Sony : tout savoir sur la marque

Espace passion Sony

Quasi mythique, l’enseigne japonaise Sony compte parmi les plus anciens et les plus grands noms de l’électronique grand public et professionnelle. Depuis de nombreuses décennies, Sony figure parmi les pionniers dans des domaines tels que la hi-fi de salon ou nomade, le cinéma, le matériel de tournage, la production musicale ou les jeux vidéo. Toujours à la pointe de la technologie, la marque japonaise place l’innovation et la créativité au cœur de sa philosophie.

De Totsuken à Sony

En 1945, dans un Japon tout juste sorti de la guerre, Masaru Ibuka s’installe à Tokyo pour commencer à y travailler. Rapidement, Ibuka et une équipe de collaborateurs créent le "Tokyo Tsushin Kenkyujo" (Totsuken), ou "Institut de recherche sur les télécommunications de Tokyo". La majorité des salaires étaient alors payés avec les économies d'Ibuka : ce dernier dû rapidement trouver une activité alternative pour maintenir l’entreprise à flot. Totsuken se lance alors dans la réparation et la fabrication de convertisseurs et d’adaptateurs d'ondes courtes dans le but de transformer facilement les radios à ondes moyennes en récepteurs toutes ondes. Un type de radio alors très populaire au Japon.

Akio Morita et Masaru Ibuka

Akio Morita et Masaru Ibuka fondent ensemble en 1946 la société Totsuko qui deviendra officiellement Sony en 1968.

Masaru Ibuka travaille aussi sur un projet de cuiseur de riz électrique, sans grand succès, avant de renouer contact avec Akio Morita, un physicien rencontré lors de la guerre. Les deux hommes fondent alors Tokyo Tsushin Kogyo K.K. (Tokyo Telecommunications Engineering Corporation), également connue sous le nom de Totsuko en 1946. La société produit rapidement un voltmètre à tubes qui connaît un excellent accueil, tout particulièrement auprès des bureaux du gouvernement.

Rapidement, l’objectif de la marque prend forme : développer et proposer des technologies novatrices pour devenir compétitif sur le marché japonais tout en aidant à la reconstruction du pays. Totsuko mise alors sur la créativité et l’esprit d’innovation de ses ingénieurs. Après avoir produit divers appareils ménagers, la marque propose sa première pointe de lecture pour disques audio baptisée “Clear Voice” (1946). Si cette dernière connaît un franc succès, c’est avec la production du G-Type, le premier magnétophone fabriqué au Japon, que Totsuko marque l’histoire. Lancé en 1950, ce modèle au châssis plutôt volumineux et lourd est rapidement suivi d’une nouvelle version plus compacte l’année suivante qui trouvera sa place dans de nombreuses salles de classe japonaises.

Magnétophone à bande G-Type de Totsuko

L’imposant G-Type de Totsuko est le premier magnétophone à bande fabriqué au Japon.

Lors d’un voyage d'affaires aux États-Unis pour approfondir ses connaissances sur les magnétophones, Ibuka s'intéresse de près à la production de transistors. Il arrive alors rapidement à la conclusion que les appareils à transistors constituent l’avenir de l’électronique et qu’il est essentiel que Totsuko concentre ses ressources sur cette technologie. Ibuka et Morita ayant le désir d’exporter la société au-delà des frontières japonaises, ils prennent conscience de la nécessité d’en changer le nom, difficile à prononcer pour les occidentaux. Il fallait donc rebaptiser la société et lui trouver un nom simple, facile à lire, à retenir et à prononcer dans toutes les langues.

C’est d’abord le nom TTK, l'acronyme de Tokyo Tsushin Kogyo, puis Tokyo Teltech qui sont considérés. Ces noms étant déjà utilisés, les deux collaborateurs continuent alors leur recherches et finissent par associer le mot latin “sonus”, racine étymologique du mot “son”, et le diminutif anglais "sonny", suggérant une jeune entreprise énergique. C’est ainsi que Totsuko devient Sony.

Les débuts de Sony

Les évolutions du logo Sony

C’est en 1955 que sort la TR-55, la première radio à transistor de Sony, suivie en 1957 par la TR-63, la plus petite radio au monde qui parvient même à s’imposer sur le marché américain. Celle-ci connaîtra un succès international fulgurant avec une estimation de 5 millions d'unités écoulées à la fin de l'année 1968.

Radio de poche Sony TR-63

La radio de poche Sony TR-63 est le premier succès international de la marque.

En 1960, Akio Morita crée Sony Corporation of America pour superviser les activités commerciales de Sony aux États-Unis en "faisant des affaires avec les Américains comme une entreprise américaine". Aucune autre société japonaise spécialisée dans l'électronique n'avait encore osé franchir cette frontière. L'entreprise est par la suite devenue un acteur majeur du développement de l'exportation japonaise dans les années soixante, soixante-dix et quatre-vingt. Elle permet alors d’améliorer aux États-Unis la réputation des électroniques fabriquées au Japon.

Le bureau de Sony Corporation of America (SONAM) à l'époque de sa création.

Le bureau de Sony Corporation of America (SONAM) à l'époque de sa création.

Peu de temps après la création de Sony Corporation of America, la marque produit le tout premier téléviseur à transistor en utilisant la technologie qu'elle avait perfectionnée cinq ans plus tôt : le Sony TV8-301. Véritable révolution, cette TV était beaucoup plus petite que les téléviseurs à tubes de l'époque. En 1968, Sony lance la gamme de téléviseurs Trinitron, dont la luminosité est doublée par rapport aux modèles classiques et dont la durabilité exemplaire contribuera à la croissance de Sony pendant 30 ans.

Sony TV8-301 : le premier téléviseur à transistors produit par Sony

Premier téléviseur à transistors produit par la marque, le Sony TV8-301 se distingue par sa taille ultra compacte en comparaison des modèles à tube de l’époque.

