Écrans gaming

Écrans gaming : notre sélection

269,90 €
Nouveau
60 cm, 1920 x 1080p, 144 Hz, dalle IPS mate, DisplayPort x1, HDMI x2, FreeSync Premium, inclinable, pivotant, hauteur réglable.
299 €

au lieu de 379,90 €

86 cm, 2560 x 1080p, 75 Hz, dalle IPS mate, DisplayPort x1, HDMI x2, FreeSync, inclinable, hauteur réglable.
649 €

au lieu de 899,90 €

68,5 cm, 3840 x 2160p, 144 Hz, dalle IPS mate, DisplayPort x1, HDMI x2, FreeSync Premium Pro, G-Sync, inclinable, pivotant, hauteur réglable.

L'écran gaming est primordial dans toute configuration dédiée aux jeux vidéo. Une définition d'image importante apporte plus de détails et une fréquence élevée garantit un plus grand confort pour les yeux. Pour une parfaite fluidité, choisissez le temps de réponse le plus faible. Pour une immersion optimale, n'hésitez-pas à choisir un écran gaming de grande taille (27 voire 32" ou plus) ou même un écran incurvé !

Trier par
Chargement…

Choisir un écran gaming

Choisir le bon écran gaming peut changer la donne dans un système audio/vidéo dédié aux jeux vidéo. Vous obtiendrez une immersion optimale avec un écran gaming de grande taille (27 voire 32" ou plus) ou même un écran incurvé ! Mais les dimensions et la forme ne sont pas les seuls critères à prendre en compte. Technologie de la dalle, définition, format, temps de réponse et fréquence de rafraîchissement sont à considérer attentivement. De même que la connectique, qui doit être adaptée au PC et aux consoles utilisées. Certaines fonctions spécifiques comme le VRR et ses déclinaisons FreeSync (AMD) et G-Sync (Nvidia) sont également indispensables avec les cartes graphiques et les consoles de jeux vidéo de dernière génération. Enfin, un écran gaming compatible HDR, idéalement avec une certification VESA Display HDR, vous permettra d’obtenir une image plus nuancée et plus riche, avec davantage de détails visibles à l’écran. 

Écran gaming LG 34GN850-B

Choisir un écran gaming comme le LG 34GN850-B permet de mieux profiter de ses jeux vidéo en optimisant le temps de réponse et la fluidité d'affichage mais aussi la lisibilité des images.

Écrans gaming : quelle taille d’image ?

La taille de l’écran dépend de la place que vous pouvez lui accorder mais aussi du recul dont vous disposez. Compte tenu des spécifications de la vision humaine, on recommande généralement une distance entre le joueur et l’écran qui permette à ce dernier d’occuper entre 30° et 40° dans le champ de vision horizontal. Le tableau suivant indique ainsi la distance recommandée selon la taille de l’écran, pour un écran au format 16/9. Avec un écran au format 21/9, il conviendra d’augmenter un peu la distance par rapport à l’écran pour embrasser du regard toute sa surface sans avoir à tourner la tête. 

Diagonale écran Distance recommandée
(angle de vision 30°)
Distance recommandée
(angle de vision 40°)
22” (55 cm) 0,88 à 0,93 m 0,66 à 0,77 m
24” (60 cm) 0,96 à 1,02 m 0,72 à 0,84 m
32” (80 cm) 1,28 à 1,36 m 0,96 à 1,12 m
40” (101 cm) 1,62 à 1,72 m 1,21 à 1,41 m
43” (108 cm) 1,73 à 1,84 m 1,30 à 1,51 m
49” (123 cm) 1,97 à 2,09 m 1,47 à 1,72 m

Pourquoi choisir un écran gaming incurvé ?

Avec un écran gaming incurvé, vous avez véritablement l’impression d’être au cœur de l’image. Les écrans incurvés vous permettent en effet d’exploiter pleinement votre vision périphérique. En offrant une meilleure correspondance entre la courbure de l’image et le champ de vision naturel de l'œil, ils offrent la possibilité aux joueurs d’appréhender plus de choses à l’écran d’un seul coup d’œil. Par ailleurs, un écran gaming incurvé souffre moins des reflets parasites, générant ainsi moins de fatigue oculaire.

