Choisir une enceinte connectée

Les enceintes connectées déferlent sur le marché de l’audio portable et de la Hi-Fi. Pratiques, elles permettent d’écouter de la musique sans liaison filaire avec des sources mobiles, telles que les smartphones ou les tablettes. Seul le câble d'alimentation subsiste.

L’enceinte connectée Klipsch The Three With Google Assistant permet d’écouter de la musique sans liaison filaire avec des sources mobiles.

Écouter sa musique n'a jamais été aussi convivial, car les smartphones et tablettes offrent une interface de navigation (gestion des fichiers, création de listes de lecture, etc.) très ergonomique. Toutefois, les enceintes connectées n’utilisent pas toutes la même technologie pour communiquer. Du choix opéré par le fabricant dépendent notamment la qualité d'écoute ainsi que la souplesse d'utilisation : diffusion dans une pièce distante, sur plusieurs enceintes simultanément, utilisation multiroom, etc.

Enceinte sans fil SONOS compatible Android et iPad/iPhone/iPod

Les enceintes connectées Bluetooth

Il s'agit de la catégorie d'enceintes connectées la plus peuplée, dans la mesure où le protocole Bluetooth est relativement simple et peu onéreux pour les fabricants. Le Bluetooth existe depuis plusieurs années et se voit systématiquement intégré aux smartphones et aux tablettes fonctionnant sous iOS (iPhone, iPad) et sous Android. De nombreux ordinateurs sont également équipés d'un contrôleur Bluetooth. En pratique, il suffit d’appairer l'enceinte avec la source pour ensuite lire sa musique. Le premier avantage de la liaison Bluetooth est donc sa simplicité de mise en oeuvre. Par ailleurs, ce protocole ayant été mis au point pour déporter les dispositifs de prise d'appels téléphoniques (casques, oreillettes), les enceintes connectées Bluetooth intègrent très souvent un microphone et peuvent ainsi servir à passer des appels téléphoniques ou à s'adonner à la visioconférence (Skype, Google Talk, Facetime). On parle ici de la fonction “téléphonie mains libres”.

La technologie Bluetooth a cependant des inconvénients, au premier rang desquels la portée de la transmission limitée à 10 mètres et qui s'accommode très mal du moindre obstacle. N'optez pas pour ce type d'enceintes connectées si vous souhaitez diffuser de la musique dans une pièce voisine. Sachez également que le débit du flux audio offert par ce type de connexion dépend entièrement du protocole Bluetooth utilisé avec l’enceinte connectée. Ainsi, un codec Bluetooth SBC est limité à 350 kbits/s, contre une qualité proche du CD pour le codec aptX. Bien que plus rares, certaines enceintes connectées sont compatibles avec le codec Bluetooth LDAC. Développé par Sony, celui-ci est actuellement le meilleur codec audio pour la transmission sans fil Bluetooth. Il autorise une transmission jusqu’en 24 bits et 96 kHz.

L’enceinte connectée Tangent Fjord mini BT est compatible avec le codec Bluetooth AptX pour une transmission de qualité.

Les enceintes connectées AirPlay et DLNA

Cette catégorie regroupe les enceintes connectées équipées d'un contrôleur réseau Ethernet et/ou WiFi. Il s'agit des modèles les plus performants qui nécessitent de disposer d'un réseau informatique domestique pour fonctionner. Cela tombe bien, ce type de réseau est automatiquement activé par les box des fournisseurs d'accès à Internet, ce qui rend les enceintes connectées totalement plug and play.

En pratique, l'enceinte connectée rejoint le réseau comme tout autre périphérique (ordinateur, tablette, smartphone), par le biais d'une connexion WiFi ou Ethernet et peut ainsi recevoir les flux audio de nombreuses sources (ordinateur, tablette, NAS, etc). La liste des avantages est (très) longue, à commencer par la possibilité de mettre en oeuvre plusieurs enceintes connectées dans un système multiroom. Concrètement, imaginez-vous assis sur votre canapé, un smartphone ou une tablette en mains, sélectionnant les musiques ou composant les listes de lecture à envoyer à telle ou telle enceinte connectée. Comme vous utilisez le réseau local, d'autres informations peuvent être transmises aux enceintes, comme des paramètres de volume ou d'égalisation. Certains modèles peuvent être mis hors tension à distance.

Pour communiquer correctement avec les sources audio de votre réseau, l'enceinte connectée supporte au minimum un protocole d'échange multimédia. On en compte actuellement deux.