En 1975, Sony présente le Betamax. Ce format de cassette à ruban vidéo de 1/2 pouce destiné aux enregistrements de télévision grand public se positionne comme un concurrent direct de la cassette VHS. Offrant une qualité d’enregistrement supérieure, le format Betamax devra cependant s’incliner face à la VHS offrant un rapport prix / capacité d’enregistrement plus intéressant.

L’âge d’or de Sony

En juillet 1979, Sony présente ce qui deviendra l’une des productions les plus emblématiques de la marque : le Walkman. Facile à utiliser, pratique et portable, ce baladeur révolutionnaire s'est vendu à plus de 400 millions d'unités au total, marquant ainsi le début de l'âge d'or de la société.

Le Walkman Sony

Véritable icône des années 80, le Walkman de Sony fait partie des productions emblématiques de la marque.

Continuant sur sa lancée, Sony s’associe à Philips pour développer une technologie dérivée du Laserdisc destinée à la restitution de la musique. C’est la naissance du disque audio numérique, également connu sous le nom de disque compact ou CD. Commercialisé en 1982, ce dernier marque une nouvelle ère dans l’univers musical en s’imposant comme un format plus fidèle que la cassette ou le vinyle, mais aussi plus durable et bien plus compact que les disques de l’époque. En 1984, Sony présente le tout premier lecteur de CD à destination du grand public, ainsi qu’un lecteur portable appelé Discman en référence à son Walkman sorti trois ans plus tôt.

Le Sony Discman, premier lecteur CD portable au monde.

Sorti en 1984, le Discman est le premier lecteur CD portable au monde. À l’instar de son grand frère, le Walkman, il deviendra le symbole d’une époque.

Poursuivant son expansion et après plus d'un an de négociations, Sony fait l'acquisition de CBS Records Inc. en janvier 1988 et la renomme Sony Music Entertainment. La marque japonaise créée par Akio Morita et Masaru Ibuka fait à présent partie intégrante de l’industrie musicale. En novembre 1989, Sony fait l’achat de Columbia Pictures Entertainment Inc., l'une des plus grandes sociétés de production cinématographique au monde, et la renomme Sony Pictures Entertainment.

Sony Music
Sony Pictures

Après être parti à la conquête de l’industrie musicale et cinématographique, Sony bouleverse le paysage du jeu vidéo en 1993 avec la création de Sony Computer Entertainment (aujourd'hui Sony Interactive Entertainment), à l’origine du raz-de-marée PlayStation. Dans une industrie dominée par Sega et Nintendo pendant des années, Sony jette un pavé dans la marre en proposant la première console de jeux vidéo à dépasser les 100 millions d'unités (le double de la Super Nintendo) vendues dans le monde.

Sony PlayStation

La PlayStation rencontre un succès sans précédent et propulse Sony en tête des ventes de consoles de jeux. Une place que la marque conserve aujourd’hui avec la PlayStation 2, la console la plus vendue au monde.

Sony dans les années 2000

Sony débute les années 2000 avec la sortie de la PlayStation 2. À l’instar du premier modèle, la PS2 connaît un succès retentissant et conserve aujourd’hui encore le record de la console de jeux la plus vendue au monde avec 155 millions d’exemplaires. Un an plus tard, en 2001, l'entreprise fonde sa propre banque et lance Sony Ericsson mobile. Sony continue d’innover en 2004 avec le premier téléviseur grand public à rétroéclairage LED au monde : le QUALIA 005.

Le début des années 2000 voit également la marque rentrer à nouveau dans une guerre des formats. Celle-ci n’aura cependant pas le même dénouement que la compétition qui opposait le format Betamax à la VHS. Le disque Blu-ray développé par Sony et dont les premiers prototypes ont été dévoilés en 2000 fait alors face au HD DVD de Toshiba dévoilé en 2003. Le HD DVD s’incline en 2008, laissant le marché physique des films, séries et concerts en haute résolution au Blu-ray, puis au Blu-ray 4K pour la très haute résolution.

Sony BDP-S1 : le premier lecteur Blu-ray au monde.

Le Sony BDP-S1 est le premier lecteur Blu-ray au monde.

En 2007, Sony présente le tout premier téléviseur OLED, le Sony XEL-1. Avec une épaisseur de seulement 3 mm, le XEL-1 est également l’écran le plus fin au monde lors de sa sortie.

Sony XEL-1 : le premier téléviseur OLED.

Le Sony XEL-1 est le premier téléviseur OLED mais aussi l’écran le plus fin jamais créé alors.

Sony parmi les pionniers de la ultra haute définition

Après le succès du disque Blu-ray, Sony fait son entrée dans le domaine de la ultra haute définition 4K avec son premier projecteur 4K, le VPL-VW1000ES, sorti en 2011. Il sera suivi l’année suivante par le premier téléviseur UHD 4K de la marque, le KD-84X9005. Fer de lance de l’ultra haute définition, Sony continue de repousser les limites avec sa première gamme de téléviseurs 8K présentée en 2019 puis avec le lancement du Bravia XR A95K, le tout premier téléviseur QD-OLED en 2022.

Sony Bravia XR A95K : le premier téléviseur QD-OLED.

Présenté en 2022, le Sony Bravia XR A95K est le premier téléviseur QD-OLED.

Outre le constant désir d’innovation de la marque, l’une des forces de Sony dans le domaine de la très haute définition est son investissement total dans le monde du cinéma. Grâce à sa présence dans chaque maillon de la chaîne, du matériel de tournage et d’étalonnage aux téléviseurs et projecteurs ultra haute définition en passant par sa société de production, Sony garde une maîtrise totale de l’image en garantissant une parfaite cohérence du matériel utilisé pour produire et profiter des films et séries.