Écran incurvé Samsung Odyssey G550 27"

La dalle incurvée de l'écran gaming Samsung Odyssey G550 27" offre une meilleure immersion dans l'image en se rapprochant de la courbure naturelle de l’œil et du champ de vision humain.

Quel type de dalle faut-il privilégier ?

On rencontre plusieurs types de dalles dans l’univers des moniteurs PC et écrans gaming : des dalles TN, de moins en moins courantes, des dalles IPS et des dalles VA qui équipent actuellement la majorité des écrans gaming, et dans de rares cas, des dalles OLED.

Les dalles TN (Twisted Nematic) offrent un temps de réponse ultra rapide, ce qui limite voire élimine tout risque de rémanence. Par contre, les angles de vision offerts par ce type de dalle sont assez réduits, avec un contraste faible et des couleurs peu fidèles dès qu’on est en dehors de l’axe. Ce type de dalle tend à disparaître aujourd’hui, remplacé par la technologie IPS.

Les dalles IPS (In Plane Switching) sont réputées pour leur qualité d'image et les angles de vision très larges qu’elles proposent. Ces dalles se distinguent aussi par leur reproduction fidèle des couleurs, une qualité recherchée également par les graphistes et les professionnels de l'image (photo et vidéo). Le contraste est par contre un peu en retrait sur les écrans dotés d’une dalle IPS, par rapport aux dalles VA.

Écran Asus PG329Q avec dalle IPS

La dalle IPS du moniteur gaming Asus PG329Q restitue idéalement l'univers du jeu vidéo avec un paysage réaliste et une ambiance immersive grâce à une large palette de couleurs. Ses angles de vision optimaux (178/178) vous assure par ailleurs d'une parfaite lisibilité sans perte de qualité d'image lorsque vous êtes sur le côté de l'écran.

Les dalles VA (Vertical Alignment) se situent à la croisée des dalles TN pour la réactivité et des dalles IPS pour la qualité d’image. Les angles de vision sont moins larges qu’avec la technologie IPS, mais ils sont compensés par un meilleur contraste. Polyvalentes, les dalles VA constituent ainsi un choix adapté aussi bien au gaming qu’à la bureautique voire à l’infographie.

Écran gaming iiyama G4380UHSU-B1 avec dalle VA

La dalle VA de cet écran gaming iiyama G4380UHSU-B1 offre un temps de réponse extrêmement rapide, idéal avec les jeux dans lesquels les réflexes sont primordiaux.

Les dalles OLED se distinguent des autres technologies d’affichage par leur taux de contraste infini, rendu possible par la possibilité d’éteindre complètement chaque pixel pour afficher un noir absolu. Les couleurs sont également plus intenses, ce qui les rend particulièrement adaptés au visionnage des films et séries, en plus des jeux vidéo. Enfin, leur temps de réponse est extrêmement rapide, inférieur à la milliseconde. Leur défaut ? Elles sont plus chères que les autres types de dalles, et la technologie OLED peut être sujette au marquage.

Écrans gaming : quelle définition choisir ?

Le choix de la définition de votre écran gaming dépend des capacités de la carte graphique de l’ordinateur ou du type de console de jeux vidéo que vous lui associez. Un écran en Ultra Haute Définition 4K se révèle suffisant pour les consoles de jeux vidéo Xbox One S et PS4 Pro ainsi que les récentes consoles PlayStation 5 et Xbox Series X. Il faudra cependant vérifier la prise en charge de la définition 4K jusqu'à 120 images/secondes pour profiter pleinement des capacités de ces consoles dernière génération.

Avec sa définition Ultra HD et ses ports HDMI compatibles 4K 120 Hz, l'écran gaming LG 27GP950-B convient parfaitement pour les consoles de jeux vidéo PlayStation 5 et Xbox X Series.

Avec un PC gaming, il est judicieux de choisir un écran dont la définition native correspond à la définition la plus élevée que la carte graphique est capable de produire.

Le tableau ci-dessous recense les principales définitions d’écran qu’on peut trouver :

Définition Appellation Format d'image
1920 x 1080 pixels Full HD 1080p (FHD) 16/9
2560 x 1080 pixels Ultra-Wide FHD 21/9
2560 x 1440 pixels QHD (Quad HD) / WQHD 16/9
3440 x 1440 pixels Ultra WQHD 21/9
3840 x 1080 pixels Super Ultra-Wide FHD 32/9
3840 x 1600 pixels UWQHD+ 21/9
3840 x 2160 pixels UHD (UHD 4K) 16/9
5120 x 1440 pixels DWQHD 32/9
5120 x 2160 pixels WUHD 21/9
5120 x 2880 pixels 5K 16/9

16/9, 21/9 ou 32/9 : quel est le meilleur format ?

