Pourquoi privilégier une connexion symétrique ?

Pourquoi privilégier une connexion symétrique ?

Les câbles employés dans un système audio et la façon dont ils sont assemblés peuvent avoir un impact majeur sur la restitution sonore. Cependant, avant même de tenir compte des technologies propres à chaque câble, la transmission des signaux est influencée par le type de liaison. De plus en plus souvent, celle-ci peut s’effectuer de manière symétrique ou asymétrique. Mais quelles sont les différences entre ces deux modes de liaison ? Faut-il privilégier la connexion asymétrique ou symétrique pour relier les différentes électroniques de votre chaîne hi-fi ? Qu’en est-il de la connexion symétrique pour les casques, écouteurs, baladeurs audiophiles et amplis casque ? 

Qu’est-ce qu’un câble asymétrique ? 

La liaison asymétrique est la plus répandue dans l’univers audio. Avec un seul câble, elle peut véhiculer un signal mono comme pour les câbles RCA, mais également stéréo avec des câbles mini-jack 3,5 mm et jack 6,35 mm, par exemple. Dans le cas d’une liaison asymétrique mono, le câble ne comporte que deux points de connexion : la masse et le signal, également appelé point chaud. Ce dernier transporte les signaux musicaux sous forme d’ondes électriques, tandis que la masse permet de raccorder les différentes électriques à la terre et d’évacuer les interférences. Dans la majorité des cas, cette transmission asymétrique fonctionne correctement et assure une transmission irréprochable du signal. 

Un câble asymétrique comme les Atlas Element Achromatic RCA utilise un unique contact pour transporter le signal sous forme d’ondes électriques identiques à celles transmises par la source ou l’amplificateur.

Quelles sont les limites de la liaison asymétrique ? 

Aussi bonne soit-elle, la liaison asymétrique risque de montrer ses limites dans un environnement fortement exposé aux perturbations électromagnétiques. En effet, le signal électrique de faible intensité qui y transite présente un risque de se retrouver parasité par une perturbation externe provoquée par un smartphone, une onde WiFi ou un transformateur d’alimentation, par exemple. Pour y remédier, les fabricants mettent en place des blindages et isolations plus ou moins complexes autour des conducteurs des câbles asymétriques. Ces protections permettent de bloquer en grande partie les interférences ou de les amener à un niveau imperceptible par rapport à l’intensité du signal de base.

En revanche, plus les parasites externes sont forts, plus il devient difficile de les supprimer. Cela est d’autant plus complexe lorsque la longueur du câble augmente, car la surface exposée aux parasites est également démultipliée. Si la liaison asymétrique peut se montrer suffisante sur de faibles longueurs en audio domestique dans un environnement peu perturbé, elle risque de montrer ses limites pour un usage professionnel.  

Un câble asymétrique assure une bonne transmission sur de courtes distances dans un environnement peu sujet aux interférences, mais montre ses limites lorsque la longueur devient importante.

Qu’est-ce qu’un câble symétrique ? 

Contrairement aux câbles asymétriques qui n'utilisent que deux points pour transmettre le signal, la liaison symétrique présente la particularité de mettre en œuvre trois conducteurs pour transmettre un signal. Les câbles symétriques sont ainsi constitués d'un point chaud pour transmettre le signal dans sa polarité d'origine, d'un point froid pour transmettre le signal avec une polarité inversée et d'une masse pour éliminer les bruits parasites. Cette disposition peut se retrouver dans des câbles mono comme les câbles XLR et mini-XLR, mais aussi avec des câbles stéréo comme les câbles mini-jack 4,4 mm et mini-jack 2,5 mm utilisés pour les casques et écouteurs.

En plus de la masse, un câble symétrique comme le câble Inakustik Premium audio XLR adopte deux conducteurs différents pour transmettre le même signal sonore, mais avec une phase inversée pour supprimer les interférences.

Les câbles symétriques pour supprimer les interférences  

La liaison symétrique est avant tout pensée pour limiter les pertes et les interférences. Pour ce faire, elle tire avantage de la différence de potentiel entre le point chaud et le point froid du câble. En effet, si on transporte le signal de manière inversée, les parasites externes qui s’intègrent durant le transport des signaux restent les mêmes, peu importe la phase du signal. Pour les supprimer, il suffit de reconstruire le signal d’origine en inversant à nouveau le signal du point froid pour l'additionner à celui du point chaud. Les parasites se retrouvent ainsi en opposition de phase et sont donc naturellement supprimés. Aucune interférence ne peut persister, même avec des câbles de très grande longueur. L’écoute gagne alors en pureté et en naturel. Bien évidemment, même en symétrique l’emploi d’un câble blindé reste à privilégier pour bloquer les ondes électromagnétiques avant même qu’elles n'interfèrent avec le signal sonore. 

En inversant le signal entre le point chaud et le point froid, la liaison symétrique est en mesure de supprimer les interférences par opposition de phase.