Sony et la transmission Bluetooth

En 2015, Sony présente un nouveau codec de transmission Bluetooth appelé LDAC. Avec un débit de données trois fois supérieur au Bluetooth standard, le LDAC permet la transmission d’un fichier audio de qualité CD (16 bits / 44,1 kHz) sans détérioration. Une transmission jusqu’à 24 bits / 96 kHz est également possible avec un minimum de compression. Si le codec LDAC reste une technologie exclusive de la marque les premières années, ce dernier se démocratise et est aujourd’hui utilisable par d’autres marques. Présenté au salon CES de Las Vegas en 2015, le codec LDAC est pris en charge pour la première fois par le baladeur Sony NW-ZX2 en tant que source et par le casque MDR-1ABT en récepteur.

Casque Bluetooth Sony MDR-1ABT

Premier modèle compatible avec le codec de transmission Bluetooth LDAC, le casque Sony MDR-1ABT offre une écoute sans fil d’une qualité sans précédent.

Aujourd’hui, Sony fait partie des plus grands noms du home-cinéma avec ses téléviseurs LED et OLED, projecteurs UHD 4K, lecteurs Blu-ray ultra haute définition, barres de son et systèmes home-cinéma sans fil. La marque se distingue également dans le domaine de la hi-fi nomade avec ses baladeurs audiophiles certifiés Hi-Res, écouteurs Bluetooth True Wireless, casques Bluetooth et enceintes Bluetooth portables. Avec une présence notable dans des domaines aussi variés que la conception de véhicules électriques, la photographie, l’informatique, la téléphonie, les jeux vidéo, la santé et la biotechnologie, la robotique, ainsi que la production cinématographique avec Sony Pictures Entertainment et la production et distribution musicale via Sony Music Group, Sony perpétue sa tradition d’innovations initiée avec la création de Totsuko en 1946.


Sony aujourd’hui sur le marché de l’audio et de la vidéo

Sony est une marque d’excellence toujours en quête d’innovations, aussi bien dans le domaine de l’image avec les TV Sony Bravia XR et les vidéoprojecteurs 4K natifs Sony SXRD que dans celui du son avec, notamment, des gammes de casques et d’écouteurs Bluetooth très appréciés.

TV Sony

Processeur Sony XR avec intelligence artificielle

Le fabricant nippon est l’un des acteurs majeurs sur le marché des téléviseurs UHD 4K et 8K. Les TV Sony se distinguent notamment par la qualité de leur traitement d’image. Baptisés Cognitive Processor XR, les nouveaux processeurs vidéo embarqués dans les téléviseurs Sony exploitent les plus récentes avancées en intelligence artificielle pour analyser simultanément tous les éléments constitutifs de l’image. La couleur, le contraste et les détails sont ainsi optimisés en temps réel pour rendre les images encore plus réalistes.

Analyse de l'image par le processeur à intelligence cognitive Cognitive Processor XR

Le processeur à intelligence cognitive Cognitive Processor XR des TV Sony est capable d’analyser les différents éléments qui composent l’image pour en optimiser l’affichage avec des contours plus nets, des couleurs plus réalistes et une meilleure profondeur de champ.

Le processeur Sony XR assure aussi la mise à l’échelle en 4K voire en 8K des contenus de définition inférieure (upscaling de la TNT, des DVD et Blu-ray HD notamment) en exploitant également l’intelligence artificielle. Il améliore en outre la fluidité des images en mouvements pour profiter des retransmissions d'événements sportifs et des films d'action avec une parfaite netteté, sans saccade.

Acoustic Multi-Audio & Acoustic Surface Audio

Côté son, les téléviseurs Sony intègrent également des solutions innovantes pour diffuser les bandes son immersives avec effet 3D (type Dolby Atmos) avec des effets très enveloppants.
En plus des haut-parleurs frontaux placés en bas de l’écran, la technologie Acoustic Multi-Audio des TV LCD LED Sony s'appuie ainsi sur des haut-parleurs complémentaires placés derrière la dalle et orientés vers le haut. Le Cognitive Processor XR analyse le son et le répartit intelligemment sur les différents haut-parleurs pour que le son suive l’image et corresponde à l’action qui se déroule à l'écran.

Technologie Sony Acoustic Multi-Audio

La technologie Acoustic Multi-Audio exploite deux tweeters placés à l'arrière du téléviseur et orientés vers le haut pour reproduire les effets verticaux des bandes son Dolby Atmos.

Sur les TV OLED Sony, c’est une autre technologie audio très innovante qui est mise en place par le fabricant. Baptisée Acoustic Surface Audio, elle utilise la surface complète de l'écran comme une membrane acoustique qui vibre et se comporte alors comme un véritable haut-parleur. Totalement imperceptibles à l’œil, ces micro-vibrations produisent un son bien plus immersif car le son jaillit littéralement de l'image, comme au cinéma où les enceintes sont placées derrière l'écran. Afin de renforcer les sensations d'immersion sonore, Sony complète ce système audio avec un ou deux haut-parleurs de grave (selon les modèles), placés au dos de l'écran.

Technologie Sony Acoustic Surface Audio+

Avec la technologie Sony Acoustic Surface Audio+ des téléviseurs OLED Sony, c’est toute la surface de l'écran qui agit comme un haut-parleur. Le son semble littéralement sortir de l'image.

La TV comme enceinte centrale

Certaines TV Sony présentent un autre atout : leur système audio peut être utilisé pour reproduire le canal central d'une bande son multicanal en association avec une barre de son ou un home-cinéma Sony compatible ! Sony est à ce jour le seul fabricant de téléviseurs à offrir cette possibilité.

Avec la connectique S-Center, Sony permet de combiner le son d’une TV pour la voie centrale avec celui d’un home-cinéma sans fil ou d’une barre de son pour les effets sonores, au bénéfice d’une meilleure immersion.

Il s’agit des TV Sony dotées d’une connectique S-Center (mini-jack) qui peuvent être utilisées par exemple avec le home-cinéma sans fil Sony HT-A9 ou avec la barre de son Sony HT-A7000 doté d’un connecteur correspondant. Le travail combiné du téléviseur et du home-cinéma ou de la barre de son permet d’améliorer de manière significative le rendu sonore.