La définition est intimement liée au ratio de l’écran, c'est-à-dire le rapport entre sa largeur et sa hauteur. On trouve actuellement trois formats d’écrans sur le marché : 16/9, 21/9 et 32/9.

Les écrans au format 16/9 sont les plus courants et les plus polyvalents. Ils s'accommodent en effet aussi bien d’une utilisation gaming que bureautique et multimédia. Les modèles 16/9 en définition UHD 4K sont à privilégier si vous utilisez une console de jeux vidéo dernière génération (PlayStation 5, Xbox X/S Series). Ils sont également recommandés si vous avez souvent recours, depuis l’ordinateur ou la console, à des services de streaming comme Netflix, Prime Video, Twitch, YouTube, OCS, Disney+, Apple TV+ ou encore myCanal.

Asus XG27UQR : dalle au format 16/9

La dalle UHD 4K au format 16/9 de l'écran gaming Asus XG27UQR est adaptée aussi bien aux jeux vidéo qu'au visionnage des films.

Les écrans avec un ratio 21/9 (2.33:1), qui correspond quasiment au format d’image cinéma Panavision 2.35:1, sont de plus en plus courants sur le marché. Parfois désignés sous le terme UltraWide, les écrans 21/9 permettent d’étendre le bureau en profitant de 33% de surface d’affichage supplémentaire par rapport à un écran 16/9 de définition verticale équivalente. On bénéficie alors d’un plus large champ de vision, très appréciable sur quantité de jeux de simulation et de combat.

Samsung Odyssey G55 34" : dalle au format 21/9

Une dalle au format 21/9 comme celle de l'écran gaming Samsung Odyssey G55 34" offre aux joueurs une surface d'affichage environ 33% supérieure à celle d'un écran au format 16/9.

Arrivés récemment sur le marché, les écrans au format 32/9 présentent une surface d’affichage équivalente à celle de deux écrans 16/9 mis côte à côte. Ils peuvent donc remplacer deux écrans avantageusement, en débarrassant l’utilisateur des montants verticaux entre les deux. Le plus souvent incurvés, les écrans au format 32/9 offrent un confort d’utilisation incomparable. Ils sont ainsi particulièrement adaptés aux jeux de simulation. Ils peuvent par ailleurs être connectés à deux ou trois sources et les afficher simultanément ! Vous pouvez ainsi jouer en 16/9 sur la moitié de l’écran tout en gardant ouverte une vidéo YouTube ou Twitch plein cadre sur l’autre moitié de l’affichage.

Écran Asus XG49VQ : format 32/9

Un écran au format 32/9 comme l'écran gaming Asus XG49VQ couvre une surface équivalente à deux écrans 16/9 placés côte à côte. Deux ou trois sources peuvent y être reliées et affichées simultanément.

Qu’est-ce que le temps de réponse d’un écran gaming

Le temps de réponse s’exprime en millisecondes (ms) et mesure le temps mis par un pixel pour changer d’état. La plupart des fabricants indiquent un temps de réponse GtG (Grey to Grey), qui mesure le temps de transition d’un niveau de gris à un autre niveau de gris. 

Plus le temps de réponse est faible, plus l’écran est en mesure de passer d’une image à une autre rapidement. Cela réduit les risques de flou d’image, le ghosting (image fantôme) ou le traînage sur les images en mouvement, tout en améliorant la réactivité de l’interaction entre le joueur et l’affichage à l’écran.

Pour profiter d’une expérience de jeu confortable, on recommande un écran avec un temps de réponse égal ou inférieur à 5 ms. Si vous êtes amateur de jeux d'action ou de combat dans lesquels les images se succèdent à un rythme très soutenu, un écran offrant un temps de réponse de 1 ms ou moins est idéal.

Écrans gaming : fréquence de rafraîchissement

La fréquence de rafraîchissement désigne le nombre d’images par seconde qu’un écran peut afficher et se mesure en Hz. La plupart des écrans gaming présentent une fréquence de rafraîchissement maximale comprise entre 50 et 144 Hz. Les modèles les plus performants peuvent monter jusqu'à 240 Hz. 

