enclenchement. On les décrit comme étant linéaires parce que la remontée de la touche après avoir appuyé permet de frapper à nouveau à la moitié de la distance totale. Ils sont très sensibles à la pression, d’où leur réactivité plus véloce – un peu trop pour pas mal de joueurs qui apprécient les caractéristiques générales mais qui les trouvent trop sensibles. Les fabricants ont alors développé le switch noir qui reprend les mêmes caractéristiques que le rouge mais sur lesquels il faut appuyer un peu plus pour activer la touche. Cela évite les frappes intempestives et non désirées, surtout dans le stress d’un jeu mouvementé.

Les interrupteurs rouges et noirs

Les switchs rouges et noirs sont pensés pour le gaming, ils offrent une rapidité d’exécution et une réactivité sans pareil, efficaces pour prendre l’avantage dans tous les jeux qui demandent des réflexes.

Interrupteurs marrons / transparents

Ces interrupteurs sont dits “tactiles”, et ne font pas plus de bruit que leurs homologues rouges et noirs. Les différences principales résident dans la force d’activation et le retour de la touche après la pression. Lorsque l’on appuie sur une touche équipée d’un switch marron jusqu’au bout, celle-ci remonte directement sous votre doigt. Elle permet donc de gagner en précision mais empêche une plus grande réactivité. Mécaniquement, la force d’activation nécessaire est différente en début de course et en fin de course ce qui accentue l’impression de devoir appuyer. La déclinaison transparente de cet interrupteur est d’être encore légèrement plus dure, un peu ce qu’est le switch noir au switch rouge. Beaucoup de gamers pensent qu’il s’agit du compromis idéal entre saisie et gaming.

Interrupteurs marrons et transparents

Les switch marrons et la déclinaison transparente sont le compromis idéal entre la saisie de texte et le jeu vidéo. Ils conviennent aussi pour tous ceux qui trouvent les switchs rouges et noirs trop sensibles.

Interrupteurs bleus

Les interrupteurs bleus sont aussi tactiles mais ils possèdent en plus un clic d’activation, ce qui les rend très bruyants. Ils équipent peu de claviers gaming mais, s’ils ont su convaincre une partie des gamers, ils ont déjà convaincu tous les rédacteurs qui tapent toute la journée. Peut-être est-ce aussi une arme psychologique en LAN, à vous de voir.

Interrupteur bleu de clavier mécanique

Les switchs bleus sont bien plus bruyants et peuvent vite devenir désagréables. Ils n’ont cependant pas de concurrence en ce qui concerne la dactylographie.

Il existe aujourd’hui une infinité d’interrupteurs et cette liste ne se veut pas exhaustive. Elle représente les switchs les plus couramment utilisés par les fabricants de claviers pour les gamers. 

Qu’est-ce que le Rollover et l’anti-ghosting ?

En termes simples, le Rollover mesure le nombre de pressions sur les touches que votre clavier peut enregistrer en même temps. La plupart des claviers standard proposent un enregistrement de 1 ou 2 touches (1 ou 2 KRO pour Key RollOver). Si vous appuyez sur plusieurs touches à la fois, soit les frappes supplémentaires ne seront pas enregistrées, soit votre clavier mémorise une répétition de la même touche alors que vous appuyez sur plusieurs différentes. Il s'agit d'un problème plus communément appelé "ghosting".

Pour éviter le ghosting, les claviers gaming de qualité sont équipés d'un Rollover de 6 touches minimum. Le “6 KRO” permet un nombre suffisant de frappes simultanées pour les dactylographes rapides et la plupart des joueurs. Si vous recherchez des performances de niveau compétitif, les claviers avec N-Key Rollover (NKRO) sont garantis pour enregistrer chaque frappe.

La fréquence d’échantillonnage

Appelée aussi fréquence d’interrogation (“polling rate” en anglais), cette donnée vous indique la fréquence (en Hertz) à laquelle votre clavier envoie les informations à l’ordinateur. Plus la fréquence d'interrogation est élevée, plus le temps de réponse de chaque touche est rapide. Il est préférable d'avoir un taux d'interrogation d'au moins 850 Hz mais la norme de 1000 Hz pour les jeux est respectée par quasiment tous les fabricants de produits gaming.