Home-cinéma sans fil Sony HT-A9 : connecteur S-Center

Sur le boîtier de contrôle du home-cinéma sans fil Sony HT-A9, la sortie S-Center Out permet de connecter un téléviseur Sony compatible pour qu’il diffuse la voie centrale.

D’autres téléviseurs Sony possèdent directement un connecteur de type bornier enceinte baptisé Center Speaker In (entrée enceinte centrale). Celui-ci peut être relié directement au bornier enceinte centrale d’un ampli home-cinéma. La TV remplace alors purement et simplement l’enceinte centrale du système, avec à la clé un gain de place indéniable et une meilleure focalisation du canal central puisque le son sort de l’écran.

Connecteur Center Speaker In sur une TV Sony

Le connecteur Center Speaker In présent sur certaines TV Sony permet d’utiliser leur système audio intégré comme véritable enceinte centrale dans le cadre d’une installation home-cinéma.

Le système audio de certaines TV Sony peut être utilisé comme enceinte centrale !

Le système audio de certaines TV Sony peut être utilisé comme enceinte centrale !

Projecteurs Sony SXRD

Un vrai cinéma à domicile

La vidéoprojection occupe une place à part chez Sony puisque c’est la division Pro de l’entreprise qui se charge du développement des vidéoprojecteurs home-cinéma. Sony est en effet un acteur majeur dans le secteur du cinéma, qu’il maîtrise d’un bout à l’autre de la chaîne de production, depuis la captation d’images jusqu’à leur diffusion en salles et à domicile. Les vidéoprojecteurs destinés aux salons et aux cinéma privés des particuliers sont conçus et développés en partenariat avec les équipes qui conçoivent le matériel professionnel destiné au tournage (caméras de cinéma numérique 4K), à la production (consoles de montage et moniteurs 4K) ainsi qu’à la projection (projecteurs numériques qui équipent des salles de cinéma dans le monde entier). C’est pour cette raison également que les vidéoprojecteurs 4K Sony adoptent une matrice SXRD de résolution 4K Cinéma (4096 x 2160 pixels) et pas simplement UHD (3840 x 2160 pixels).

Sony SXRD 4K : une véritable expérience cinéma dans son salon

Les projecteurs Sony SXRD 4K natifs permettent de vivre une véritable expérience cinéma à la maison, dans son salon ou dans un cinéma privé.


Technologie SXRD 4K native

La technologie SXRD est la seule (avec la technologie D-ILA de JVC) à pouvoir projeter des images Ultra HD 4K natives. Les vidéoprojecteurs 4K Sony SXRD disposent de tous les pixels nécessaires pour projeter chaque image d’un film UHD 4K en une seule passe, sans artifice.

Technologie 4K Sony SXRD : couleurs riches, naturelles et contrastées

La technologie de projection 4K native Sony SXRD permet d’obtenir des images aux couleurs riches, naturelles et très bien contrastées.

La technologie Sony SXRD offre par ailleurs des couleurs plus réalistes, une luminosité plus homogène et un bien meilleur contraste que les technologies concurrentes. Elle exploite en effet trois puces distinctes pour le rouge, le vert et le bleu afin de projeter toutes les couleurs simultanément. Les couleurs sont à la fois plus précises, plus stables (pas d’effet arc-en-ciel comme avec le DLP concurrent) et plus lumineuses. Les panneaux SXRD conçus par Sony utilisent par ailleurs des cristaux liquides exclusif Vertically Aligned Nematic (VAN) qui, par défaut, bloquent la lumière et permettent d’obtenir un niveau de noir très profond, primordial pour générer un contraste élevé. La technologie Sony SXRD est ainsi idéale pour la projection des contenus HDR (plage dynamique élevée).

Traitement vidéo de pointe

Des passerelles existent cependant entre les différents univers de la marque, notamment entre les branches TV et vidéoprojection. Depuis la fin de l’année 2020, les projecteurs Sony SXRD 4K natifs grand public sont en effet équipés d’un processeur Sony X1, héritage de la technologie de traitement vidéo des TV 4K Sony. Spécifiquement adapté pour les projecteurs, il se charge notamment d’optimiser le rendu HDR et de réaliser l’upscaling des sources HD 1080p et DVD sur tous les projecteurs Sony 4K de la gamme VW90ES. Ces derniers sont compatibles 4K 60 FPS, HDR10 et HLG. Ils intègrent également un zoom optique, une mise au point et un lens shift motorisés.

Processeur Sony X1 optimisé pour la vidéoprojection

Le processeur Sony X1 optimisé pour la vidéoprojection améliore le rendu HDR (optimisation image par image) et réalise la mise à l'échelle des contenus de définition inférieure (4K Reality Creation).

Optimisation HDR dynamique

Le processeur d'image X1 des vidéoprojecteurs Sony SXRD 4K réalise une analyse détaillée de chaque scène pour optimiser le contraste des contenus HDR à large plage dynamique. En ajustant en temps réel la luminosité des différentes zones de l’image, il permet de projeter des images avec des noirs plus profonds et un contraste dynamique plus élevé. Ce qui contribue à améliorer le niveau de détails et le réalisme.

Procédé d’optimisation HDR dynamique utilisé par les projecteurs Sony SXRD 4K

Le procédé d’optimisation HDR dynamique utilisé par les projecteurs Sony SXRD 4K permet d’améliorer en temps réel, image par image, le contraste et la dynamique des contenus HDR.


Le vidéoprojecteur Sony VPL-VW590ES est ainsi équipé pour cela d’un iris dynamique. Le summum de la gestion HDR est atteint par les projecteurs Sony VPL-VW790ES et Sony VPL-VW890ES : leur iris dynamique est associé à une lampe laser dont l’intensité du flux lumineux est modulable.