Attention ! La fréquence de rafraîchissement de l’écran doit être choisie en fonction de celle de la carte graphique ou de la console de jeux vidéo. Un écran 240 Hz est inutile avec une PlayStation 5 ou avec une carte graphique limitée à 120 Hz. À l’inverse, un écran UHD 4K fonctionnant à 75 Hz ne vous permettra pas de profiter d’images 4K 120 Hz avec les consoles de dernière génération ou les cartes graphiques les plus puissantes. 

Asus VG34VQL1B : fréquence de rafraichissement

Une fréquence de rafraîchissement élevée garanti une image fluide et nette, sans trainage et sans saccade.

Les cartes graphiques et les écrans offrant une fréquence de rafraîchissement élevée sont particulièrement adaptés pour les jeux nécessitant rapidité et réactivité comme les FPS. Ils permettent de réduire le flou de mouvement, les images fantômes (Ghosting) et les effets de déchirement d’image (Tearing) tout en diminuant la latence (Input lag). On profite alors de meilleures conditions de jeu, avec une image fluide parfaitement affichée et une réactivité optimale.

Filtres et prévention de la fatigue oculaire

Lorsqu’on passe de nombreuses heures sur son écran quotidiennement, il est important de se prémunir contre la fatigue oculaire. Les fabricants d’écrans gaming l’ont bien compris et proposent différents filtres pour optimiser le confort de visionnage.

Filtre anti reflet

Le filtre anti-reflet permet de limiter les effets parasites de la lumière ambiante sur l’écran. La dalle revêt un aspect mat qui réduit fortement les réflexions lumineuses. L’affichage perd un peu en intensité lumineuse, mais c’est au bénéfice d’une meilleure lisibilité de l'image dans un environnement lumineux. Vous pouvez être dos à une fenêtre, vous ne serez pas gêné. Selon les fabricants, cette fonction peut prendre différentes appellations : filtre anti-reflet, dalle mate, surface d'affichage non brillante…

Gestion de la lumière bleue

À l’instar des téléphones portables, de nombreux écrans adoptent une technologie de réduction de la lumière bleue. Cela permet de limiter ses effets sur l’organisme, notamment les perturbations du rythme circadien lors d’une exposition prolongée, surtout lorsqu’il fait nuit.

Flicker Free

Le rétroéclairage des écrans gaming s’effectue le plus souvent avec des LED. Leur niveau de luminosité est contrôlé par modulation de largeur d'impulsion (PWM), un procédé qui allume et éteint rapidement le rétroéclairage à une fréquence fixe. Cette technologie provoque cependant un scintillement (flicker en anglais) plus ou moins perceptible qui peut générer une fatigue oculaire après plusieurs heures passées devant l’écran. Pour éviter cela, les fabricants d’écran proposent un procédé de réduction du scintillement. Les moniteurs qui en disposent sont alors qualifiés de “Flicker Free” (sans scintillement). 

Écrans gaming : la connectique

C’est le type de console et de carte graphique à relier à l’écran qui va orienter le choix de celui-ci en ce qui concerne la connectique. 

 Asus XG27UQR : connectique

La connectique HDMI de l'écran gaming UHD 4K Asus XG27UQR permet d'y relier une console de jeux vidéo dernière génération (PlayStation 5, Xbox X Series) tandis que les DisplayPorts assurent une liaison optimale avec un PC.

Avec les consoles de jeux vidéo PS4 Pro et Xbox One S qui sont compatibles UHD 4K jusqu’à 60 Hz, des ports HDMI 2.0 sont suffisants. Pour jouer en 4K jusqu'à 120 images/seconde avec la PlayStation 5 et les Xbox X/S Series, il faut choisir un écran compatible avec des connecteurs HDMI 2.1.

Si votre carte graphique dispose de connecteurs DisplayPort et/ou Thunderbolt, il faudra bien évidemment vous orienter vers un écran dont la connectique est compatible. Ces deux liaisons présentent la particularité de pouvoir être réalisées soit avec un connecteur dédié, soit avec un connecteur USB-C.