DLNA

Le plus répandu se nomme DLNA/UPnP. Il est nativement intégré à de nombreux périphériques fonctionnant sous Android 4.x (ICS, Jelly Bean). Il nécessite l'installation d'une application sur les iPhone, iPod touch et iPad, mais le plus souvent celle-ci est fournie par le fabricant de l'enceinte connectée. Toutefois, il existe des applications spécialisées dans la gestion des flux audio réseau. Le nec plus ultra consiste à stocker l'intégralité de ses fichiers musicaux dans un NAS (disque dur réseau intégrant un serveur DLNA/UPnP) et à se servir de son smartphone ou de sa tablette comme d'une télécommande de luxe, offrant des options de recherche et de tri très performantes. Notez que dans ce cas, la musique ne transite pas par le smartphone ou la tablette, mais directement depuis la source vers l'enceinte connectée DLNA qui débute automatiquement la lecture du fichier streamé.

L’enceinte connectée Technics SC-C70EG-S peut lire de la musique depuis un serveur DLNA.

AirPlay

Le protocole concurrent du DLNA est à mettre au crédit d'Apple et se nomme AirPlay. Le terme est d'ailleurs un faux-ami puisque le streaming de la musique peut s'effectuer indifféremment en WiFi ou via une connexion Ethernet. Le fonctionnement d'AirPlay est très proche du DLNA/UPnP, à quelques différences près. AirPlay se montre plus performant, avec une vitesse de réaction accrue lors de la mise en pause ou du changement de fichier audio. Surtout, AirPlay s'appuie sur iTunes (PC ou Mac) mais également sur iOS, tous deux très performants pour indexer les plus grosses discographies. Mieux, le streaming audio est intégré à de multiples applications natives d'iOS comme YouTube. Tout flux audio-vidéo lu dans le navigateur Safari d'un iPhone, d'un iPod touch ou d'un iPad peut ainsi être interprété par une enceinte réseau compatible AirPlay.

L'application Remote d'Apple est un modèle du genre sur iPad et permet une sélection hyper performante et conviviale de la musique à envoyer sur une ou plusieurs enceintes connectées.

L’enceinte connectée Audio Pro Addon BT C5 est compatible avec le protocole Airplay.

Enceintes connectées : connectivité

Outre les différents modes de transmission sans fil, certaines enceintes connectées intègrent des entrées physiques comme une prise aux mini-jack, une entrée coaxiale, ou encore optique, afin de les connecter à la sortie jack, RCA ou optique d’un téléviseur, lecteur réseau ou lecteur Blu-ray pour écouter tous vos programmes musicaux préférés avec une plus grande qualité sonore.

L’enceinte connectée Dynaudio Music 7 est équipée d’une entrée analogique mini-jack et d’entrées audio numériques USB-A, optique et HDMI.

Les enceintes connectées au service de la domotique

Aujourd’hui, de nombreuses enceintes connectées disposent des assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant pour faciliter leurs utilisations et vous faciliter la vie au quotidien. Avec ces technologies de reconnaissance vocale et d'intelligence artificielle, il suffit désormais d'interpeller une enceinte compatible équipée d’un microphone ou tout simplement avec l’application Alexa pour smartphone ou tablette, pour que l’assistant intégré dans l’enceinte connectée réponde à vos moindres demandes : écouter de la musique, connaître la météo, jouer un même titre sur plusieurs enceintes connectées, écouter les informations, etc. Plusieurs milliers de requêtes, nommées skills sont disponibles. Il suffit de débuter sa requête par “Alexa” ou “Ok Google”, pour que l’enceinte connectée s’active.

L’enceinte connectée Google Home peut être contrôlée vocalement.

Les enceintes connectées avec Amazon Alexa, Google Assistant et Siri permettent également de contrôler une multitude d'objets connectés compatibles tels que l’éclairage, le chauffage, l’alarme, les volets, la cafetière, etc. Si vous avez une enceinte connectée dans la salle de bain, vous pouvez par exemple préparer votre café avant même d’être sorti de la douche.

L’enceinte connectée Bose Home Speaker 500 est compatible Amazon Alexa.

Les enceintes connectées multiroom

Plusieurs enceintes connectées au réseau local et compatibles avec la fonction multiroom peuvent être associées entre-elles afin de diffuser la même musique d’une pièce à l’autre de la maison. Il est également possible de diffuser une musique différente dans chaque pièce. C'est par exemple le cas des enceintes connectées Yamaha MusicCast, Bose, ou encore Sonos.