Casques et écouteurs Bluetooth Sony

Inventeur historique du Walkman, Sony ne saurait faire l’impasse sur les accessoires indispensables aux baladeurs : les casques et écouteurs. Le fabricant propose notamment une large gamme de casques et d’écouteurs Bluetooth. Certains bénéficient d’une fonction de réduction active du bruit et le son peut être personnalisé via une application dédiée. Sony est également l’inventeur du LDAC, un codec audio hautes performances permettant de diffuser des fichiers audio hi-res sans fil en Bluetooth.

Un son riche et naturel

Très impliqué dans le domaine de l’audio nomade depuis de nombreuses années, Sony figure parmi les marques les plus appréciées par les amateurs de casques Bluetooth. Les casques Bluetooth Sony délivrent un son riche et naturel aux basses bien charpentées. Sony s’illustre également sur le terrain des écouteurs Bluetooth avec notamment des modèles intra-auriculaires true wireless, c’est-à-dire sans aucun câble entre les oreillettes. Le fabricant met un point d’honneur à proposer une gamme étendue pour s’adresser à un large public et s’accorder avec tous les budgets, sans sacrifice sur les fonctionnalités et la qualité de fabrication.

Écouteurs intra-auriculaires Bluetooth Sony WF-C500

Dépourvus de tout câble, les écouteurs intra-auriculaires Bluetooth d’entrée de gamme Sony WF-C500 laissent une très grande liberté de mouvement et disposent du traitement numérique DSEE.

Bluetooth 5.0, DSEE

Tous les casques Bluetooth et les écouteurs Bluetooth Sony exploitent la version Bluetooth 5.0 ou supérieure qui permet notamment d’optimiser l’autonomie. Ils exploitent également la technologie Sony DSEE (Digital Sound Enhancement Engine) qui permet de compenser les effets de la compression du son opérée par la liaison Bluetooth. Le DSEE restaure notamment les hautes fréquences pour obtenir un son plus naturel.

Casque Bluetooth Sony WH-CH510

Bien qu’il s’agisse d’un modèle d’entrée de gamme, le casque Bluetooth Sony WH-CH510 dispose d’un contrôleur Bluetooth 5.0. Il est compatible Siri et Google Assistant et propose une autonomie confortable pouvant atteindre 35 heures.

Réduction adaptative du bruit

Développée par Bose pour l’aviation civile à la fin des années 80, la réduction active du bruit est désormais présente sur de nombreux casques et écouteurs Bluetooth, notamment des modèles Sony. Son rôle est d’abaisser le niveau du bruit ambiant pour mieux profiter de la musique et des conversations téléphoniques. Plusieurs microphones mesurent le bruit environnant, principalement les basses fréquences, qui sont analysées par un processeur. Celui-ci génère et diffuse ensuite les mêmes fréquences sur les haut-parleurs du casque ou des écouteurs mais en inversion de phase, pour annuler ces bruits ambiants.

Les ingénieurs Sony ont perfectionné cette technologie en lui permettant notamment de s’adapter aux usages de l’utilisateur. Ainsi, la technologie AINC (Automatic Artificial Intelligence Noise Cancelling) présente sur le casque Bluetooth Sony WH-CH710N analyse en permanence les composantes du bruit ambiant et sélectionne automatiquement le filtre de réduction de bruit le plus efficace selon l’environnement.

Casque Bluetooth Sony WH-CH710N

On retrouve la technologie de réduction active de bruit sur plusieurs casques Bluetooth Sony, y compris des modèles abordables comme le casque Bluetooth Sony WH-CH710N qui profite même de la réduction de bruit adaptative avec intelligence artificielle AINC.

Plus poussée encore, la technologie Adaptative Sound Control adapte la réduction de bruit à l’activité de l’utilisateur via l’application Sony Headphones Connect. Cette fonction de contrôle adaptatif du son détecte automatiquement l’activité du porteur du casque et ajuste les réglages de réduction du bruit ambiant en fonction de la situation. S’il voyage en train ou en avion, la réduction de bruit est au maximum pour mieux profiter de la musique. S’il marche dans la rue, elle laisse entendre légèrement les bruits environnants (véhicules par exemple) et s’il attend dans un hall de gare, elle laisse passer les annonces vocales tout en filtrant les bruits de fond. Cette fonction est notamment présente sur les casques Bluetooth Sony WH-XB910 et Sony WH-H910N.

Casque Bluetooth Sony WH-XB910

La réduction active de bruit avec Adaptative Sound Control détecte l’activité de l’utilisateur et s’adapte en conséquence (ici le casque Bluetooth Sony WH-XB910).

Afin d’optimiser la réduction de bruit et le rendu sonore sur ses écouteurs Bluetooth, Sony a développé un processeur de réduction du bruit HD, le QN1e, couplé à une paire de microphones (direct et de rétroaction) situés à la surface des écouteurs pour capter au maximum les bruits ambiants dans l’environnement de l’utilisateur. Il annule non seulement plus de bruit sur presque toutes les fréquences, mais utilise également moins d'énergie et préserve ainsi l’autonomie des écouteurs.
Le QN1e combine un système de réduction de bruit numérique, un traitement des signaux audio sur 24 bits et un convertisseur numérique-analogique avec un ampli casque hautes performances. Dans la rue, au bureau, en train ou en avion, vous profitez de votre musique sans aucune distraction.

Écouteurs Bluetooth Sony WF-1000XM3

Les écouteurs Bluetooth Sony WF-1000XM3 disposent d’un système à réduction de bruit hautes performances pour offrir une qualité sonore exceptionnelle avec une distorsion minimale.