Écrans gaming : VRR, G-Sync, FreeSync

Le mode VRR (Variable Refresh Rate : taux de rafraîchissement variable) permet à un écran compatible d’adapter en temps réel sa fréquence d’affichage à celle du processeur graphique. Les écrans qui n’adoptent pas cette fonction rafraîchissent en effet leur image avec une fréquence fixe (50/60 images/seconde ou 100/120 images par seconde, par exemple). S’ils reçoivent le flux vidéo à une cadence différente et variable, les images peuvent présenter des déchirements (tearing) ou des défauts d’alignement.

La fonction VRR (Variable Refresh Rate) permet de caler en temps réel la fréquence de rafraîchissement de l'écran sur la fréquence de calcul du processeur graphique. L'assurance d'une image sans déchirure et d'une réactivité optimale.

La fonction VRR est un progrès indéniable pour le gaming puisqu’elle permet de caler précisément la cadence d’affichage du moniteur sur celle du processeur graphique pour obtenir à l’écran une image parfaite. 

La technologie VRR est apparue avec la norme HDMI 2.1. On distingue plusieurs normes VRR : le standard HDMI VRR (standard VRR universel de base) et les technologies AMD FreeSync et NVidia G-Sync, qui sont des versions propriétaires développées par les deux principaux fabricants de GPU (Graphical Processing Unit - unité de traitement graphique en français). Un écran gaming peut donc être compatible avec l’un ou plusieurs de ces standards. 

Par ailleurs, selon le processeur graphique utilisé sur la carte graphique de l’ordinateur ou dans la console de jeux vidéo, la technologie VRR disponible ne sera pas la même. On veillera donc à choisir l'écran prenant en charge la technologie VRR mise en œuvre par la console ou la carte graphique qui lui est associée.

Avec les technologies Nvidia G-Sync et AMD FreeSync, plusieurs niveaux d’intégration sont disponibles sur les écrans. La certification minimale inclut les fonctions de base. S’y ajoutent des fonctions plus avancées sur les niveaux de certification supérieurs :

  • G-Sync Compatible : ces écrans ne sont pas équipés de processeurs G-Sync mais ont été validés par Nvidia pour offrir une bonne expérience visuelle avec une fréquence de rafraîchissement variable (VRR), de manière à jouer en toute fluidité.
  • G-Sync : les écrans certifiés G-Sync sont équipés d’un processeur Nvidia G-Sync. Ils offrent une très bonne expérience de jeu sans déchirures de l’image, saccades ou retards d’affichage. L’assurance de profiter d’une fréquence de rafraîchissement variable (VRR) ou d’un overdrive variable pour jouer sans le moindre artefact visuel.
  • G-Sync Ultimate : il s’agit d’écrans équipés de processeurs Nvidia G-Sync à hautes performances. Ils garantissent une expérience de jeu optimale avec la prise en charge du HDR, un contraste maximisé, un rendu des couleurs de qualité cinéma et un gameplay à faible latence.

Nvidia G-Sync

Les écrans certifiés Nvidia G-Sync comme ce Samsung Odyssey G700 28" adoptent un processeur Nvidia G-Sync afin d'offrir une expérience de jeu optimisée, sans déchirures de l’image, saccades ou retards d’affichage.

Comme la technologie G-Sync implique l’intégration d’une puce Nvidia dans l’écran, elle est plus coûteuse et augmente le tarif du moniteur, par rapport à la technologie AMD FreeSync qui fonctionne de manière logicielle.

  • AMD FreeSync : garantit une expérience de jeu optimale, des images sans déchirure et des temps de latence minimaux.
  • AMD FreeSync Premium : ajoute au précédent un taux de rafraîchissement d'au moins 120 Hz en résolution Full HD au minimum, assure la prise en charge de la compensation des faibles fréquences d'images (en anglais, LFC pour "Low Framerate Compensation") et garantit des temps de latence réduits.
  • AMD FreeSync Premium Pro : ajoute au précédent la garantie d’une faible latence en SDR et en HDR ainsi que la prise en charge HDR avec certification méticuleuse des couleurs et de la luminance.

AMD FreeSync

Développée par le fabricant de puces et de cartes graphiques AMD, la technologie AMD FreeSync garantit une expérience de jeu optimisée avec des images sans déchirure et un temps de latence minimum.

Notez que les consoles Microsoft Xbox sont compatibles uniquement avec la technologie AMD FreeSync (Xbox One, Xbox One X, Xbox One S, Xbox Series X et Xbox Series S). 