Chaque fabricant d’enceintes connectées utilise son propre système de transmission pour diffuser de manière synchronisée la musique sur chaque enceinte connectée au réseau wifi ou ethernet. Par conséquent, une enceinte connectée multiroom de marque “X” ne sera pas compatible avec une enceinte connectée multiroom de marque “Y”. Seules exceptions, les enceintes connectées multiroom embarquant la technologie DTS Play-Fi, FireConnect, Chromecast, Airplay 2 ou encore Qualcomm AllPlay peuvent communiquer entre plusieurs enceintes de marques différentes. Il faut ainsi bien garder cela en tête, car une fois votre première enceinte connectée achetée, si elle utilise une technologie propriétaire, il faudra choisir des enceintes de la même marque pour créer un système audio multiroom.

L’enceinte connectée Yamaha MusicCast 20 peut être utilisée pour réaliser un système audio multiroom.

Le design des enceintes connectées

Bien plus que de simples outils de sonorisation, les enceintes connectées sont devenues de véritables objets de décoration que l’on affiche fièrement dans nos intérieurs. Les fabricants d’enceintes ont bien compris ce critère, si bien que vous trouverez forcément une enceinte connectée qui colle parfaitement avec votre décoration intérieure. Si vous recherchez une enceinte connectée avec un design rétro, les enceintes connectées Marshall, Klipcsh et la boîte concept sont des références dans ce domaine. À l’inverse, si votre habitat est moderne, les enceintes connectées Yamaha, Cabasse The Pearl, ou encore Devialet se fondent idéalement dans un intérieur contemporain.

L’enceinte connectée Naim Mu-so est un modèle design intégrant un solce en Plexiglas de haute brillance, rétro-éclairé par des LED blanches.

Enceintes connectées : qualités sonores

L'avalanche de technologies intégrées ne doit pas faire oublier qu'une bonne enceinte connectée doit avant tout être une bonne enceinte acoustique. Il est donc important de s'intéresser aux caractéristiques techniques. Si la réponse en fréquence et notamment dans les basses n'est pas primordiale à vos yeux, tout modèle fera l'affaire. En revanche, pour profiter d'un son correctement équilibré, voire orienté Hi-Fi, plusieurs critères sont incontournables. Tout d'abord, pour reproduire correctement le spectre audio, l'enceinte connectée doit posséder au moins deux haut-parleurs, l'un dédié à la reproduction du grave et du bas médium, et l'autre dédié aux registres médium et aigu.

Afin d'offrir une réponse étendue dans le grave, les enceintes connectées plus imposantes, embarquant un haut-parleur de plus grand diamètre dédié aux basses, fournissent généralement une écoute plus puissante. Le haut-parleur de grave doit idéalement être plongé dans un volume d'air accordé, c'est-à-dire ouvert vers l'extérieur. Deux techniques coexistent : le classique bass-reflex (avec évent) et la charge passive. De plus en plus de fabricants ont recours à cette charge qui utilise un ou plusieurs haut-parleurs dépourvus d'équipage mobile et d'aimant. On parle couramment de radiateur passif. Le principe est le même que celui de l'évent et le haut-parleur passif résonne à une fréquence donnée, soulageant le haut-parleur principal qui peut ainsi se concentrer sur la restitution de fréquences plus hautes.

L’enceinte connectée Magnat Prime Classic est un modèle clos équipé de deux haut-parleurs de 58 mm, d’un haut-parleur de 85 mm pour les basses et d’un haut-parleur passif de 102 mm.

Les caractéristiques de l'amplificateur sont également à étudier. À l'oreille, on entend de grosses différences entre un simple module stéréo et des systèmes en classe D numériques, avec un module d'amplification pour chaque haut-parleur.

L’enceinte connectée Devialet Gold Phantom est équipée d’un amplificateur hybride analogique-numérique de 4 500 Watts.

Vous l'aurez compris, l'offre d’enceintes connectées est vaste et le choix parfois complexe. Une petite période d'adaptation est souvent nécessaire pour se familiariser avec les applications mobiles de contrôle de l'enceinte connectée, mais le jeu en vaut clairement la chandelle, avec un confort d'utilisation absolu une fois la technologie appréhendée.


Nous vous conseillons

Bose Home Speaker 500 Noir
Enceinte sans fil connectée Bose Home Speaker 500 Noir

349 €

lancé à 449 €

  • dont 0,50 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Klipsch The Three Google Noyer
Enceinte intelligente Klipsch The Three Google Noyer

399 €

lancé à 449 €

  • dont 0,50 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Naim mu-so Qb
Enceinte sans fil hi-fi Naim mu-so Qb

699 €

lancé à 899 €

  • dont 1 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Toutes les catégories associées :