Personnalisation du son

Pour personnaliser la réduction active de bruit ainsi que les caractéristiques audio des casques Bluetooth et des écouteurs Bluetooth Sony, le fabricant propose l’application de contrôle Headphones Connect. Elle permet d’ajuster différents paramètres selon les casques : réglage de l’effet Surround VPT (Virtualphones Technology), réglage de la qualité sonore à l’aide de l’égaliseur, réglage du niveau des basses (CLEAR BASS), réglage de la fonction antibruit, réglage de la fonction DSEE…

Personnalisation de son


LDAC : le Bluetooth en haute résolution

Le codec LDAC développé par Sony est à l’heure actuelle le plus qualitatif pour la transmission Bluetooth. Il peut être implémenté sur tout périphérique Bluetooth exploitant la norme Bluetooth 4.0 ou supérieure et permet la transmission d’un fichier audio de qualité CD (16 bits / 44,1 kHz) sans détérioration. Une transmission jusqu’à 24 bits / 96 kHz est même possible, avec toutefois un minimum de compression.
Le LDAC est resté la technologie exclusive de la marque nippone durant plusieurs années avant que Sony en autorise l’usage par d’autres marques. On la retrouve désormais sur de nombreux casques Bluetooth Sony comme le Sony WH-XB910 et le Sony WH-H910N ainsi que sur les casques Audio-Technica ATH-M50XBT2, Shure Aonic 50, Technics EAH-A800 ou encore HiFiMAN Ananda BT. Certains écouteurs Bluetooth comme les Sony WF-1000XM3 et les Technics EAH-AZ60E sont également compatibles LDAC.

De même, le codec LDAC est présent sur de nombreux baladeurs audiophiles Sony comme les Sony NW-A105 et Sony NW-ZX507 ainsi que les prestigieux Sony NW-WM1AM2 et Sony NW-WM1ZM2, mais aussi les Shanling M0, Shanling Q1, Shanling M3X et Shanling M6 ainsi que les Fiio M11 Plus II et FiiO M17, ou encore le Cayin N3 Pro.
Attention ! Comme avec les autres codecs Bluetooth, pour profiter d’une transmission audio LDAC, le récepteur (casque Bluetooth, enceinte Bluetooth, ampli, etc.) et l’émetteur (baladeur audiophile, ordinateur, smartphone, tablette) doivent être compatibles LDAC.

Casques sans fil avec son surround virtuel

Moins connus que les casques Bluetooth du fabricant nippon mais pas moins efficaces, les casques sans fil Sony à usage sédentaire sont principalement dédiés à l’écoute de la TV. Parmi les modèles phares, on trouve le casque sans fil Sony WH-L600 doté de différents modes sonores pour reproduire un son surround virtuel sur 7.1 canaux, sur les bandes son des films comme sur les jeux vidéo ou les retransmissions d'événements sportifs.

Casque surround sans fil Sony WH-L600

Développé en partenariat avec les studios Sony Pictures Entertainment et la branche Playstation du fabricant, le casque sans fil Sony WH-L600 est capable de créer un champ sonore spatialisé tout autour de l'auditeur.

Pour concevoir ce casque hors-norme, Sony a mobilisé plusieurs de ses départements afin d'en optimiser les prestations sonores, quelle qu’en soit l’utilisation. Ainsi, le mode Cinéma de ce casque a été créé avec le concours de Sony Pictures Entertainment (SPE) tandis que son mode Jeu est le fruit d'un partenariat avec la branche Playstation. Ce casque Sony WH-L600 exploite la technologie Sony Virtual Phones (VPT) pour créer un champ sonore virtuellement spatialisé. En mode Cinéma, il s’appuie sur la palette de mixages sonores utilisés par Sony Pictures Entertainment dans la production des films.


L'histoire de Sony en quelques dates

  • 1946
    Création de Tokyo Tsushin Kogyo (Totsuko), futur Sony

    Création de Tokyo Tsushin Kogyo (Totsuko), futur Sony

    Le duo formé par Masaru Ibuka, ingénieur, et Akio Morita, physicien, fonde Tokyo Tsushin Kogyo (Totsuko), société qui prendra le nom de Sony. Elle embauche une vingtaine de personnes et débute en produisant des voltmètres à tube.

  • 1950
    Magnétophone G-Type

    Magnétophone G-Type

    Premier magnétophone à bandes magnétiques fabriqué au Japon, le G-Type pèse 35 kg et utilise des bandes nommées SONI-TAPES.

  • 1955
    Transistor radio TR-55

    Transistor radio TR-55

    Après avoir acquis une licence pour la fabrication de transistors, la société (qui continue d’opérer sous le nom commercial de Totsuko) sort son premier récepteur radio. Premier transistor à sortir au Japon, l’appareil se nomme TR-55, dit “Sony”.

  • 1957
    Radio de poche à transistor TR-63

    Radio de poche à transistor TR-63

    Premier succès international de la marque, la TR-63 est alors la plus petite radio au monde (112x71x32 mm). Elle utilisait 6 transistors pour une meilleure réception.

  • 1958
    Tokyo Tsushin Kogyo devient Sony

    Tokyo Tsushin Kogyo devient Sony

    S’il était d’usage depuis 1955 de surnommer la Totsuko “Sony”, ce n’est qu’en 1958 qu’elle change officiellement de nom. Celui-ci s’inspire du latin sonus, qui signifie son, et de l’expression anglaise Sunny boy, qui désigne une jeune personne spontanée et inventive.

  • 1960
    Sony TV8-301, premier téléviseur à transistor portable

    Sony TV8-301, premier téléviseur à transistor portable

    Le TV8-301 était un petit téléviseur noir et blanc fabriqué par Sony. Ce fut le premier téléviseur tout transistor. Doté d’un écran de 8 pouces, il était également portable, avec une baie à l'arrière pour deux batteries au plomb de 6 volts.

  • 1967
    Portapak, premier enregistreur vidéo portable

    Portapak, premier enregistreur vidéo portable

    Révolution technologique, le Sony Video Rover Portapak marque le tout début du caméscope.

  • 1968
    Lancement des téléviseurs Trinitron

    Lancement des téléviseurs Trinitron

    Trinitron, le fameux tube cathodique couleur, révolutionne la télévision et sera utilisé jusqu’en 2006. Le KV7010 sera la première TV à intégrer cette technologie.

  • 1979
    L'iconique Walkman

    L'iconique Walkman

    Il s’agit du tout premier lecteur portatif de cassettes audio personnel auto-alimenté par piles. Le célèbre “Walkman” s’inspire notamment du Stereobelt d’Andreas Pavel. C’est là encore une révolution, vendue à plus de 400 millions d’unités.