Les accessoires et fonctionnalités supplémentaires

Repose-poignets

Que l’on soit gamer invétéré ou dactylographe, les douleurs aux poignets et dans le canal carpien peuvent arriver plus vite qu’on ne le pense. Les utilisateurs intensifs de clavier connaissent bien l’avantage d’un repose-poignets : il décuple le temps passé à votre clavier sans que les douleurs n’interviennent. L’option des reposes-poignets aimantés est un vrai plus puisqu’ils évitent la casse des pattes de maintien mécaniques et son maintien est bien assuré.

Touches programmables

Les claviers, dont les marques proposent un logiciel de programmation, offrent souvent la possibilité d’attribuer une fonction dans un jeu (ou autre logiciel) à une touche ou une combinaison de touches. D’autres modèles proposent aussi ce type de fonction mais pas sur toutes les touches. On peut aussi retrouver une ou plusieurs touches macro comme sur le clavier gaming SteelSeries Apex Pro. Elles permettent de rappeler les combinaisons programmées au préalable et, sur d’autres modèles, il est possible de faire les combinaisons sans passer par le logiciel afin de les faire à la volée : pratique en pleine partie.

Clavier gaming SteelSeries Apex 3 TKL

Les touches M1 à M6 sont les touches de raccourcis macro prédéfinies via le logiciel de réglage du fabricant.

Touches multimédia

Ces touches permettent de contrôler votre lecteur multimédia alors que vous êtes encore en jeu ou sous un autre programme. Cette option se retrouve sur la plupart des claviers disponibles dans le commerce. Certains fabricants comme SteelSeries offrent en plus une molette précise et agréable pour le réglage du volume.

Clavier gaming Asus ROG Strix Flare II

La molette de réglage du volume de l’Asus ROG Strix Flare II, très agréable au toucher, offre précision et ergonomie pour rapidement et précisément changer le volume en pleine partie.

Les LED

Les claviers, tout comme la plupart des périphériques gaming, sont aujourd’hui équipés de LED avec différents degrés de programmation. Certaines marques de périphériques (souvent les plus grosses) proposent un logiciel de programmation et de synchronisation avec d’autres appareils (souris, tapis de souris, cartes mères et graphiques, système de refroidissement) pour vous immerger au maximum dans l’ambiance de vos jeux préférés. On retrouve chez Asus le système Aura Sync et chez Roccat le Aimo pour ne citer qu’eux. L’avantage de ces LED est le retour d’informations visuels en jeu. Les développeurs incrustent dans leurs jeux des informations de retour visuel pour ces LED afin de vous informer que vous avez pris un coup ou rechargé votre barre de vie. D’autres fonctions sont aussi possibles comme l’affichage de la batterie pour les modèles sans fil. Ces fonctions devraient encore se développer à l’avenir.

Ensemble de périphériques SteelSeries

Le clavier SteelSeries Apex Pro au format TKL, idéal pour la taille de ce bureau, irradie les couleurs affichées à l’écran de manière synchronisée avec les autres appareils Steelseries compatibles. Plongez immédiatement dans l’ambiance de vos jeux préférés !

On trouve aussi sur certains modèles un port USB en plus pour pouvoir y brancher votre souris gaming ou un autre appareil à charger comme un casque gaming par exemple. Cette fonction se retrouve sur les claviers filaires uniquement, bien entendu.

Il est important de dénicher le clavier gaming qui fera l’équilibre entre le prix et les caractéristiques qui comptent le plus pour vous. Une fois que vous avez fixé un budget et arrêté vos choix sur certaines caractéristiques, vous pouvez commencer à réduire votre sélection. Si vous recherchez le meilleur rapport qualité-prix, concentrez-vous sur les caractéristiques de durabilité et de performance telles que la construction en ABS ou en métal, la fonction 6-Key Rollover (ou plus) pour la protection contre le ghosting. Enfin, les tests de cycle de vie des touches représentent une garantie de durabilité qu’il est sage de vérifier pour pérenniser son achat. Les fonctions telles que le rétroéclairage et les touches macro demeurent agréables à avoir, mais pas au détriment des performances.