La PlayStation 5 est pour sa part compatible VRR mais ne prend en charge ni l’AMD FreeSync, ni le Nvidia G-Sync.

Quelle est l’importance de l’espace colorimétrique ?

L'espace colorimétrique d’un écran, appelé également Gamut ou gamme de couleurs, désigne l’ensemble des couleurs qu’il est en mesure de reproduire. La norme de référence est l'espace colorimétrique CIE, établie en 1931 par la Commission Internationale de l'Éclairage, qui représente l'ensemble des couleurs perceptibles par l'œil humain. Elle définit chaque nuance de couleur par un point unique dans un diagramme tridimensionnel avec des valeurs de luminance, teinte et saturation.

Plusieurs espaces colorimétriques de référence existent, comme le sRGB, qui est l'espace de couleur par défaut créé par Hewlett-Packard et Microsoft en 1996 pour les écrans écrans d'ordinateurs. Il reprend les principales spécifications de l’espace colorimétrique REC.709 des téléviseurs et couvre environ 36% du spectre visible. 

L’espace de couleurs Adobe RVB (Rouge Vert Bleu) a été créé par Adobe Systems en 1998 à destination des graphistes dont le travail sur écran se destine à l'impression.

Le DCI-P3 désigne quant à lui l’espace de couleur utilisé dans le cinéma numérique. Plus étendu que les deux précédents, il couvre environ 46% du spectre visible.

LG 32UL950-W : espace colorimétrique étendu

L'écran LG 32UL950-W couvre 98% de l'espace colorimétrique DCI-P3 utilisé notamment pour le cinéma numérique. La garantie d'obtenir des couleurs réalistes et nuancées, que ce soit pour les créations graphiques, pour les films et pour les jeux vidéo.

L’espace colorimétrique d’un écran gaming s’exprime en pourcentage de l’espace colorimétrique de référence qu’il est en mesure de couvrir. Certains écrans couvrent ainsi 99% de l’espace couleurs sRGB, d'autres plus performants couvrent plus de 90% de l’espace colorimétrique DCI-P3.

Le nombre de couleurs ou profondeur des couleurs désigne le nombre de nuances que l’écran peut afficher. On parle également de quantification. Les écrans qui quantifient les couleurs sur 24 bits (8 bits par couleur primaire : rouge, vert et bleu) peuvent afficher plus de 16 millions de couleurs. Les modèles plus performants opérant avec un codage des couleurs sur 30 bits (10 bits par couleur primaire) peuvent afficher plus de 1 milliard de nuances. 

Bien entendu, pour pouvoir profiter pleinement de l’espace colorimétrique et de la quantification des couleurs spécifiques d’un écran, il faut que le processeur graphique de la console ou de l’ordinateur soit compatible.

Notez que les écrans professionnels dédiés au traitement d'image (photo, vidéo, infographie) sont généralement calibrés en usine pour offrir un rendu colorimétrique extrêmement précis.

Les écrans gaming sont-ils compatibles HDR ?

La technologie HDR permet d'obtenir à l'écran des images dont la richesse colorimétrique et la subtilité dans les contrastes et les nuances de couleurs s'approchent du potentiel de perception de l'œil humain. L'image est beaucoup plus réaliste.

Si le HDR est de plus en plus intégré aux écrans gaming, on ne trouve cependant pas ou peu d’écrans compatibles avec les standards HDR présents sur les téléviseurs comme le HDR10+ ou le Dolby Vision. 

VESA Display HDR : tableau des certifications

Afin de normaliser les caractéristiques HDR des moniteurs gaming et permettre aux utilisateurs de les comparer plus facilement entre eux, l’association VESA a mis en place une norme assortie d’une certification. Baptisée VESA Display HDR, celle-ci se décline en plusieurs niveaux de performances (Display HDR 400 à Display HDR 1400). Une seconde norme baptisée Display HDR True Black prend également en compte le niveau de noir minimum de l’écran (Display HDR True Black 400, 500 et 600). 

Ergonomie, confort et options de réglages

De plus en plus d’écrans gaming proposent un réglage de la hauteur de l’écran et permettent son inclinaison voire son orientation. L’assurance de placer l’écran toujours à hauteur idéal du regard et de le diriger précisément vers l’utilisateur. Certains écrans peuvent même pivoter pour basculer du mode paysage au mode portrait.