  • 1980
    Lancement du Sony KX-27HF1

    Lancement du Sony KX-27HF1

    Avènement de la gamme “Profeel”, ce téléviseur au design novateur fut développé sur la base d'un nouveau concept modulaire intégrant un tuner TV et un amplificateur stéréo. Ce modèle est désormais recherché par les retro-gamers.

  • 1980
    Disquette 3,5 pouces

    Disquette 3,5 pouces

    Sony lance la disquette 3,5 pouces. Elle peut contenir 720 Ko (double densité), ou 1,44 Mo (haute densité). La première marque à l’adopter sera HP en 1982, avant qu’Apple en fasse un standard en 1984 via sa gamme d’ordinateurs Macintosh. Sony cessera la fabrication en 2011.

  • 1982
    Lancement du Watchman

    Lancement du Watchman

    Méconnue, cette télévision de poche utilisa initialement un tube cathodique plat, avant son remplacement par des écrans LCD couleurs. L’unique modèle vendu en France fut le FD20F.

  • 1982
    Lancement du Compact Disc

    Lancement du Compact Disc

    Épaulé par Philips et Hitachi, Sony bouleverse le monde de la musique avec le CD. Une véritable révolution qui fera des émules : CD-ROM, SACD, VCD… La même année, la firme nippone lance son premier lecteur de CD, le CDP-101.

  • 1983
    Betamovie, le premier caméscope

    Betamovie, le premier caméscope

    Sony commercialise le premier caméscope au monde : le Bétamovie, au format Betamax. Le format sera abandonné quelques années plus tard au profit du Video8.

  • 1984
    Lancement du Discman

    Lancement du Discman

    Premier lecteur de CD portable, le Sony D-50 révolutionne le monde de la hi-fi de par sa miniaturisation. L’appareil tient dans la main et pèse 590 grammes.

  • 1989
    Création du studio Sony Pictures Entertainment

    Création du studio Sony Pictures Entertainment

    Sony fonde Sony Pictures Entertainment suite à l'achat des studios Columbia Pictures pour 5 milliards de dollars. Le studio compte notamment à son actif les franchises Spider Man, Men in Black ou encore 21 Jump Street.

  • 1991
    Création du label Sony Music Entertainment

    Création du label Sony Music Entertainment

    Dans le sillage du rachat de l’entité disques de CBS en 1988, Sony crée le label Sony Music Entertainment. La marque se fait une place parmi les géants de la production musicale.

  • 1992
    Lancement du MiniDisc

    Lancement du MiniDisc

    Désireux de supplanter la bonne vieille K7 Audio de Philips, Sony sort le MiniDisc, un support numérique et réenregistrable. Une innovation qui a eu son petit succès et continue d’être utilisée par quelques-uns.

  • 1994
    Lancement de la PlayStation

    Lancement de la PlayStation

    Sony réinvente le jeu vidéo en l’ouvrant au grand public, repoussant les frontières déjà tracées par Nintendo. Après la PlayStation (plus de 100 millions d’unités vendues), le marché des consoles ne sera plus jamais le même.

  • 1996
    Lancement de la cassette numérique NT

    Lancement de la cassette numérique NT

    Il s’agit de la plus petite cassette audio numérique au monde, de la taille d’un timbre poste. Un format aujourd’hui disparu.

  • 1996
    Téléviseur KV-28SF5

    Téléviseur KV-28SF5

    Ce fut le premier téléviseur de l'industrie à disposer d’un écran plat vertical et horizontal. Une technologie rendue possible grâce à l'inclusion du tube "Super Flat Trinitron". L’image était reproduite sans distorsion sur tout l'écran.

  • 1996
    Lancement du DVD

    Lancement du DVD

    Nouveau format de disque vidéo numérique, il succède à la vidéocassette, au Laserdisc et au Video CD. Sa dénomination officielle est « Digital Versatile Disc » et précise que ce support convient à tous les types de données numériques ou informatiques.

  • 2000
    Lancement de l’IDT-LF1

    Lancement de l’IDT-LF1

    Première génération de l’Airboard, l'IDT-LF sans fil permettait aux utilisateurs de visionner les programmes télévisés via des transmissions TV (ondes radio). Ce fut le premier dispositif au monde de streaming sans fil pour la vidéo MPEG2.

  • 2002
    KLV-17HR1, première génération de WEGA

    KLV-17HR1, première génération de WEGA

    Premier écran à cristaux liquides Sony, ce modèle était basé sur la technologie de traitement du signal WEGA. Ainsi ce téléviseur convertit et reprodut les signaux NTSC tout en conservant une qualité d'image détaillée.

  • 2004
    Téléviseur QUALIA 005

    Téléviseur QUALIA 005

    Premier téléviseur grand public à rétroéclairage LED au monde, le Sony Qualia est doté du système de rétroéclairage propriétaire Triluminos® de Sony. Celui-ci utilise des sources lumineuses rouges, vertes et bleues distinctes pour éclairer l'écran LCD.

  • 2006
    Téléviseur KDL-46X1000

    Téléviseur KDL-46X1000

    Premier modèle de téléviseur Bravia LCD grand écran, le KDL-46X1000 utilise un système de rétroéclairage permettant d’obtenir des couleurs plus étendues et profondes. Sa résolution Full HD 1920 x 1080 pixels permet d’afficher des films HD de type Blu-ray.

  • 2006
    Lancement du Blu-ray Disc

    Lancement du Blu-ray Disc

    Le disque Blu-ray (dont le rayon laser est de couleur spectrale, proche du bleu-violet) peut stocker et restituer des vidéogrammes en haute-définition (1920 x 1080 pixels). Il contient 5 fois plus d’informations qu’un DVD et plus de 40 fois plus qu’un CD. Sa matière réagit lors de sa lecture à un rayon laser dont la longueur d'onde (405 nm) est plus fine que celle des DVD ou CD.