L’apport de la liaison symétrique sur la restitution sonore 

Passer à la liaison symétrique se ressent dans un premier temps sur la transparence et la précision de la restitution. Les interférences et perturbations sont supprimées pour laisser place à la musique. Parfois, la connexion symétrique peut démultiplier les performances des électroniques lorsque ces dernières adoptent une conception double mono ou équilibrée. Cela est notamment le cas des baladeurs audiophiles ou des amplis casque haut de gamme. Par exemple, l’Astell&Kern Acro CA1000 adopte deux puces d’amplification montées en double mono pour les sorties symétriques, tandis que les sorties asymétriques ne disposent que d’une unique puce. Concrètement, cela signifie que les sorties symétriques profitent d’une puissance accrue, permettant d’alimenter plus facilement des casques exigeants. L’emploi d’une double amplification assure un traitement indépendant du signal pour chaque canal, limitant une fois encore les interférences pour préserver l’intégrité du message dans ses moindres détails. Le rapport signal/bruit s’en trouve optimisé, tout comme la séparation des canaux. 

Les performances de l’ampli casque Astell&Kern Acro CA1000 sont démultipliées lorsqu’il s’associe à un casque ou des écouteurs reliés en symétrique : jack 2,5 mm ou jack 4,4 mm.

La connexion symétrique est-elle toujours meilleure ? 

En théorie, les nombreux avantages de la connexion symétrique en font un bien meilleur choix que la liaison asymétrique pour relier différents éléments hi-fi, mais aussi un casque ou des écouteurs. La réalité s’avère cependant plus complexe, car le mode opératoire pour transmettre et réceptionner des signaux symétriques varie d’une électronique à l’autre. Pour que le résultat soit optimal, il faut que le signal soit symétrique sur l’intégralité de son parcours. Or, sur des sources ou amplificateurs d’entrée ou de milieu gamme, le signal est parfois uniquement converti en symétrique en sortie de la source pour ensuite être transformé à nouveau en asymétrique en entrée de l’amplificateur. Même si ce principe permet de supprimer les interférences durant le transfert du signal, il y a un risque de perte d’informations si les convertisseurs employés ne sont pas de qualité. Par conséquent, si un maillon de votre chaîne hi-fi n’adopte pas une conception symétrique, vous obtiendrez bien souvent les meilleurs résultats en optant pour des câbles RCA de qualité comme les Norstone Jura RCA ou les Viard Audio Premium HD RCA-RCA

Grâce à ses conducteurs en cuivre OFC plaqué argent placés dans une triple isolation, le câble Norstone Jura RCA est en mesure de repousser les limites de la transmission asymétrique.

En revanche, si vous disposez d’un lecteur CD, d’un lecteur réseau ou de toute autre source dotée d’une sortie symétrique de qualité audiophile et que votre amplificateur adopte une conception double mono, vous avez également tout intérêt à privilégier la connexion symétrique. Contrairement à l’écoute au casque, celle-ci ne vous offrira pas plus de puissance, mais tous les autres avantages de la liaison symétrique seront présents : écoute plus précise, plus de détails, scène sonore élargie et plus grande transparence. Il en est de même lorsque vous devez relier un pré-amplificateur hi-fi ou home-cinéma à un ampli de puissance double mono ou à deux blocs mono. Comme toujours, des câbles de qualité comme les Viard Audio Premium HD XLR-XLR et Audioquest MacKenzie XLR sont l’assurance de transmettre le plus efficacement possible les signaux. 

Le câble symétrique Viard Audio Premium HD XLR-XLR assure une liaison optimale entre une source de haute qualité et un pré-amplificateur ou ampli de puissance.

Si vous disposez d’un ampli casque ou d’un baladeur audiophile avec sortie casque symétrique, vous avez tout intérêt à relier votre casque ou votre paire d'écouteurs en symétrique. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une plus forte puissance d’amplification, ce qui va profiter à la dynamique de l’écoute, mais également à la scène sonore qui gagne en ouverture, en transparence et en précision, avec une meilleure séparation des canaux et une distorsion réduite. Le gain est comparable au passage à une électronique de gamme supérieure. Si votre casque ou paire d’écouteurs dispose d’un câble détachable, vous pourrez facilement le remplacer par un modèle symétrique comme le FiiO LC-2.5B avec connecteurs MMCX vers mini-jack 3,5 mm, le FiiO LC-4.4C avec fiches MMCX vers mini-jack 4,4 mm ou encore le Meze Furukawa PCUHD Jack 4,4 mm avec connecteurs mini-XLR vers jack 4,4 mm. Pour sélectionner le modèle qui correspond à votre matériel, découvrez la sélection de câbles pour casque

Accompagné d’un câble asymétrique mini-jack 3,5 mm et d’un câble symétrique XLR, le casque hi-fi Focal Clear MG est en mesure d’exploiter au mieux votre source.

La liaison symétrique offre une évolution majeure à considérer sérieusement pour optimiser l’écoute avec une chaîne hi-fi, un casque ou des écouteurs. Opter pour des câbles symétriques est l’assurance de transmettre le plus précisément possible les signaux musicaux pour en conserver les moindres détails. Pour l’écoute au casque, la liaison symétrique offre également un gain de puissance, au profit d’une scène plus dynamique, plus transparente et une meilleure séparation des canaux. Réaliser une connexion symétrique fait gagner sur tous les tableaux, au même titre que le passage à des équipements de gamme supérieure.