  • 2007
    Sony BDP-S1, premier lecteur Blu-ray

    Sony BDP-S1, premier lecteur Blu-ray

    Premier lecteur de salon Blu-ray, le Sony BDP-S1 se destine à la lecture de disques vidéo Blu-ray, des DVD vidéo et des CD. Il donne pour la première fois accès à l’image et au son surround haute définition.

  • 2007
    XEL-1, le premier OLED au monde

    XEL-1, le premier OLED au monde

    Premier OLED, le téléviseur XEL-1 bénéficie d’un design révolutionnaire et d’une finesse jamais vue (3 mm). L’OLED apporte entre autres un contraste et une luminosité plus élevés. Sa reproduction des couleurs est plus réaliste, son temps de réponse plus rapide.

  • 2010
    NSX-46GT1, la TV connectée

    NSX-46GT1, la TV connectée

    Premier téléviseur HD au monde équipé de Google TV, le NSX-46GT1 offre une nouvelle expérience au croisement de la télévision et d’Internet. Il permet notamment de profiter du contenu TV et web en même temps, sur le même écran.

  • 2012
    Premier téléviseur ultra-HD 4K

    Premier téléviseur ultra-HD 4K

    Sony dévoile le premier téléviseur 4K, le KD-84X9005. Sa dalle LCD contient 8 millions de pixels (quatre fois la résolution Full HD). Ce TV peut convertir le contenu HD ou de résolution inférieure - y compris les Blu-ray et les émissions de télévision - en 4K.

  • 2012
    Premier vidéoprojecteur 4K grand public

    Premier vidéoprojecteur 4K grand public

    Premier vidéoprojecteur 4K (4 096 x 2 160 pixels), le VPL-VW1000ES est promu aux EISA comme meilleur produit haut de gamme de home-cinéma. Outre sa qualité de construction, c’est sa capacité d’upscaling permettant la mise à l’échelle de Blu-Ray 2D et 3D qui impressionne.

  • 2015
    Introduction du LDAC, le Bluetooth à grande vitesse

    Introduction du LDAC, le Bluetooth à grande vitesse

    Basé sur la norme Bluetooth 4.0, le LDAC est un codec audio hautes performances. Il permet de diffuser des fichiers audio hi-res sans fil d’une qualité sonore jusqu’à 24 bits et 96 kHz avec une perte très limitée.

  • 2016
    Technologie Backlight Master Drive

    Technologie Backlight Master Drive

    Intégrée notamment au grand téléviseur LCD Z9D Series, la technologie Backlight Master Drive permet d’atteindre un niveau de contraste saisissant. Cette dernière contrôle toutes les LED de manière totalement indépendante.

  • 2017
    Bravia Serie A1

    Bravia Serie A1

    Premier grand téléviseur OLED Sony équipé d'Acoustic Surface Audio, les TV Bravia Serie A1 intègrent la technologie Sound-from-Picture Reality (devenue Acoustic Surface). Grâce à elle, la surface de l'écran devient un véritable haut-parleur.

  • 2019
    Z9G Series, première dalle 8K de Sony

    Z9G Series, première dalle 8K de Sony

    Issu de la MASTER Series, le TV Z9G est équipé de la première dalle 8K de Sony. Elle dispose d’une résolution quatre fois supérieure à la technologie 4K et 16 fois supérieure à la full HD. Outre l’affichage 8K, elle est capable d’upscaler la 4K.

  • 2022
    XR A95K : le premier téléviseur QD-OLED

    XR A95K : le premier téléviseur QD-OLED

    Sony dévoile le tout premier téléviseur QD-OLED du marché : le Bravia XR A95K. Il est piloté par le Cognitive Processor XR, offre des couleurs sans précédent et un contraste et des noirs d’une pureté incomparable.

  • 2022
    Nouveau vidéoprojecteurs laser UHD 4K

    Nouveau vidéoprojecteurs laser UHD 4K

    Sony présente ses tous nouveaux projecteurs laser 4K VPL-XW5000ES et VPL-XW7000ES : nouvelle matrice SXRD UHD 4K, lampe laser haute luminosité, processeur X1 Ultimate, gestion HDR dynamique, nouvelles optiques et certification IMAX Enhanced.

  • 2022
    Sony NW-WM1ZM2

    Sony NW-WM1ZM2

    L’inventeur du walkman signe son retour sur le marché des lecteurs audio nomades haut de gamme avec le Sony NW-WM1ZM2. Certifié Hi-Res Audio, il est compatible 32 bits / 384 kHz, MQA et DSD et embarque des composants audiophiles pour tirer le maximum de tout casque ou écouteurs.


Sony : tests, interviews, reportages

Sony : les produits phares

Sony WF-1000XM3 Noir
Écouteurs true wireless Sony WF-1000XM3 Noir

149 €

  • dont 0,03 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Sony PS-LX310XB
Platine vinyle USB Sony PS-LX310XB

229 €

  • dont 0,50 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Sony UBP-X800M2
Lecteur Blu-ray UHD 4K Sony UBP-X800M2

299 €

  • dont 0,30 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Sony STR-DH190
Ampli-tuner Sony STR-DH190

299 €

  • dont 1,20 € d'écotaxe

En cours de réapprovisionnement

Ajouter au panier

Sony HT-A3000
Barre de son Dolby Atmos Sony HT-A3000

449 €

  • dont 6 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Sony NW-ZX507
Baladeur audiophile High-Res Sony NW-ZX507

799 €

  • dont 0,05 € d'écotaxe
  • dont 38 € de copie privée

En stock

Ajouter au panier

Sony XR-65A90J
Téléviseur OLED Sony XR-65A90J

1 990 €

  • dont 15 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier

Sony VPL-XW5000 Noir
Vidéoprojecteur Sony VPL-XW5000 Noir

5 990 €

  • dont 1,50 € d'écotaxe

En stock

Ajouter au panier